1 neufs partir de EUR 20,00
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Mon Coeur, de Ton Visage, N'a Pu Oublier la Douceur Broché – 12 août 2011

4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 12 août 2011
"Veuillez réessayer"
EUR 20,00

Top NYP 2017 Top NYP 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Extrait

La Balustrade

J'allais sur mes neuf ans. C'était le printemps. Il est peu vraisemblable que la saison soit pour quelque chose dans ce qui est arrivé, car, quelques années plus tard, un phénomène semblable s'est produit en automne.
L'école avait repris pour une nouvelle année scolaire ; ma classe s'était augmentée de quelques camarades.
L'un d'eux me troublait. Je l'avais vu sourire en se levant de son banc pour partir en récréation ; son visage m'avait enchanté. Je voulais revoir ce sourire ; j'avais passé la matinée à guetter les occasions où il pourrait se reproduire. J'avais été comblé à trois ou quatre reprises ; chaque fois, l'impression était plus forte. A midi, pendant le repas à la maison, j'y pensais avec une sensation de vertige.
Le visage tournait dans ma tête, ou plutôt il souriait, et ce sourire provoquait un mouvement tournoyant de tout ce qui m'entourait. Cette impression était telle que, sans la trouver particulièrement agréable, je la provoquais en me remémorant sans cesse le visage souriant. Et une faim montait en moi de m'approcher tout près, de toucher sa joue de mes lèvres, d'y déposer un baiser.
L'après-midi, j'ai appris qu'il s'appelait Fernand. J'ai joué un peu avec lui à chat perché. Mon émotion croissait. En rentrant de l'école, je ne pensais qu'à lui ; ça faisait tournoyer tout autour de moi la rue, les arbres, les toits des maisons avec la pointe du clocher. Je me suis arrêté de marcher, étonné de découvrir que la réalité solide était maintenant ce visage qui souriait au fond de moi, et que le reste, les arbres, la rue, les maisons, le ciel, devenaient incertains et capables de se transformer en vapeurs tournoyantes.
Le soir, dans mon lit, j'étais habité par ce désir incoercible de l'embrasser. Cela ne se faisait pas, entre garçons ; je ne l'avais jamais vu faire ; et je craignais que cela ne lui déplaise. Embrasser était pourtant un acte gentil, doux, qui ne faisait de mal à personne ; pourquoi m'en priver ?

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 4 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 21 septembre 2011
22 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2013
Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 16 novembre 2012
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?