undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Master Of Puppets
 
Agrandissez cette image
 

Master Of Puppets

7 février 2014 | Format : MP3
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music

Détails sur le produit

  • Date de sortie: 7 février 2014
  • Label: Universal Music Division Mercury Records
  • Copyright: (C) 1986 Metallica
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 54:34
  • Genres:
  • ASIN: B002G7DB1U
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 49 commentaires client

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par FeydRAUTHA COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 25 janvier 2016
Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
Des albums de Metallica, Master me semble être celui qui affirme le plus son influence de la musique classique. Cette influence est manifeste dans les clins d''œil parsemés à travers l'album comme l'introduction de Battery, ou le pont de Master of Puppets, mais aussi très largement dans les mélodies et les harmonies utilisées, la construction des morceaux, les changements de rythmes et les envolées lyriques en guitares harmonisées.

C'est le genre d'albums qui vous rappelle que Metallica a certainement été le groupe le plus influent du metal dès ses premiers albums en posant des bases radicalement novatrices, et en continuant inlassablement à explorer album après album. Et là, je ne peux que mentionner l'instrumental Orion qui envoie l'album vers le metal progressif, avec ses alternances de signatures rythmiques. Un modèle du genre.

Master of Puppets est souvent cité comme le meilleur album de Metallica et l'un des meilleurs albums de metal. Je lui préfère personnellement Justice for All qui le suit sur la même voie et est à mon avis plus accompli musicalement . Mais exprimer une préférence parmi les 5 premiers albums de Metallica, c'est un peu comme comme s'obliger à choisir entre fromage et dessert : c'est cruel et indécent.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hervé J COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 6 septembre 2015
Format: CD Achat vérifié
La première fois que j'ai mis Master of Puppets dans la platine, j'ai cru que je m'étais trompé avec un disque de Paco de Lucia. Mais l'espagnolade introductive n'a pas duré très longtemps et un mur de triples croches en full distortion m'a vite rassuré sur l'origine matérielle de cette musique.

Bon, disons le tout net, je n'y connais pas grand' chose en Metal. J'ai Blackjazz du groupe suédois Shining, V du groupe de Metal-progressif Symphony X, et Into The Electric Castle du groupe batave Ayreon et c'est tout!

Malgré son côté un peu grand-guignol, j'ai bien aimé cet album de Metallica. Je me demande encore comment on peut enfiler des riffs de guitare aussi rapides sans recourir rapidement à une opération du canal carpien? J'ai été aussi surpris du jeu de basse de Cliff Burton qui calque à mon goût beaucoup trop la rythmique des guitares (il faut dire que les groupes de Metal ne sont pas connus pour leur groove funky syncopé), mais comme il avait les mêmes goûts que moi en matière de basses (Rickenbacker 4001 et Aria SB 1000), il lui sera beaucoup pardonné.

Contrairement au hard-rock, ici les harmonies et les climax n'ont plus rien à voir avec le blues et seraient plus proches d'un Wagner sous amphétamines. Les intermèdes instrumentaux sont assez progressifs avec de jolies mélodies classisante et sous leurs cuirasses au chrome molybdène, les métalleux sont finalement de grands romantiques.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Voici le dernier album de l'ère Burton, l'album le plus accompli avant le décès de ce bassiste fou-furieux. Alors qu'on découvre généralement Metallica avec le Black album, n'oublions pas que la chanson-titre Master of Puppets est considérée comme l'un des plus grands morceaux heavy-metal de tous les temps. Il commence par le rythme suave de Battery avant de passer à une cadence effrenée. Suit le Monster of Puppets, incontournable must, mélange de rythmes surpuissants et de solos mélodramatiques. Un morceau original, The Thing that should not be, qui reste un peu trop sur la même assise, mais où le son de Kirk Hammett peut donner des frissons. Encore un must : Sanitarium. Egalement basé sur un rythme lent au départ mais où les 4 Dieux du Metal ne peuvent se retenir de se lâcher par la suite. Géant.
Deux titres bien bourrins, Disposable Heroes et Leper Messiah, moins connus mais très bons à mon goût. Encore un tube! Voici orion, le traditionnel instrumental. Tout simplement remarquable, un rythme soutenu pendant 4-5 bonnes minutes avant de se lancer dans un autre riff de basse-guitare très mélodieux, avec, ici encore, un excellent Kirk Hammett. Et ppour finir, Damage Inc, un dernier morceau à 100 à l'heure pour clore le dernier album Made in Burton
Mais rien que pour lire et écouter les paroles, cet album vaut franchement le coup.
SI comme beaucoup, vous avez commencé par le Black Album, je vous recommande très fort d'enchaîner avec MASTER OF PUPPETS!!!
Bonne Musique!
Remarque sur ce commentaire 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Incroyable troisième album, et dernier de l'ère Cliff Burton, bassiste virtuose.
Metallica avait trouvé la bonne recette sur Ride the Lightning et continue dans cette voie-là en poussant la production un peu plus loin. Master of Puppets est donc très varié et montre la ce dont est capable le groupe. Master of Puppets repousse les limites de Creeping Death, Sanitarium celles de Fade to Black, et Orion est sans doute le plus beau et le plus complexe des instrumentaux de Metallica. Les amateurs de morceaux aggressifs ne sont pas en reste: Battery, Disposable Heroes ou Damage Inc. sont d'une rare puissance.
Burton se montre brilliant de créativité et de feeling musical tout au long du disque, et on voit clairement tout ce que Metallica lui doit.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique