D'occasion:
EUR 46,47
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par CulturpourTous
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Envoi soigné, sous 10 jours Ouvré pour la France Métropolitaine et 20 jours pour l'étranger et Dom/Tom
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Menaces dans la nuit [Édition Collector]

4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
1 d'occasion à partir de EUR 46,47

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : John Garfield, Shelley Winters, Wallace Ford, Selena Royle, Robert Hyatt
  • Réalisateurs : John Berry
  • Format : Noir et blanc, Plein écran, PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Français (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.37:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Wild Side Video
  • Date de sortie du DVD : 1 février 2012
  • Durée : 77 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • ASIN: B0069RWL4G
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 33.513 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

"Série rouge pour liste noire" : entretiens avec Pierre Rissient et Arny & Dennis Berry (26')
"The Hollywood Ten" : court métrage documentaire de John Berry (14')
Galerie de photos rares

Descriptions du produit

Description du produit

Contient le livre "Le dernier film noir" de Samuel Blumenfeld + témoignage de Julie Garfield, fille de l'acteur (80 pages)
Master restauré

Synopsis

Lors d'un hold-up, Nick Robey tue le gardien avant de s'enfuir. Il rencontre Peggy Dobbs qui ne sait rien de ses agissements. Elle l'invite chez ses parents et quand ceux-ci découvrent la vérité, Nick est obligé de les menacer pour éviter qu'ils ne préviennent la police...

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par LD COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 15 décembre 2010
Format: DVD
He Ran all the Way / Menaces dans la nuit, tourné en 1950 et sorti à la sauvette en 1951 alors que plusieurs de ses concepteurs étaient en butte à la chasse aux sorcières, soit inquiétés par la Commission des activités anti-américaines soit déjà devenus fugitifs, est bien ce film dont la réputation est de marquer la fin d'une époque. Film noir (ou "film gris" pour reprendre la catégorie inventée pour parler de ces films noirs s'inscrivant dans une perspective de réalisme et de critique sociale) qu'on peut aujourd'hui considérer comme assez typique, He Ran all the Way porte donc bien son titre original (littéralement, "il courut jusqu'au bout"): pour beaucoup de ceux qui collaborèrent à ce film, le destin et la course allaient s'accélérer.

John Garfield, qui s'était imposé dans les années 40 en jouant les hommes du peuple pris au piège de l'injustice et luttant pour survivre dans un environnement hostile, venait d'avoir deux de ses meilleurs rôles (Body and Soul de Robert Rossen et Force of Evil d'Abraham Polonsky, également scénariste de Body and Soul) mais sa carrière était sur le déclin.
Lire la suite ›
11 commentaires 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par D. André TOP 500 COMMENTATEURS le 4 avril 2011
Format: DVD Achat vérifié
Un des nombreux chef d'oeuvres du film noir. Ici, il s'agit nettement de la veine sociale. D'ailleurs, plusieurs collaborateurs du film eurent affaire avec la commission MacCarthy, notamment le réalisateur, le producteur et l'acteur vedette. Pour son dernier film, John Garfield fait une composition géniale. Il joue le rôle d'un petit gangster sans grande envergure, éternel perdant, qui prend en otage une famille d'ouvriers. Magnifique édition également avec un excellent livret de 80 pages abondamment illustrées. En VOST et en VF.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par LPLO le 11 février 2011
Format: DVD Achat vérifié
Très bonne collection qui privilégie des classiques rares avec une qualite au rendez vous ( remastérisation de l'image pour apporter une excellente qualité )
Le rapport qualité/prix est en adéquation.
Espérons que la suite de cette collection très attendue demeure dans cet état d'esprit, en respectant le client.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ashley TOP 500 COMMENTATEURS le 26 janvier 2013
Format: DVD
Sublime découverte que ce He ran all the way, film maudit de 1951 dont la fuite en avant du héros Nick Robey, braqueur raté qui prend en otage une famille, présente nombre d'analogies avec les derniers mois de John Garfield, son interprète acteur brillant et tourmenté dont la fin de vie fut, à l'instar de son alter ego sur l'écran, une fuite pour se prémunir des terribles attaques du Maccarthysme qui pulvériseront le réalisateur du film John Berry, les scénaristes,les producteurs et même certains de ses partenaires dont Serena Royle qui devra se réfugier au Mexique. L'angoisse crépusculaire de cette période troublée explose dans le huis clos du modeste appartement où Robey se terre répulsant et magnétisant ses occupants dont la fille de la maison (Shelley Winters toute en tension) qu'il a draguée à la piscine pour s'offrir une couverture (les scènes où Garfield s'immerge sous l'eau pour échapper aux regards des policiers sont d'un paroxysme étouffant). La théâtralité de ce jeu du chat et de la souris (Garfield tentant d'intégrer son mode dysfonctionnel dans le moule rêvé de cette modeste famille typique de l'american way of life) atteint son paroxysme quand il tente de les forcer à partager son repas, la dinde devenant le dérisoire enjeu d'une quête perdue par avance. Effet de miroir là encore entre cet homme abandonné de tous qui ne dispose plus que de la parole pour exister et Garfield contraint dans la vraie vie de témoigner devant la comission à Washington le 23 avril 1954.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?