• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Marty May a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Marty May Broché – 7 mars 2013

4.5 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 26,00
EUR 21,70 EUR 6,26
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

May, Marty (1949, Pocahontas Heights, New Jersey). Pratiquement enlevé par Blind Red Rose à l'issue du bal de son lycée, Marty May a accompagné pendant cinq ans le bluesman légendaire avant d'entamer une carrière rock en solo. Il a connu un certain succès, mais n'a pas su...

Dave Simmons regarda les mots qu'il venait de taper, secoua la tête, et sortit lentement la feuille de sa machine. Il la jeta délicatement dans la corbeille à côté de son bureau, et alluma une longue Nat Sherman brune, les yeux fixés sur la machine à écrire maintenant vide. Son bureau consistait en une épaisse planche rectangulaire de contre-plaqué brut reposant sur des classeurs métalliques. Au-dessous s'entassaient des piles de magazines rock et de romans de Raymond Chandler, Philip K. Dick et F. Scott Fitzgerald. La grosse IBM était installée au milieu du bureau, comme une idole, entourée d'une demi-douzaine de paquets de Nat Sherman. Derrière Dave, un mur était entièrement couvert de vinyles : des albums et des albums, du sol au plafond, certains sur des étagères, d'autres posés directement par terre, ou appuyés contre le mur. En dehors des disques, son appartement était nu : aucune photo, aucun cadre. A un endroit très précis, sur le sol, on distinguait la trace de deux pieds : c'est là que, chaque matin, Dave Simmons se raidissait pour faire ses cent abdominaux.
Il souleva de son bureau le téléphone noir à cadran et, de mémoire, composa rapidement un numéro.
«Windsor Records, que puis-je pour vous ?
- Le service de presse, je vous prie.»
La voix de Dave Simmons était plus douce qu'on aurait pu l'imaginer. En voyant les Nat Sherman, les lunettes noires et la casquette irlandaise en tweed, enfoncée sur son crâne quelle que soit la saison, on s'attendait à une voix plus rude, une voix à la Damon Runyon. Mais Simmons parlait lentement, avec un accent du Midwest, et en butant légèrement sur les mots. C'était un homme d'un naturel timide dans un milieu non naturel et non timide : le monde de la musique.
«Ici le service de presse. Je peux vous aider ?
- Euh... Oui, j'espère. Je m'appelle Dave Simmons, et j'écris un livre sur le blues et ses rapports avec le rock..
- Simmons..., l'interrompit la voix nasale de l'attachée de presse. Vous êtes critique musical, n'est-ce pas ?
- Oui. Enfin, disons qu'il m'arrive d'écrire dans Rolling Stone...» Il aurait préféré que la question ne soit pas soulevée, car dans ses articles, qui étaient très lus, il ne s'était pas montré particulièrement bienveillant pour certaines des productions récentes de Windsor Records. «Mais pour l'instant je travaille à ce livre à propos de l'influence du blues sur le rock, surtout sur le rock blanc, et j'aurais besoin d'informations concernant Marty May.
- Marty May ? C'est l'un de nos artistes ? Son nom ne me dit rien.
- Enfin, peut-être qu'actuellement il n'est plus chez vous, mais il l'était il y a quelques années. Il a enregistré pour Windsor quelques albums superbes. Je suis payé pour le savoir, dit-il avec un très léger rire. J'ai écrit des articles dessus.
- Je suis désolée, mais je ne peux vous aider que pour les artistes que nous avons actuellement sous contrat. En tout cas, je vous remercie pour vos articles. Vous voulez bien que je vous envoie quelques albums magnifiques que nous avons sortis récemment ? Je suis sûre que si vous aimiez à ce point Martha May, vous les aimerez.

Revue de presse

Des palaces d'Hollywood aux clubs de blues de Manhattan, Marty May voit ses ambitions adolescentes céder la place à un désabusement croissant et à une impécuniosité chronique, sans pour autant se départir d'un humour assassin (dont le barnum heavy-metal fait les frais) et d'un reste de foi dans le rock'n'roll, «moyen le plus rapide de se plonger au coeur de l'énergie de l'Amérique, dans sa moelle la plus sombre, la source de tout ce qu'elle a d'atroce et de merveilleux, son incessante quête d'une âme». De l'âme et de l'élégance, ce roman doux-amer en regorge, Murphy faisant de Marty May le porte-parole d'une génération déboussolée, qui a raté le virage new-wave. (Bruno Juffin - Les Inrocks, mars 2013)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Il est toujours difficile d'écrire un bon roman rock, un livre qui ait de la poigne, du nerf, du blues et des tripes sans sombrer dans le cliché de l'artiste maudit ou les poncifs éculés. J'ai aimé les très bons Owen Noone et Marauder, ou les doigts écorchés chez Naive. Marty May fait parti des très bons livres rock. Elliot Murphy met en scène une rock star has been, bouffée par son égo, mais touchante et très humaine, et sa rédemption par la guitare. L'écriture est fine, Murphy a sans doute vécu bien des situations qu'il décrit et son looser vous emballera.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Les fictions autour du rock sont très souvent raté. Il fallait bien Elliott Murphy, rocker lettré, pour relever le challenge. Et haut la main. Voilà un livre qui se lit tout seul, écrit simplement mais élégamment, au déroulement limpide, sorte de conte moderne au pays du rock, sans que l'humour ou l'émotion ne soient en reste. Brillant, jouissif, charmant, on ne peut que féliciter Elliott d'avoir frappé aussi fort. Chouette bouquin donc, qui donne envie de réécouter les albums de l'auteur. Savoureux.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Passionnant. Bourré de références aux pionniers du blues et du rock. Je vais même relire une deuxième fois car je dois noter certaines phrases "cultes".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Marty May est un roman attachant au style fluide et enlevé, qui parle de doutes, d’angoisses, de petits arrangements avec la vie, mais aussi de loyauté et de fidélité.
CULTURE-CHRONIQUE
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?