EUR 15,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Max a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Max Broché – 31 mai 2012

Ce titre fait partie de la sélection Rentrée scolaire. Découvrez notre boutique en cliquant ici
4.5 étoiles sur 5 42 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,90
EUR 15,90 EUR 15,19
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 1,27
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Max
  • +
  • Respire
Prix total: EUR 21,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Une fable historique fascinante et dérangeante qu'on ne peut pas lâcher. Une lecture choc, remarquablement documentée, dont on ne sort pas indemne. À partir de 15 ans.

Présentation de l'éditeur

Le roman débute en 1936 à Steinhöring, en Bavière, dans le premier foyer du programme « Lebensborn », initié par les services de Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis y mettent au monde les représentants de la race aryenne, afin de créer une jeunesse parfaite, destinée à régénérer l Allemagne, puis l Europe occupée par le Reich. Max, un bébé qui s apprête à naître, déjà nourri de la doctrine nazie dans le ventre de sa mère, tient absolument à voir le jour le 20 avril, date anniversaire du Führer, afin d être un prototype parfait. Max, rebaptisé Konrad, grandit, sans affection, sans tendresse, sans maman, selon les critères d éducation de la doctrine nazie. A quatre ans, il devient la mascotte du foyer. On l'utilise pour aider à kidnapper des enfants polonais. A six ans, il fait un séjour à Kalish, une école où sont germanisés les enfants kidnappés. Là, il rencontre Lukas, un jeune Juif polonais rebelle, qui a tous les critères physiques de la race aryenne. Konrad se prend d amitié pour lui. C est la première fois qu il s attache à quelqu un. A partir de cet instant, ses croyances nazies vont être sérieusement ébranlées...

Attention, ce livre ne convient pas aux jeunes lecteurs. A partir de 15 ans

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Le résumé étant très complet, je n'y ajouterai rien. Ce livre paru en littérature « jeunesse » est bien- voir remarque après le résumé- destiné à des ados de plus de 15 ans et à des adultes. Certaines pages sont assez « crues » - Max est le témoin d'orgies, d'accouplements, de viols ; il voit tout, il comprend tout et cela dès son plus jeune âge ! On suit Max de sa naissance à ses neuf ans qui correspondent à la fin de la guerre. Une histoire sur un sujet très délicat- le programme lebensborn- ; des phrases très dures, des situations terribles envers les Juifs et autres « ennemis » du Reich réjouissent Max, cependant Max petit à petit doute, s'humanise mais reste malgré lui endoctriné par son éducation nazie !
Récit, à la première personne du singulier, de ce fait très facile à lire et pourtant on ne referme pas ce livre sans séquelles. Ce livre fut ma lecture 2013 la plus aboutie. Je termine par deux réflexions de Max à l'âge de neuf ans, sous les décombres de Berlin après l'arrivée des Russes- quelle maturité!-.
« Le viol, je crois bien que c'est la guerre des femmes. C'est maintenant qu'elles sont au front. »
« Peut être que « homme » et « monstre » c'est la même chose. »
Nb : pour approfondir le sujet, je vous conseille « Lebensborn : la fabrique des enfants parfaits : Ces Français qui sont nés dans une maternité SS »
6 commentaires 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Patricia BS TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 5 août 2012
Format: Broché
C'est un livre absolument glaçant. Par son sujet, par sa manière de le dire, par les enjeux qu'il sous-entend. Sarah COHEN-SCALI a parfaitement réussi son projet : dire l'indicible, raconter la « personnification du mal dont sont capables les hommes envers les enfants en temps de guerre ». Et le résultat est bouleversant : car l'effroi se mêle à la pitié et l'on se demande à chaque page si l'on sera capable de passer à la suivante, tant l'histoire est lourde, brutale, violente.
Avoir choisi de donner la parole à l'enfant - car le monstre est un enfant - rend l'ensemble absolument terrifiant ; parce que l'on comprend comment le conditionnement peut produire des individus qui font le mal car on a complètement bouleversé leur système de valeurs. Max est aussi pitoyable qu'il est abominable, malheureux jouet dans les mains des adultes, objet sans sujet, sinon celui de servir la « bête immonde ».
Max est une lecture difficile, à réserver à de jeunes adultes, qui nécessite d'être encadrée. Mais qui peut se révéler salutaire.
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Cette lecture est saisissante, mais fait aussi effet de douche froide tant la démonstration de l'embrigadement est rendue à la perfection, via la voix d'un enfant, même bébé, tellement fier d'être un rouage du système, dont il admire les codes et leurs bien-fondés.

C'est parfois dur à encaisser, raconté sans état d'âme, mais le procédé est remarquable. On reste scotché aux pages du livre, tiraillé entre la fascination et l'horreur (Konrad a grandi dans le culte du Führer et la certitude de son appartenance à la classe supérieure, son jugement est glaçant, son but : servir au mieux les intérêts du IIIe Reich.).

C'est très bien écrit, exécuté avec intelligence et à-propos, richement documenté (Lebensborn, Kalish, Napola, germanisation des enfants polonais kidnappés...). On en prend peut-être plein la tête, mais c'est une lecture indispensable, à lire sans limite d'âge.
1 commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Anouchka TOP 500 COMMENTATEURS le 13 août 2015
Format: Poche Achat vérifié
Il est inconcevable d entrevoir l Impensable. L auteur nous relate ici l histoire du 1er enfant issu d un Lebensborn. Max est le résultat d une union programmée entre une JF aryenne et un SS. Himmler a conçu ce programme effroyable dans le but de repeupler l Europe occupée par les nazis et de remplacer la population dont les critères physiques ne correspondent pas à ceux de la "race pure nordique". Cette politique de maîtrise des naissances et de germanisation des petits autochtones des pays envahis complète La solution finale qui a exterminé autant de juifs, tziganes, handicapés.....cette biographie inventée nous fait froid dans le dos car elle n est pas si loin de la réalité. On pourrait croire lire un mauvais roman d anticipation tellement l horreur de la situation nous saute aux yeux. Comment a t on pu pousser à ce point l idéologie fasciste et déshumaniser toute relation affective, se servant d enfants " bien sous tous rapports" comme d un élément d une propagande démoniaque?
Max grandit avec l obsession d un monde meilleur, d un envahissement de l Europe par une race dite supérieure....avec à la clé un bonheur absolu. Comment a t on pu se leurrer à ce point? L instrumentalisation des tout-petits n a engendré que souffrance et perdition de l âme . Leurs nombreux témoignages étayent mes propos...il n aurait pu en être autrement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?