• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 15 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Margin Call [Blu-ray] a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Margin Call [Blu-ray]

4.1 étoiles sur 5 44 commentaires client

Message promotionnel 50€ de réduction dès 100€ d'achats 2 Promotion(s)

Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
6 neufs à partir de EUR 16,71 6 d'occasion à partir de EUR 6,98
Logan
Cars 3
(Re)Découvrez la boutique Cars sur Amazon.fr.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Margin Call [Blu-ray]
  • +
  • The Big Short : le casse du siècle [Combo Blu-ray + DVD]
  • +
  • Spotlight [Blu-ray] [Blu-ray + Copie digitale]
Prix total: EUR 44,68
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Kevin Spacey, Paul Bettany, Jeremy Irons, Zachary Quinto, Penn Badgley
  • Réalisateurs : J.C. Chandor
  • Format : Couleur, Cinémascope
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région B/2 (Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.)
  • Rapport de forme : 1.77:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : ARP Sélection
  • Date de sortie du DVD : 2 octobre 2012
  • Durée : 106 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 44 commentaires client
  • ASIN: B008JELN3M
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 23.242 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Contenu additionnel

Making of
Entretien avec J.C. Chandor
Bandes-annonces

Description du produit

Description du produit

Margin Call, 1 Blu-ray, 106 minutes

Synopsis

Pour survivre à Wall Street, sois le premier, le meilleur ou triche. La dernière nuit d'une équipe de traders, avant le crash. Pour sauver leur peau, un seul moyen : ruiner les autres...

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Blu-ray Achat vérifié
Quel dommage d’avoir conservé un titre anglais et opaque pour le grand public (même la traduction littérale « Appel de marge » eût été plus parlante) qui n’ira probablement pas s’intéresser à ce bijou. Car c’est bien là l’un des meilleurs films de l’année.

L’intrigue est simple : en 2008, un analyste d’une grosse banque new-yorkaise va découvrir que celle-ci prend des risques d’un niveau tel que sa survie même est en grand danger, et va tirer la sonnette d’alarme, au risque de déclencher une crise d’une ampleur phénoménale. Les noms de Lehman Brothers et de Goldman Sachs font évidemment immédiatement écho à la vision de ce film d’un réalisme terrifiant.

Le scénariste et le réalisateur sont parvenus à un double tour de force avec ce sujet casse-gueule. Le premier est d’avoir rendu intelligible le déclenchement de la crise sans paraître trop technique ni trop simplificateur, et tout en parvenant à maintenir l’intérêt pour des spectateurs même non avertis. Le second est d’avoir traité le sujet en lui donnant une portée plus globale sur nos modes de vie en rappelant le rôle de ces banques sans les glorifier, et sans en faire non plus une bande de grands méchants rapaces seuls responsables de tout le bordel.

La réalisation est assez froide et distante, permettant à la tension de s’installer et de croître sans basculer non plus dans le sensationnalisme. Les maître-mots de ce film extraordinaire sont « mesure » et « réalisme ».
Lire la suite ›
2 commentaires 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Semper Victor COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 29 février 2016
Format: Blu-ray Achat vérifié
« Margin Call » aborde de manière très intéressante la crise des dite des « subprimes » qui a ébranlé de manière le monde de la finance en 2007. J. C. Chandor réalise un film quasi intimiste sur la découverte et le traitement des « avoirs toxiques » de la première des banques d'investissement à en avoir découvert la dangerosité extrême. Le sujet est traité comme une tragédie antique : unité de lieu (le siège de la banque à New-York), de temps (24 heures consécutives) et d'action (que faire de ces avoirs toxique ?).

La grande force du film est de ne pas se vouloir explicatif, tout en y parvenant indirectement, en mettant en scène une large série de personnages dont les responsabilités sont très diverses au sein de la banque et qui pont chacun leur niveau de compréhension et d'approche de événements en cours. Du haut en bas de l'échelle, toutes les personnes concernées comprennent les aspects dramatiques de la situation, mais reste en premier lieu attachée aux conséquences à venir sur leur propre situation, mis à part peut-être les réserves éthiques émises par le responsables des traders (Kevin Spacey) et la fidélité à son chef dont fait preuve aveuglément le personnage joué par Paul Bettany. Du haut en bas de l'échelle, les enjeux ne sont pas les mêmes, mais l'analyste junior (Penn Badgley) comme le responsable de risques (Simon Baker) songent à sauver leur peau, avec la marge de manœuvre qui est la leur.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Blu-ray
Un très bon film sur les dessous de la crise financière de 2008 ? Oubliez Wall Street 2 (beurk), voilà Margin Call. Fiction prenant place au sein de la banque Lehman Brothers (déguisée ici sous un autre nom), servie par des acteurs tous impeccables, elle nous montre une nuit où des traders prennent conscience de ce qu'ils ont fait, et les décisions prises par leurs patrons pour se débarrasser de leurs actifs pourris.
Ce n'est pas "glaçant" car on n'a pas attendu le cinéma pour tous savoir (?) ce qu'il en est du monde de la finance spéculative, mais c'est incroyablement instructif.
Le film, écrit et réalisé par quelqu'un qui connaît très bien le monde de la finance, s'enrichit à être visionné plusieurs fois.
Blu-ray impeccable techniquement.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
C'est le récit des 24 heures au cours desquelles une banque d'affaires prend conscience de sa trop forte exposition, décide de liquider ses actifs toxiques et d'entraîner le krach de tout le système financier. Les traders ne sont pas portraiturés caricaturalement comme des psychopathes cupides et cyniques. Tout ce microcosme, du bas au haut de l'échelle, est à sa place, joue sa partition et comprend parfaitement ce qui se trame. Chandor a une bonne maîtrise de la tension dramaturgique, les ficelles ayant même parfois tendance à être un peu trop visibles. La description du processus de la détection de ce "paquet de merde" jusqu'à la décision finale est captivante. Et la tirade du big boss interprété par Jeremy Irons sur la répétition des crises capitalistes et sur sa certitude de tirer son épingle du jeu en dit long sur la résistance des paradigmes économiques: mieux vaut assumer une crise plutôt que de remettre en cause le système qui nous y a conduit. Mais en s'abstenant de diaboliser les traders, Chandor n'en réussit pas moins sa charge contre une logique dévastatrice. Certes, cette approche empathique a ses limites, d'aucuns verront de l'hypocrisie dans ce qui confine parfois à de la fascination/répulsion pour cette élite discrète, et la dernière scène où l'un des protagonistes pleure la mort de son cabot (au cas où nous n'aurions pas compris que même les traders ont un cœur qui bat) était très évitable. Mais l'analyse et la charge qui en découle est efficace: ce système tient que parce qu'il nous tient.
Remarque sur ce commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique