undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
8
4,0 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 septembre 2013
Une découverte du monde à travers Jeremy qui nous fait vivre son expérience comme si on y était. Je lis et seule je me rend compte que je ris, j'ai peur .. Je vis son aventure. J'avais peur que le style d'écriture de se livre soit lassant et je suis agréablement surprise, ne pas hésiter a le dévorer : une belle découverte du monde
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2015
Ce qu'il manque une carte, même simplifiée, du périple.
Certains endroits sont décrits de manière très succincte, c'est dommage.. D'où 4 étoiles...
il ne me reste plus qu'à refaire l'itinéraire avec Google Earth...........

On attribue à Winston Churchill la citation "là où il y a une volonté, là il y a un chemin" et c'est tellement vrai dans ce périple.
J'aime beaucoup la conviction permanente sur rien ne pourra l'arrêter, sauf la mort...
Ni le froid ni la faim ni le manque de sommeil ni surtout le mauvais accueil à, 50%des endroits..
S'il était bien accueilli partout l'aventure en serait moins palpitante...
Et conviction également qu'il y a des gens bien partout "*et qu'il comptait la dessus, et à juste titre...

Ça aurait été vraiment dommage d'être titularisé à l'office de tourisme de Caen....

et quand on voit ce qui se passe "ailleurs", vivre en France est finalement très confortable...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2013
Partir de chez soi pour faire le tour du monde... C’est un rêve que beaucoup s’attachent à réaliser et à retransmettre via un blog ou un livre. Mais le rêve de Jérémy Marie, c’est de le faire en auto-stop, sans payer aucun transport interurbain. Caprice de jeune occidental ? Non, objecte-t-il, une opportunité de voir le monde en dehors de la transaction commerciale qui pervertit les échanges.

Se dirigeant d’abord vers l’est, il rencontre en Bulgarie Ludovic Hubler (Le monde en stop : Cinq années à l'école de la vie) qui termine son propre périple de cinq ans en stop et qui lui conseille de repartir dans l’autre sens pour profiter des vents favorables. Pour traverser l’Atlantique, Jérémy Marie partira d’abord vers le sud, devenant ainsi le premier globestoppeur tourdumondiste à longer la côte est africaine. Il se dirige ensuite vers l’Amérique du Nord, reportant à plus tard le passage complexe de la jungle du Darién. Dans la neige au Canada, chez les Yankees ou dans les États plus progressistes, il fait preuve de patience, de persévérance voire d’entêtement pour réaliser ce projet selon ses règles et son éthique propre. Après le tour de l’Amérique du Sud, c’est l’immensité du Pacifique auquel il fait face pour rejoindre l’Océanie. En avion-stop puis en cargo, il rallie la Chine avant de s’empêtrer dans le bourbier administratif de l’Asie Centrale et boucler la boucle à Caen, son point de départ.

Ce n’est pas un voyage sans argent mais un voyage simple où l’on voit défiler les pays comme le citadin passe d’un boulevard à l’autre, avec la différence que l’aventurier apprend plusieurs langues au passage : l’espagnol, le portugais brésilien, le bahasa indonesia… Un périple où l’on va parfois en profondeur mais où trop souvent l’on reste en surface car le temps file et les pages défilent…
J’avais des attentes mitigées face à ce livre car, je dois l’avouer, je connaissais déjà la majeure partie de l’histoire. Son tour du monde stop, ce n’est pas une mince affaire, non, c’est un engagement entier pendant cinq ans, cinq mois et cinq jours. Le récit de Jérémy Marie est enlevant et transparent – je lui sais gré d’avoir parlé du harcèlement sexuel vécu en auto-stop, chose rare dans les récits masculins, ainsi que de la façon dont la gent féminine lui chatouillait les sens. L’auto-stoppeur n’est pas fait en bois, en témoigne sa douce rencontre balinaise… Mais je n’en dis pas plus, pour cette histoire, il faudra le lire !

Un bémol cependant à la moitié du récit : les chapitres 13 et 14 m’ont semblé chaotiques, désorganisés, mal ficelés et dénués de toute vibration émotionnelle. Heureusement, cette flamme revient dans les chapitres suivants, à mon avis un peu moins vive certes, mais on s'émeut de nouveau. De plus, l’anthropologue en moi était déçue à chaque description physionomiste essentialiste des différentes « ethnies » rencontrées aux dépends d’impressions plus profondes ou de sages analyses tirées de l’expérience du voyageur.

