• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Mission a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 17,58
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : right now!
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,09

Mission

4.2 étoiles sur 5 44 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
46 neufs à partir de EUR 10,09 16 d'occasion à partir de EUR 5,89
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Cecilia Bartoli


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Mission
  • +
  • St Petersburg
  • +
  • The Vivaldi Album
Prix total: EUR 46,57
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: I Barocchisti, Philippe Jaroussky
  • Chef d'orchestre: Diego Fasolis
  • Compositeur: Agostino Steffani
  • CD (24 septembre 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Universal
  • ASIN : B008LSSI4S
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5 44 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 23.420 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
2:15
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
4:22
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
5:17
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
2:18
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
6:41
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
2:41
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:25
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
5:41
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
1:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69
 
10
30
3:12
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
3:47
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
12
30
2:07
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
13
30
2:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
14
30
1:26
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69
 
15
30
2:04
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
16
30
6:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
17
30
2:38
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
18
30
2:20
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
19
30
2:38
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
20
30
3:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
21
30
3:10
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
22
30
5:07
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
23
30
1:34
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69
 
24
30
2:39
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
25
30
1:18
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,69
 
Digital Booklet: Mission
Digital Booklet: Mission
Album uniquement

Descriptions du produit

Description du produit

Partez en "Mission" aux côtés de Cécilia Bartoli, sur les traces d'un mystérieux compositeur."Mission" est le disque classique le plus attendu de cette rentrée : 3 ans après le succès mondial de Sacrificium, la mezzo-soprano Cecilia Bartoli nous dévoile enfin son nouvel album ! Toujours à l'affût de concepts originaux et de sentiers musicaux inexplorés, Cecilia Bartoli s'est donnée pour mission de nous faire découvrir un compositeur italien oublié : Agostino Steffani (1654-1728). Outre le fait que "Mission" est constitué quasi-exclusivement de premières mondiales, c'est aussi la première fois que Cecilia Bartoli enregistre un disque consacré au Baroque primitif. Sorte de chaînon manquant entre Monteverdi et Vivaldi, Steffani a vécu et composé à l'époque de Frescobaldi et Cavalli notamment. Par conséquent, comment expliquer le mystère qui l'entoure ? Pourquoi est-il totalement absent des études sur la musique Italienne ? Pourquoi son oeuvre est-elle restée dans l'ombre, alors même qu'il est aujourd'hui reconnu comme "l'un des plus grands compositeurs d'opéra de l'époque et le maître incontesté des duos vocaux" ? (Colin Timms, musicologue). C'est que Steffani passa la majeure partie de sa vie non pas en Italie, mais d'abord à Paris où il découvrit la musique de Lully, puis en Allemagne où il s'initia à la technique du contrepoint. . Steffani ne cessa pourtant de composer de nombreux opéras, sur son temps libre. Son style se situe quelque part entre Cavalli et Haendel, et son oeuvre a d'ailleurs inspiré ce dernier, au même titre que Telemann et Bach ! Autre point fort de "Mission" : la présence sur quelques titres du contre-ténor Philippe Jaroussky, dont c'est la première collaboration avec Cecilia Bartoli ! Ils enregistrent de magnifiques duos, aux côtés de l'ensemble I Barocchisti, du Choeur de la Radiotelevisione Svizzera dirigés par le chef d'orchestre Diego Fasolis, spécialistedu Baroque primitif. A l'écoute de "Mission", on ne peut qu'être séduit par la beauté et l'incroyable variété de la musique de Steffani, passant d'airs lents et recueillis à des airs de bravoure, de duos d'amour à des choeurs explosifs, comme s'il y avait plusieurs compositeurs en un seul !

Critique

La sortie de Mission est pour le moins entourée de mystère à l'italienne. La campagne de presse qui s'est activée pendant des mois n'a laisse filtré que quelques informations à propos du contenu de ce nouvel opus, successeur du florissant Sacrificium de 2009 qui voyait la mezzo-soprano s'identifier aux castrats napolitains qu'elle chantait. Passons sur les rebondissements de l'affaire pour signaler que, cette fois, Mission ressuscite un mystérieux évêque, diplomate vénitien et compositeur missionné en Bavière par le Vatican. Les détails de la biographie d'Agostino Steffani (1654-1728) sont relatés dans le livre Les Joyaux du paradis de l'auteur américaine de polars Donna Leon, qui sort simultanément.

Masqué par une couverture solennelle (un prêtre au regard sévère brandissant un crucifix, qui n'est autre que la diva elle-même), Mission réserve bien d'autres surprises sous la baguette de Diego Fasolis, directeur de l'ensemble I Barrochisti. À commencer par les différentes arias délivrées par la star romaine, divinement sensuelles et inédites en solo ou en duo avec le contre ténor Philippe Jaroussky. Une atmosphère étrange et pénétrante s'invite dans cette histoire de rêve éveillé tiré de l'opéra Niobe, regina di Tebe.

