Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Minima Moralia : Réflexions sur la vie mutilée Poche – 12 septembre 2003

4.8 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,95
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 21,33 EUR 10,00

Il y a une édition plus récente de cet article:


nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Minima Moralia est, selon Habermas, le " chef-d'œuvre d'un écrivain égaré parmi les fonctionnaires " ; autrement dit, l'invention d'une écriture anti-autoritaire. Entre les moralistes français, Marx et les romantiques allemands, Adorno entreprend, à travers de courts chapitres, vignettes, instantanés, une critique du mensonge de la société moderne, pourchassant au plus intime de l'existence individuelle les puissances objectives qui la déterminent et l'oppriment. Ce livre, qu'il convient d'étudier comme une somme, est à accueillir comme un art d'écrire, à méditer comme un art de penser et à pratiquer comme un art de vivre. Mieux : un art de résister

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Les "Minima moralia" sont à notre modernité ce que les "Essais" de Montaigne furent à la Renaissance : Adorno y développe, avec la même densité et la même liberté de "geste" (mais avec une dure lucidité qui doit ici plus aux "Pensées" de Pascal), une réflexion où se mêlent des considérations aussi fulgurantes que profondes (et dans une bigarure de thèmes allant du mariage, à la place de l'intellectuel ou à la brutalisation croissante des relations humaines dans nos sociétés). A cette pensée qui jette une lumière si vive sur le sens de notre monde moderne, ne peut correspondre qu'une écriture fragmentaire, qui se construit comme en résistance face à ce qu'elle décrit de l'écrasement de l'existence.

Parole-refuge ("minimale" - parce qu'elle recueille l'essence d'une humanité toujours niée davantage) qui se donne ainsi d'emblée comme un acte de résistance, contre toute forme d'aliénation ou d'inauthenticité : lire les "Minima moralia", c'est, de ce fait, participer du même refus. Lecture dont on ressort à la fois grandi et, comme le rappelle Adorno lui-même, plein de cette "pudeur que doit inspirer le fait qu'on trouve encore dans cet enfer de quoi respirer."
1 commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
A lire à petites doses (le livre s'y prête parfaitement) mais on est saisi de voir à quel point certaines des analyses d'Adorno sont prémonitoires de notre monde actuel.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Minima Moralia est, selon Habermas, le " chef-d'œuvre d'un écrivain égaré parmi les fonctionnaires " ; autrement dit, l'invention d'une écriture anti-autoritaire. Entre les moralistes français, Marx et les romantiques allemands, Adorno entreprend, à travers de courts chapitres, vignettes, instantanés, une critique du mensonge de la société moderne, pourchassant au plus intime de l'existence individuelle les puissances objectives qui la déterminent et l'oppriment. Ce livre, qu'il convient d'étudier comme une somme, est à accueillir comme un art d'écrire, à méditer comme un art de penser et à pratiquer comme un art de vivre. Mieux : un art de résister
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?