Acheter d'occasion
EUR 1,80
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Vitoandco
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Occasion bon état. vendeur pro expédition rapide & soignée
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Mille femmes blanches Broché – 13 avril 2000

4.4 étoiles sur 5 52 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 49,00 EUR 1,70
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 19,00 EUR 0,99

Il y a une édition plus récente de cet article:

Mille femmes blanches
EUR 19,50
(40)
En stock.

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

En 1875, un chef cheyenne, Little Wolf, se rend à Washington pour demander au président Ulysses S. Grant de lui faire présent de mille femmes blanches, dans le but d'"assurer la sécurité et la prospérité d'un peuple assiégé de toutes parts". Les volontaires seront recrutées pour la plupart dans les pénitenciers et les asiles de fous. Prenant pour point de départ ce fait historique, Jim Fergus retrace l'aventure de ces femmes parties vivre dans les grandes plaines de l'Ouest ; à travers les carnets intimes de l'une d'elles, May Dodd, le lecteur partage leurs appréhensions et leurs doutes, mais aussi leur exaltation à la découverte émerveillée d'une civilisation respectueuse des individus et de l'environnement.

Jim Fergus signe là son premier roman, véritable hymne d'amour au peuple cheyenne et condamnation sans appel de la politique indienne du gouvernement américain d'alors. La parution de ce roman a été saluée par de nombreux auteurs et les droits du livre achetés par Hollywood.

"Roman splendide, puissant et exaltant - Jim Harrison." --Nathalie Gouiffès

Présentation de l'éditeur

En 1875, un chef cheyenne demanda au président Grant de lui faire présent de 1000 femmes blanches à marier à 1000 de ses guerriers afin de favoriser l'intégration.Prenant pour point de départ ce fait historique, Jim Fergus retrace à travers les carnets intimes d'une de ces femmes blanches, May Dodd, les aventures dans les terres sauvages de l'Ouest de ces femmes recrutées pour la plupart dans les prisons ou les asiles psychiatriques.C'est à la fois un magnifique portrait de femme qu'il nous offre ainsi, un chant d'amour pour le peuple indien, et une condamnation sans appel de la politique indienne du gouvernement américain d'alors.Cette épopée fabuleusement romanesque, qui s'inscrit dans la grande tradition de la saga de l'Ouest américain, a été un événement lors de sa publication aux États-Unis. Elle a été encensée par les plus grands écrivains américains. Les droits de ce livre ont été achetés par Hollywood.Mille Femmes blanches inaugure la littérature étrangère au cherche midi éditeur.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Le sujet est passionnant et très original mais l'auteur en fait des tonnes. Entre lieux communs (le prêtre est pédophile, la jeune femme noire court vite, les jumelles s'échangent leurs maris...), décalage linguistique (le récit se passe au XIXème alors que les personnages pensent et s'expriment comme tout un chacun aujourd'hui) et une héroïne plus que parfaite (aimante, forte, généreuse, sachant pardonner, protectrice, ne subissant aucune séquelle suite à des années passées en HP et à des viols...), la lecture est fatigante. Heureusement, on peut lire en diagonale car j'ai peiné sur la fin.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par A.L TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 24 novembre 2015
Format: Poche
Encore et toujours l'histoire du bon sauvage perverti par la civilisation. Une autre approche symbolique des méfaits d'un progrès passé sous domination de la propriété privée. De quoi nous faire oublier que ces bons sauvages ont passé leur temps à s’entre-tuer. Pour autant si l'auteur prétend à cet éloge du bon sauvage c'est le regard et l'action de ses protégées, ses femmes blanches, qui donnent le ton. Et alors là on est dans la valse des clichés avec ses personnages archétypaux sensés, en dépit des intentions, installer la civilisation en instrument de mesure des valeurs. En définitive le sauvage serait bon que s'il adoptait les mœurs civilisées. On est là dans une forme d'un prêchi-prêcha profane porté par des personnages finalement trop fabriqués pour que nous soyons émus par leurs sorts ou captivés par leurs aventures. Néanmoins on peut apprécier les recherches entreprises par l'auteur en particulier sur ce personnage mi-homme mi-femme qui chez les indiens est non seulement respecté mais occupe souvent une position privilégiée. Au total un récit trop « ethnocentrique ». Quant à l'échange, de manière plus réduite, rappelons que lors des conquêtes du nouveau monde, il était coutumier d'abandonner un ou plusieurs individus chez les autochtones pour qu'ils apprennent la langue et servent à terme d'interprètes ou « truchements ». Sur ce thème lire « rouge Brésil »
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Une page d'histoire racontée magnifiquement. Un livre émouvant, captivant. J'ai été émue par ces femmes américaines terrorisées d'abord puis attachées à leur nouveau peuple, par ces indiens si bons, respectueux des autres et de la nature qui les entoure, mais qui portent en eux une certaine naïveté et une fragilité qui les conduiront à leur perte. Et quel plaisir de voyager au gré des pages à la découverte de paysages magnifiques.
Le temps a passé trop vite, déjà la fin du livre ! J'aurais souhaité que l'histoire soit plus longue.
J'ai fait connaître ce livre, je l'ai offert, à chaque fois ce fut un succès !
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Je viens de terminer cet ouvrage et comme beaucoup de personnes qui ont écrit une critique sur ce livre, je me pose aussi la question de la véracité de ce récit. Mais au fond, peu importe, ce livre est riche en émotions d'un bout à l'autre, et c'est ce qui compte, se laisser transporter par elles et nos rêves. Je ne suis vraiment pas déçue de cette lecture ; c'est le premier ouvrage que je lis qui traite de ce sujet là, et je pense que dès que l'occasion se représentera je ne manquerais pas de lire encore sur ce thème là. Ce fut très enrichissant pour moi.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 11 avril 2002
Format: Broché
.... que j'aurais adoré à 13-14 ans, mais voilà, j'en ai 20 de plus. Bien sûr, on se fait très vitre prendre par l'histoire et comme je m'intéresse beaucoup aux Indiens d'Amérique, j'ai immanquablement été attirée par ce livre. Seulement, à la longue l'héroïne a fini par me crisper : elle est la plus belle, la plus intelligente, tous les hommes tombent amoureux d'elle, elle se décroche le chef de la tribu, elle sait tout mieux que personne, sait prendre des risques et malgré cela sait rester "simple" et trouver le temps de se soucier des autres, etc., etc.. Bref, un monstre de qualités, sans peur et sans reproche, un peu "too much" !!
Je me souviens avoir lu dans Amazon.com une critique disant qu'il y avait là la vision déformée et typiquement masculine d'une héroïne féminine, et je ne peux être que d'accord. De plus, elle tient le type de raisonnements qu'on prêterait plutôt à une femme du 20e siècle qu'à une femme du 19e siècle !!
Bref, à goûter avec plaisir - quand même - mais en sachant prendre du recul ! Allez, je donne 3 étoiles.
1 commentaire 25 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
May Dodd nous entraine de Chicago au coeur des réserves indiennes ou elle va devenir la femme du grand chef d'une tribu Cheyenne. Nous allons voyager et découvrir le traitement qui a été réservé à ce peuple soi-disant sauvage par une nation qui se considère comme civilisé à seul fin de pourvoir à sa soif d'or. A la fois beau et sans concession ce récit nous permet de mieux voir les méfaits de la « civilisation » sur tout ceux qui ne veulent pas se soumettre à son dictat.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?