Créé le 5 janvier 1688 à Munich, le conte adapté des Métamorphoses d'Ovide a été représenté peu de fois, en 1976 pour une première italienne puis dans des versions des chefs Newell Jenkins (années 1980) et Thomas Engelbrock avec Véronique Gens (2010). Pour autant, c'est presque une découverte que de suivre la partition jalonnée de mélodies fortes et contrastées, entre douceur sacrée et fureur terrestre. Une réussite dont Cecilia Bartoli n'est pas la moindre héroïne. - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Jaamuna TOP 500 COMMENTATEURS le 12 octobre 2012
Format: CD Achat vérifié
Nous savions bien peu d'Agostino Steffani ou presque. Grace à l'intérêt que lui porte Cécilia Bartoli nous connaissons maintenant l'essentiel de ce qu'il est encore possible de connaître sur sa vie et l'activité qu'il manifesta dans de nombreux domaines.
Car c'est bien d'un album concept qu'il s'agit puisque, en plus des 25 extraits de son oeuvre musicale dont 21 sont des premières mondiales, c'est tous les aspects de sa vie qui nous sont révélés dans des textes explicatifs d'un grand intérêt. Sans compter les prolongements annoncés sous la forme d'un roman de Donna Leon et d'un enregistrement video à paraître en DVD et Blue Ray.
Album généreux de plus puisqu'il fait un peu de plus de 80 minutes.

Cécilia excelle dans ce répertoire qu'elle aborde avec la fougue et l'engagement qu'on lui connait.
Les airs d'une grande virtuosité vocale s'enchaînent et alternent avec des mélodies sublimes et poignantes. Et 3 de ces airs sont interprétés en duo avec Philippe Jaroussky. D'authentiques joyaux.
L'excellente prestation de Diego Fasolis et des membres de son ensemble I Barocchisti est également à souligner. Ils sont pour moi parmi les tous meilleurs ensembles de musique baroque.

Mais encenser Cecilia Bartoli c'est bien, toutefois ce qui me parait bien plus important c'est bien évidemment la découverte de ce compositeur de génie qu'il conviendrait maintenant de continuer à sortir définitivement de l'oubli.

Cet album est la clé qui devrait nous donner accès à tous ses opéras quasi inconnus et à coup sur magnifiques.
Lire la suite ›
3 commentaires 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
certains seront peut-être choqués par la couverture mais pourtant je la trouve bien en harmonie avec cette nouvelle surprise que nous offre "La Bartoli".Une fois de plus Cecilia Bartoli s'est donné un vrai défi qui a nécessité 5 ans de recherche et de travail pour interprêter avec sublime, un compositeur méconnu (Augusto Steffani)bien dans le ton de ces personnages de ce temps où la civilisation européenne atteignait ses sommets entre le 17" et 18 è siècles.Steffani était l'archétype de "l'honnête homme": érudit, musicien, homme deFoi, grand voyageur , ambassadeur et même espion.
La technique de Bartoli est toujours aussi éblouissante.Une grande artiste, intelligente, sensible, au sommet de son art du chant baroque .Pour moi le Baroque est l'aboutissement de l'humanisme, c'est "l'Homme Terrestre" replacé dans la "natura naturans" des Anciens, débordement de vitalité et exubérance; homme enfin libéré de la tutelle du Dieu sévère,homme redécouvreur de cette conception Grecque de l'humanité où les Dieux vivaient en intimité avec les humains et forniquaient à tout va les beautés terrestres pour engendrer des héros comme Thésée, Achille , etc...(d'où l'importance des thèmes mythologiques dans le baroque).Il y a de l'"érotisation" dans le Baroque de Bartoli, humaine plus qu'humaine.Ne dit-on pas qu'autrefois les femmes se pâmaient en écoutant les castrats (cf "Sacrificium" de Bartoli que je te conseille pour découvrir la musique des castrats, ces hommes sacrifiés mais sublimés)dans un véritable "orgasme" musical.Il y a pour moi, l'expression du péché dans le baroque et c'est pour cela qu'il me plait.L'homme (et surtout la femme) se font enfin chair .
8 commentaires 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Allez, je me lance moi aussi dans un commentaire sur l’album qui est aujourd’hui au sommet des ventes, tout simplement pour que l’on ne s’arrête pas à la déferlante marketing très discutée qui accompagne son lancement : un roman historique signé Donna Léone (sic), un reportage photographique qui ne fait pas l’unanimité –c’est peu de le dire !-et même un jeu, « Mission », annoncé sur Ipad : trop cool ! Et signe des temps… Du moins, la musique y sera de Stefanni et non d’Ennio Moriccone ...

J’avoue d’abord ne pas être si agacé que cela par les photos et notamment par celle de la couverture: c’est un clin d’œil que l’on peut effectivement trouver du plus mauvais goût, mais Cécilia Bartoli s’amuse à jouer le double rôle du compositeur-ecclésiastique, cet Agostino Steffani qui eut quand même pour « mission » de convertir l’Allemagne du Nord au catholicisme, excusez-du peu, et celui du reporter dont la mission est de reconstituer sa vie –et donc son œuvre. Une réelle réserve : nous faite croire que Steffani était un complet inconnu, ces sonates de chambres ayant été enregistrées à de nombreuses reprises, notamment par le fameux « duo » René Jacobs et Jennifer Smith. Idem pour quelques opéras déjà ressuscités, come mentionné dans un autre commentaire très bien informé...
Lire la suite ›
2 commentaires 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?