J’ai aimé son récit dans la rage et dans l’enthousiasme, mais j’aurais aimé qu’il soit raconté avec plus d’émotion. Souvent laconique, aux phrases quasi télégraphiques et saupoudrées çà et là de clichés linguistiques, le style conviendra plus au lecteur occasionnel avide de faits vécus et de biographies qu’aux gourmands gastronomes de récits de voyage, insatisfaits qu’ils seront devant ses périodiques « J’ai mangé ci, je me suis fait couper les cheveux là et c’était bien. » Un road-livre unique, bien différent de celui pondu par Ludovic Hubler il y a déjà trois ans, et bien entendu une lecture obligatoire pour les futurs globe-stoppeurs partant eux aussi circonvoluer le monde.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 décembre 2013
je suivais Jeremy Marie sur l’émission de radio allo la planète, et je me suis plongée dans la lecture de son voyage avec passion. Son style est bon et ses anecdotes sont pleines de réflexions à méditer Son voyage est vrai et ne nous laisse pas indemne.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vous aimez voyager de par le monde ? Rencontrer les vrais gens ? Goûter à la générosité de chaque pays ? Vous en prendre plein les yeux devant les beautés de la Nature ? Comprendre notre petite planète en errant sur les routes des dictatures, vivre au jour le jour pour mieux apprécier la vie, tout simplement ?

Foncez donc sur ce livre !
Plus de 5 ans à faire le tour du monde uniquement en stop, traverser les déserts, les mégalopoles, longer le Nil ou l'Amazonie, dormir à la belle étoile ou dans le luxe d'un riche propriétaire, greloter dans le désert Bolivien en redoutant de ne plus jamais se réveiller, vivre les petits bonheurs et les grands malheurs de chacun, mais avant tout découvrir l'autre, partager, apprendre à se connaitre soi-même, à se dépasser pour relever un défi faramineux qui restera graver à jamais.

Jérémy l'a fait. Et il partage son aventure fabuleuse avec nous, et on en sort plus grand, la tête pleine de souvenirs ineffables et de rencontres inouies.

Merci !!!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2014
aventure passionnante écrite avec simplicite et coeur
tres attachant et on a hate d arriver au bout tellement c est passionnant
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2014
Tout d'abord, chapeau bas à Jérémy pour avoir eu le courage de se lancer dans cette aventure en solo et en stop! Le récit de cet incroyable voyage à la rencontre des différentes civilisations permet de se faire une autre idée du monde que celle transmise par les médias en général et donne vraiment envie de voyager.

Pourquoi seulement 2 étoiles?
J'avais suivi le blog de voyage de Jérémy et l'avait beaucoup apprécié, c'est pourquoi je ne pouvais pas manquer de lire son livre. Cependant j'ai été assez déçue. Le style un peu maladroit est tout à fait suffisant pour un blog qui se doit d'être concis et authentique mais n'est pas vraiment agréable dans un bouquin de 350 pages. J'ai trouvé cette lecture difficile, amplement moins captivante que celle du blog. Peut-être est-ce parce que j'avais pu partagé cette aventure à travers les billets réguliers et les nombreuses photos du blog? (Le livre contient néanmoins quelques détails et anecdotes "inédites".) Peut-être aussi parce que certains chapitres m'ont donné l'impression d'avoir été bâclés. Je pense par exemple aux deux derniers chapitres, où mis à part la durée d'obtention des visas, le trajet Chine-France a l'air d'avoir été effectué en un temps record tellement il est résumé. D'un autre côté, cela pourrait exprimer l'envie pressante de rentrer à la maison ressentie par Jérémy lors des derniers kilomètres.

Un livre sûrement très intéressant pour les globe-trotters qui n'ont pas suivi le blog correspondant au fil des années.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2014
Très déçue par ce livre.....en effet, je l'ai acheté parce que je croyais que l'auteur allait y décrire les personnages rencontrés, leur mode de vie, les paysages, bref je croyais que j'allais découvrir des pays que je ne connais pas.
Eh bien, non, rien, de tout cela, le livre porte sur l'itinéraire parcouru, le nombre de véhicules qui ont transporté l'auteur, le nombre d'heures mis pour aller d'un point à l'autre, le nombre d'heures passées à attendre au bord de la route.
Je n'ai rien aimé dans ce livre qui est d'un inintérêt total, je ne le recommande à personne !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)