Acheter d'occasion
EUR 16,00
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par livreautresor75
État: D'occasion: Bon
Commentaire: BROCHE
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Miodrag Bulatovi. Arrête-toi, Danube : EDavoli dolazee, nouvelles. Traduit du serbo-croate par Claude Bailly Reliure inconnue – 1969

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Reliure inconnue, 1969
"Veuillez réessayer"
EUR 16,00

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Reliure inconnue Achat vérifié
Ces nouvelles sont remarquables. Elles sont d"un grand auteur qui sait definir en peu de mots une humanite en pleine decheance, pour laquelle il a cependant un veritable amour. Je dis bien amour et non pas admiration.
La Serbie et le Montenegro y sont depeints comme un cadre de meme que des episodes de guerre civile ou de guerre d"independance. mais le propos est ailleurs : decrire ce peuple a travers des personnages attachants, bien qu"immondes, prets a s"entretuer pour rien, pour exister, pour vivre.
Et qui finalement renoncent car il y a toujours une note d"espoir chez Bulatović au coeur des nouvelles noires qui en disent long sur l"ame devastee de l"homme. Je lis ce livre a Belgrade et je ressens les memes impressions quand je cotoie les gens dans la ville : une grande tristesse, une meme resignation devant les difficultes de la vie, devrai-je dire de la survie, et finalement un assez formidable espoir. Belgrade aujourd"hui est abimee par des annees de guerre, par un blocus sans fin et pourtant, de ces facades lezardees, de ce compact silence, emergent des rais de lumiere et une determination a vivre. Merci, Miodrag.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?