• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Monuments men a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par livres-etc
État: D'occasion: Bon
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Monuments men Broché – 24 mars 2010

3.5 étoiles sur 5 15 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,30
EUR 21,10 EUR 8,02
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Monuments men
  • +
  • Monuments Men
Prix total: EUR 29,19
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

On les appelait les «Monuments men» ; ils venaient de treize pays différents et dans la vie civile ils étaient architectes, conservateurs, historiens de l'art... Leur mission : accompagner les armées de la libération pour protéger le patrimoine architectural européen et récupérer les milliers d'œuvres d'art saisies par les Nazis. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Présentation de l'éditeur

A la recherche des trésors volés par les nazis.


A peine un pays conquis, les armées d’Hitler se livraient au pillage systématique des plus belles collections d’art – des familles juives entre autres – en confisquant au nom du Führer des Michel-Ange, des Vinci, des Van Eyck ou encore des Vermeer avec le projet de construire le plus extraordinaire des musées à Linz, sa ville natale. 
Dès 1941, Eisenhower crée un groupe d’experts (Les Monuments Men) afin de protéger les trésors américains. En 1944, ce groupe élargi à treize nationalités, composés de conservateurs, de professeurs d’histoire de l’art, d’architectes, d’archiviste va accompagner les armées de la libération afin de protéger le patrimoine architectural européen et de récupérer les milliers d’œuvres enlevées par les nazis. 
Robert Edsel a tout particulièrement suivi les aventures de neuf hommes et d’une femme. George Stout, l’un des initiateurs du projet au courage et au charisme hors normes, JJ Rorimer qui deviendra le futur directeur du Metropolitan Museum of Art et découvrira dans le château de Neuschwanstein des milliers de tableaux, Jacques Jaujard, le directeur des Musées Nationaux qui réussira à protéger le Louvre et les trésors nationaux… et surtout l’étonnante Rose Vaillant, véritable héroïne qui au jeu de Paume établira secrètement la liste des mouvements des œuvres vers l’Allemagne. 
Des plages du D-Day aux réserves des plus grands musées, des châteaux de Bavière au Nid d’aigle de Berchtesgaden, des mines de Merkers à celles de Altaussé, Robert Edsel nous fait participer à la plus extraordinaire et dangereuse chasse aux trésors du XXe siècle. 

Traduit de l’anglais par Marie Boudewyn

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Tache ingrate de ces passionnés et professionnels de l'art qui sans moyens humains et financiers au départ vont sauver et récupérer une partie des oeuvres volés par les nazis et leurs sbires. Seul l'appui de Eisenhower, la volonté de parvenir à des résultats et l'amour des Arts, feront qu'ils méneront leur mission à bien de la Normandie aux alpes autrichiennes au péril de leur vie et ce malgré l'opposition de leur hiérarchie militaire plus préoccupée à combattre l'ennemi qu'à préserver les monuments historiques et ecore moins à les sauver ou de les récupérer.
Encore une fois, il n'est pas un livre sur le sujet sans qu'on s'attarde sur le travail de Rose Valland, conservatrice du Jeu de Paume et qui au péril de sa vie à espionner, répertorier et faciliter la tache des Monuments Men pour retrouver les chefs d'oeuvres volés en France.
Passionné de cette période, j'ai découvert au travers ce livre un coté inconnu de la libération de l'Europe plus destiné aux passionnés d'histoire contemporaine que d'art en général.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Les nazis pillèrent systématiquement les oeuvres d'art dans les pays qu'ils occupèrent, cinq millions furent emportées. Jusqu'aux vitraux de la cathédrale de Strasbourg ! La tapisserie de Bayeux y échappa de justesse. Dès de débarquement, 350 hommes de 13 nations différentes reçurent pour mission de les retrouver, car elles avaient été cachées dans les endroits les plus improbables (mines de sel entre autres). La France doit une reconnaissance infinie aux résistants Jaujard, directeur des musées nationaux, et Rose Valland, petite employée du musée du Louvre, pour avoir fait traîner les départs des transports ou dressé la liste des oeuvres emportées, au péril de leur vie. Ils purent ainsi collaborer avec les commandos d'experts des Monuments Men lors de la libération pour retrouver -au moins en partie- les chefs d'oeuvres de notre patrimoine.
J'ai trouvé que la narration, bien que partiellement romancée, est très intéressante à lire.
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Cette action de sauvegarde et de récupération des oeuvres d'art menée par des soldats américains dans des conditions ubuesques parfois , révélée au grand public , si tard , laisse perplexe.. c'est un témoignage de la qualité de certains hommes, indépendamment de leurs origines, de leur patrie, en opposition avec la barbarie et la folie d'un petit nombre.. A découvrir pour se rassurer sur l'ingéniosité de l'humain,
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Ce roman nous emmène pour ainsi dire dans les "coulisses" de la seconde guerre mondiale : celles de la préservation du patrimoine. Découvrez les hommes, et les femmes, qui ont risqué leur vie pour sauver non seulement des monuments historiques d'une destruction certaine, mais aussi pour récupérer les chefs-d'oeuvre de l'histoire de l'art pillés par les nazis.
Palpitant ! on se croirait dans un roman policier.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
L'auteur s'est extrêmement bien documenté sur son sujet. En revanche, au fil de la lecture, à plusieurs reprises, on constate de sérieuses lacunes en connaissances d'arrière-plan sur la Seconde Guerre mondiale autant que de l'histoire européenne.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Il est intéressant de découvrir ou se rappeler l'existence de ce corps de sauvegarde de la culture en temps de guerre. Mais le sujet est traité trop globalement, sous forme de document explicatif sans précision , sur un même ton . C'est dommage .
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Voilà un livre qui a le mérite de présenter un aspect de la Seconde Guerre mondiale qui n’était sans doute pas assez connu du grand public. J’avoue avoir appris pas mal de chose en le lisant. L’auteur présente en effet très bien le systématisme utilisé par le troisième Reich pour dépouiller de ses œuvres artistiques tous les pays qu’il a envahis. Ceci pour répondre à une doctrine tout autant que pour servir les plaisirs de certains individus ; Hitler et Göring en premier lieu. On y trouve aussi les précautions prises par les Alliés lors des bombardements de 1944 et 1945 pour épargner le trésor culturel des villes et autres lieux bombardés. A ce sujet, je ne suis pas toujours sûr que cela ait été respecté à la lettre. Et en ceci, ce livre pèche par manichéisme.

Maintenant, je ne recommanderai pas ce livre pour sa qualité littéraire. Il me semble qu’il aurait gagné à être retravaillé. On est entre un mémoire et un roman historique et cela fait que l’on y trouve les avantages et les inconvénients de ces deux types de récit. Ce que j’ai trouvé ennuyant est la répétition des présentations des protagonistes. Dans la mesure où l’on trouve en début d’ouvrage une courte bibliographie de chacun d’entre eux, il n’était peu être pas nécessaire de revenir sur leurs caractéristiques à chaque chapitre. En revanche, ce qui m’a le plus gêné est la liste des « personnages secondaires » en fin d’ouvrage. Je comprends qu’il s’agit des personnages qui n’occupent pas une place de premier lieu dans le livre, mais je suis assez consterné d’y retrouver Adolf Hitler ou Hermann Göring.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?