Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Mort à Venise

4.2 étoiles sur 5 52 commentaires client


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Acteurs : Dirk Bogarde, Bjorn Andresen, Silvana Mangano, Marisa Berenson, Mark Burns
  • Réalisateurs : Luchino Visconti
  • Format : Anamorphique, Couleur, Plein écran, Mono, Cinémascope, PAL
  • Audio : Italien (Dolby Digital 1.0), Anglais (Dolby Digital 1.0), Français (Dolby Digital 1.0)
  • Sous-titres : Anglais, Français, Italien, Roumain, Néerlandais, Arabe
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Studio : Inconnu
  • Date de sortie du DVD : 9 juillet 2003
  • Durée : 140 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5 52 commentaires client
  • ASIN: B000090WDM
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 297.159 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Description du produit

Amazon.fr

Cannes, 1971 : le jury décerne sa Palme au Messager de Joseph Losey, et le prix du XXVe anniversaire à Mort à Venise de Luchino Visconti. Deux films jumeaux, tous deux en deuil de l'adaptation fantôme entamée par leurs réalisateurs : La Recherche du temps perdu de Proust. Plus proustien sans doute que n'eût été l'adaptation littérale, Mort à Venise est unanimement admiré. À juste titre. Œuvre testamentaire et crépusculaire du maître italien (Le Guépard, Rocco et ses frères), Mort à Venise s'appuie à la fois sur une nouvelle du romancier allemand Thomas Mann et la biographie du compositeur Gustav Malher. Dont les symphonies n° 3 et n° 5 bercent ce chant du cygne d'un artiste, d'une ville et d'une société. Tout à la fois récit d'une passion homosexuelle platonique, méditation sur la création artistique, reflet d'un univers finissant, