Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 9,48

Économisez
EUR 2,71 (22%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Moby-Dick par [Melville, Herman, Armesto, Sebastian]
Publicité sur l'appli Kindle

Moby-Dick Reprint , Format Kindle


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 9,48

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Revue de presse

Sebastian Armesto's adaptation captures not only this sense of pursuit of Ahab s blinkered need to keep going, whatever the cost but also the wider themes of the book, the primal tangle between predestination and free will, the holiness of whales...from start to finish it exerts an incredible grip. --The Stage

Présentation de l'éditeur

It's true. It's all true for Moby-Dick. He's a killer, he's a fury, he's an angel of hell. Why if the white whale could talk he'd talk like Ahab.'

Nantucket. 1851. Centre of a whaling industry that transformed blubber into the oils and candles that lit the world. It's there that a schoolmaster called Ishmael arrives to ship on a whale-boat. He enrols under Ahab, Captain of the Pequod a man bent on destroying the white whale that lost him his leg. Certain the destruction of his nemesis will slake his thirst; Ahab's single-minded pursuit of Moby-Dick consumes Ishmael, the crew and the Pequod itself.

The spirit and atmosphere of Herman Melville's masterpiece romantic, ambiguous, characterful and rich with allegory is captured on stage by simple8 with 'a treasure chest of talented actors, impressive musicians and intelligent scripting and directing' - New Statesman.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 778 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 96 pages
  • Editeur : Oberon Books; Édition : Reprint (27 août 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Anglais
  • ASIN: B00BPW6GDW
  • Synthèse vocale : Activée
  • X-Ray :
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : Soyez la première personne à écrire un commentaire sur cet article
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°439.491 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?

click to open popover

Commentaires en ligne

Il n'y a pas encore de commentaires clients sur Amazon.fr
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta) (Peut contenir des commentaires issus du programme Early Reviewer Rewards)

Amazon.com: 4.0 étoiles sur 5 1 commentaire
4.0 étoiles sur 5 Call me Ishmael. No, Call ME Ishmael. No, No... 16 février 2014
Par Paying Guest - Publié sur Amazon.com
Format: Broché Achat vérifié
We'll see in ten years whether Sebastian Armesto's version displaces Melville, as so many films have displaced their Shakespearean originals. It's a delightful version, Pirandellesque a bit. How to say, "Call me Ishmael." No, that's not right, try again. Sea chanties, though a bit more Atlantic-based than the New Bedford ones I'm familiar with. I missed by two days seeing this play in London when it opened, a regret. Producer-director Armesto is a master of stage business, and this text suggests some innovations in performance.
I believe, from the many sea chanties, that it would feel almost a musical on stage. Armesto's differentiation of Melville's characters is effective: Queequeg is huge, Ahab not cliched in overbearing, mate Starbuck a family man, humanely left by Ahab to sail the Pequod home to that family (though Moby Dick spoils those plans)
Ce commentaire a-t-il été utile ? Dites-le-nous