6 neufs & d'occasion à partir de EUR 50,00

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Meutre dans un jardin anglais

4.5 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
1 neuf à partir de EUR 79,00 5 d'occasion à partir de EUR 50,00

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Anthony Higgins, Janet Suzman, Anne-Louise Lambert, Hugh Fraser, Neil Cunningham
  • Réalisateurs : Peter Greenaway
  • Format : PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : MK2
  • Date de sortie du DVD : 10 avril 2008
  • Durée : 103 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 6 commentaires client
  • ASIN: B0013KS706
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 64.476 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?


Contenu additionnel

Préface du film
Courts-métrages de Peter Greenaway
Bandes-annonces de la collection MK2 Découvertes

Descriptions du produit

Description du produit

Meurtre dans un jardin anglais (The Draughtsman's Contract), 1 DVD, 103 minutes

Amazon.fr

Une noble Lady, Miss Herbert, souhaite engager l'artiste peintre Neville pour réaliser une douzaine de tableaux représentant la propriété de son mari, dont c'est la grande fierté. Problème : Neville, peintre à la mode, est très cher, et Miss Herbert ne dispose pas personnellement d'une grande fortune. Elle propose alors à l'artiste un étrange contrat : ses faveurs à discrétion, en échange des dessins. Mais bien vite, la situation se complique, notamment avec l'entrée dans la ronde de la propre fille de Miss Herbert et la disparition mystérieuse de son mari… De nombreuses histoires prennent place dans l'univers une fois de plus alambiqué de Peter Greenaway : dans cette célébration du plaisir aux gags surréalistes (tel cet homme à peine maquillé en statue qui se met à uriner de manière pour le moins impromptue) se cachent en effet une enquête policière provinciale et britannique à la Agatha Christie, une fine analyse des oppositions religieuses et sociales en Angleterre à la fin du XVIIe siècle, et une étude pertinente sur la vision qu'ont les artistes de notre monde. Formellement brillant et servi par l'excellente partition de Michael Nyman, Meurtre dans un jardin anglais marque la véritable mise en place de l'esthétique millimétrée de Peter Greeneway . Son cinéma dérange ou fascine, mais une chose est sûre : il ne vous laissera pas de marbre. --David Rault --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Au XVIIéme siècle, Mme Herbert, épouse délaissée par son mari, convint Mr Neville, un peintre de renom, de réaliser des dessins de sa propriété en échange de ses charmes. Non content des attention de Mme Herbert, il bénéficiera également des faveurs de sa fille. Une fois son contrat honoré, il part. C’est alors que Mr Herbert est retrouvé mort. Une enquête policière débute alors basée sur l’étude des dessins.
Au delà de l’intrigue policière, ce film de Greenaway seduit particulièrement par son esthétisme très « british » (qui n'est pas sans rappeler Barry Lyndon de Kubrick ) et par sa musique de Michael Nyman.
Un très bon film aussi bien du point de vue scénario que de la réalisation.
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Peter Greenaway signa avec "Meurtre dans un jardin anglais" le long métrage qui le consacra auprès du grand public en 1982. Il conservera cette estime jusqu'au début des années 1990 lorsque son film "Le cuisinier, le voleur, sa femme et son amant" heurtera la sensibilité du public par la trop grande violence de son propos. Depuis il n'a jamais véritablement suscité l'engouement d'un large public si ce n'est peut-être avec t"he Pillow Book".

Peter Greenaway est à l'origine un peintre et de surcroit doté d'une culture artistique qui déborde dans chacun de ses films. Les références à des tableaux ou à des peintres se dissimulent dans de nombreux plans. Dans "Meurtre dans un jardin anglais" on trouve par exemple un plan qui reproduit le Mr and Mrs Newton de Thomas Gainsborough. Inutile de préciser que chaque film de Greenaway est une réussite sur le plan esthétique.

En dehors de la peinture, Greenaway avoue une admiration pour le cinéaste Alain Resnais (ils ont en commun d'avoir travaillé avec Sacha Vierny pour la photographie) et l'écrivain Jorge Luis Borges. Comme ce dernier, Peter Greenaway affectionne les intrigues intellectuelles, la symétrie et les labyrinthes. On peut également rapprocher le film du "Barry Lindon" de Stanley Kubrick pour l'ambiance et surtout de "Blow up" de Michelangelo Antonioni dont il est quasiment un remake.

Enfin, signalons que "Meurtre dans un jardin anglais" a popularisé Michael Nyman l'auteur de l'excellente bande originale (à qui l'on doit également la BO de "la leçon de piano").
Lire la suite ›
1 commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Jean for Joel TOP 1000 COMMENTATEURS le 14 février 2010
Format: DVD Achat vérifié
le film qui lui a donné sa renommée internationale. Beauté, mystère, étrangeté, finesse, meurtre sans résolution, celui qui se croit le plus malin est en fait celui qui se fait gruger... un jardin anglais à la fin du XVIIième siècle, un manoir, un peintre, des contrats, une pincée d'érotisme, une décadence toute aristocratique ET la musique divinement répétitive de Michael Nyman. Un classique.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?