Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

On a Misty Night Import

4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Chet Baker


Détails sur le produit

  • CD
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B005CRRGV2
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par freddiefreejazz TOP 500 COMMENTATEURS le 23 septembre 2016
Format: CD
En 1996, le label Prestige réédita la totalité des sessions studio du trompettiste Chet au cours de l’été 1965. Durant trois journées marathons, le trompettiste enregistra l'équivalent de cinq LPs. Le label Prestige réunira ces cinq LP sur trois compacts. Sur Lonely Star, puis Stariway to the Stars et enfin On a Misty Night (avec les mêmes musiciens). Ce jazz là est d'une grande qualité, forcément. C’est aussi un petit clin d'œil au quintet de Miles Davis, ce qui ne vous aura pas échappé (Miles avait réalisé dix ans plus tôt la série des Relaxin' with the Quintet, Smokin', Walkin’ , Workin’etc). La quinte de Chet était moins connue sans doute à l’époque, en tout cas, il est clair qu’elle connut moins de succès. Mais la musique que l'on y entend, surtout sur ce On A Misty Night, sans doute mon préféré des trois galettes, est superbe. Comparé à Miles, Chet propose une esthétique beaucoup plus sereine, beaucoup moins nerveuse. L'ambiance y est très relax. On est dans le cool jazz, ou le jazz west-coast, si vous préférez. Et pourtant quelle beauté ! Tout est parfaitement composé, arrangé et joué.

Enfin, on trouve (là encore clin d'œil aux fans de Miles), le saxophoniste George Coleman (présent sur les trois galettes). En effet, celui-ci, deux ans auparavant s’était trouvé au sein du second quintet avant d’être expulsé par une bande de jeunots qui trouvaient son jeu beaucoup trop classique ou disons traditionnel (voir mon commentaire sur Seven Steps to Heaven).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique