EUR 25,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 2 à 5 semaines.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Migrations, exils, errances et écritures Broché – 8 septembre 2012

Découvrez toutes les nouveautés de la Rentrée Littéraire 2017

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 25,00
EUR 25,00 EUR 46,84
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Migrations, exils, errances, écritures

Ce livre invite ses lecteurs à voyager vers des textes littéraires, vers des récits personnels d'exil et vers des interrogations sur l'exode dans la vague des migrations du monde contemporain à l'échelle du globe.

Au sein de la collection Chemins croisés, il faut le lire comme un écho au précédent ouvrage intitulé Frontières, marges et confins, dont il poursuit la réflexion.

Si penser la frontière, les marges et les confins, c'est convoquer la figure de l'étranger, esquisser celle du passeur et dévoiler «l'in-su» que chacun porte en soi, tout en instaurant des passerelles entre générations et civilisations, écrire les migrations, les errances et les exils, c'est revenir à la problématique du déplacement, du passage, mais c'est également voir surgir la figure du pont brisé et parfois celle des horizons qui s'ouvrent, malgré la blessure et la perte, comme nous le suggère Jacques Hassoun dans le texte inédit «Au commencement était l'exode» que nous publions en guise de prologue.

Dans le cadre du pôle «Tout Monde» de l'université Paris Ouest Nanterre la Défense, s'est tenu début juin 2010 un premier colloque sur le thème «Diversités et Croisements» dont l'objet était de lancer une dynamique de recherche rassemblant les différentes disciplines du pôle autour de la question des mélanges de langues, dans les textes, au sein des langues elles-mêmes, ou dans les pratiques langagières de divers ordres. Il fut suivi à la fin du même mois par le colloque «Migrations, exils, errances, écritures». Cette rencontre ainsi que le livre qui en rend compte témoignent du développement de la collaboration des chercheurs de l'axe «Migrations», avec leurs collègues des universités de l'Ontario, et plus particulièrement avec l'université McMaster, qui accueillera en 2012 la réplique à ce colloque.

Cet ouvrage présente une sélection de textes issus des deux colloques, réunissant des chercheurs appartenant aux champs de la littérature, de la philosophie, de la traduction, de l'étude des langues et civilisations, et de l'étude du langage.

Pour Sarah de Vogue, organisatrice du colloque «Diversités et Croisements», les langues ne sont pas des îlots monolithiques et homogènes mais plutôt, dans nos sociétés cosmopolites, fragmentées et en contact les unes avec les autres, des fabrications plus ou moins artisanales et obligées, qui reflètent les instabilités, les rencontres et les métissages de leurs locuteurs hétéroclites. Comprendre une langue, comprendre un texte, c'est non seulement décoder les mots de la phrase ou du texte, mais aussi l'entrelacs d'allusions, de références cachées qui les sous-tendent et parallèlement se poser les questions suivantes : Comment passe-t-on d'une langue à l'autre ? Comment migre-t-on dans l'hétérogénéité fondamentale qui réside à la fois entre les langues - ce qui a conduit à les penser comme «étrangères» - et au sein des langues ? On retrouvera ces interrogations dans le chapitre intitulé «Les mots qui migrent», qui nous suggère que les déplacements des mots comme ceux des hommes s'accomplissent souvent dans un mouvement d'ouverture critique, et l'ironie ou la parodie n'est jamais tout à fait absente.

Chaque fenêtre de la maison des langues s'ouvre sur un paysage différent et sur une autre temporalité, sur une segmentation particulière du spectre de l'expérience perçue et classée. En aucune langue, on ne divise le temps et l'espace précisément comme dans l'autre [...] en aucune langue on n'observe les mêmes tabous que dans l'autre [...] en aucune langue on ne rêve exactement comme dans l'autre, [...] dans l'indocile diversité de Babel.

Présentation de l'éditeur

Ce livre nous fait voyager vers des textes littéraires, des récits personnels d'exil et des interrogations sur l'exode dans la vague des migrations du monde contemporain à l'échelle du globe. La question qui se pose est celle de la définition de l'écriture migrante, définition nécessairement mouvante selon que l'on s'intéresse aux artistes qui choisissent la problématique de l'exil pour mettre en scène un questionnement identitaire ontologique ou à ceux qui, ayant eux-mêmes subi ou choisi l'exil, transforment leur propre exil en un exercice d'espoir dans un double mouvement mnémonique et didactique.
Qu'il s'agisse d'une littérature de migrants ou sur les migrants, d'exils politiques ou d'exils imaginaires, l'esthétique de la migrance se construit dans la fracture et dans la perte pour réaffirmer le droit à la vie à travers une nouvelle éducation du regard : celui du sujet sur lui-même et sur l'autre, celui de l'autre sur l'étranger. Dès lors l'exil ne saurait se concevoir simplement comme une expérience purement physique et accidentelle, mais devient la condition même de notre véritable relation à autrui, bouleversant les frontières commodes entre le dedans et le dehors, faisant de tout un chacun tour à tour « un étant qui chemine dans ce qu'il sait ou perçoit du monde » et dont les histoires se donnent à lire comme une « présence au monde [qui] déclenche une mise en mouvement, un obligé d'itinérance, un potentiel d'errance ».

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?