undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici nav_TPL0516 Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Metallica
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Metallica

3 février 2014 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 12,35 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:33
30
2
5:24
30
3
3:48
30
4
6:26
30
5
6:44
30
6
4:00
30
7
4:02
30
8
6:29
30
9
4:17
30
10
5:08
30
11
6:47
30
12
3:55
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Après un album riche et complexe (And Justice for all...), Metallica, dont la célébrité commence à poindre, prend un virage musical. Qu'importe le rôle qu'aura joué Bob Rock dans cette évolution, l'extraordinaire réussite du Black Album lui incombe pour une bonne partie.
La rencontre entre le producteur (qui n'avait jamais officié dans le metal auparavant) et le groupe se fait pendant la tournée de Justice. Bob leur affirme modestement que même si leur musique est de qualité, ils n'arrivent pas à capturer en studio la puissance de leurs morceaux. Le rendez-vous est donc pris, la relation va s'avérer fructueuse.
Ce cinquième album se concentre davantage sur l'efficacité que les précédents. Pas d'instrumentaux de huit minutes, ni de compositions alambiquées : couplet/refrain, couplet/refrain, solo, couplet/refrain. La réussite tient au final à l'excellence des riffs et des compositions, aux progrès d'Hetfield au chant et à la production titanesque. Le son s'avère d'une puissance inégalable, il reste difficile de croire que cette album est sorti en 1991 tant il est intemporel.
Enter Sandman est un classique du groupe, au riff mémorable. Sad but true est incroyablement heavy, The Unforgiven et Nothing else matters sont de superbes ballades, sans compter toutes les autres chansons qui sont chacune des perles, même pour les moins connues (Struggle Within, The God that failed,...).
Si au final Metallica signe un chef-d'œuvre, il est vrai que le disque n'explore pas de terrains vierges au regard des 4 précédents. L'accusation de « dérive commerciale » par certains fans tient donc plus à leur volonté de s'identifier à une musique underground et de se détacher de la masse. Faux procès donc : Metallica signe ici bel et bien une perfection.
Remarque sur ce commentaire 28 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Avant de vraiment m'intéresser à ce groupe, je pensais que le black album était l'album le représentatif du groupe. Du coup c'est le premier que j'ai acheté. Finalement pas du tout déçu, il y a de supers morceaux, aussi bien des morceaux violents que des ballades des morceaux bien cools aussi comme My friend of misery. Après en écoutant plusieurs albums du groupe, on se rend compte de l'évolution suite aux premiers albums, c'est moins violent, moins thrash mais pas forcément moins bon, juste différent. J'apprécie cet album autant qu'un MOP par exemple mais il faut savoir ce qu'on a entre les doigts, ce n'est pas les met's du début de carrière, une bonne prod' par contre et un album quand même très célèbre !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par gégé-blues TOP 500 COMMENTATEURS le 22 septembre 2013
Format: CD
Metallica effectue un virage conséquent en 1991 avec le black Album en abandonnant son speed metal débridé et percutant qu’il produisait encore 4 ans plus tôt avec l’album …And Justice For All sorti en 1988. Et Voilà donc ce fameux 5ème album tant décrié, mais pourquoi donc ? le groupe a changé de style, il ralentit le tempo, crée des mélodies imparables, reste dans un registre bien lourd et puissant, Kirk Hammet nous comble avec des solos de guitare travaillés et plein d’effets, la section rythmique, précise et percutante soutient solidement l’ensemble et James Hetfield n’a jamais chanté aussi bien. Alors, que demande le peuple ? Comment ne pas vibrer à l’écoute des ces titres imparables que sont « Enter Sandman » « « Sad But True » « The Unforgiven » ou le superbe « Nothing Else Matters » ! Metallica a élargi son public, perdu les inconditionnels du speed metal mais a gagné les amateurs d’heavy rock costaud et original, il s’est remis en question avec raison et confirmera son potentiel créateur avec les albums suivants « Load » et « Reload ». Un superbe album au son excellent produit magnifiquement par le canadien Bob Rock qui s’est aussi occupé de Mötley Crüe, Bon Jovi, The Cult et bien d’autres… (12 titres /62mn39).
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Vincent VZT MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 12 août 2006
Format: CD
je dois reconnaitre que j'ai découvers metallica, ainsi que le metal par la même occasion, avec cet album et que je l'ai apprécié tout de suite. il faut dire que ce black album comporte des tubes immédiatement accrocheurs et qu'à sa sortie, c'était l'album qui a aussitôt placé le heavy metal dans la case grand public (remember la pub "metallica c'est ça!" avec nothing else matters en fond sonore)et qui m'a donné instantanément envie de me plonger rétrospectivement dans la discographie du groupe.
et là, le choc! les quatre premiers albums sont plus difficiles d'accès mais ô combien plus enivrants!
alors, j'ai arrêté de boire du panaché avec le black album et me suis lâché sur les grands crus précédents. ouais! parce que le panaché c'est de l'alcool tout de même mais avec de la limonade alors ça passe bien et c'est pas trop méchant. ouais!
eh bien, metallica et son black album c'est tout pareil: ils ont arrondi les angles et formaté leur musique pour la rendre plus présentable (on appelle ça évoluer, murir, grandir ou encore vouloir ne pas se répéter et passer un cap, etc... blah blah blah et je vous vends des encyclopédies par palettes entières)) mais metallica a perdu au passage ce petit quelque chose qu'on appelle le génie et qui ne reviendra plus.
donc, le black album, c'est sympa mais c'est pas le meilleur disque de metallica. d'ailleurs par la suite le groupe s'est mis à l'eau plate avec les bouses infâmes et indignes que sont load et reload, st anger étant quant à lui une bien triste farce.
donc ce black album est encore à ce jour le dernier produit acceptable sur le plan musical mis sur le marché par l'entreprise metallica & co.
7 commentaires 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique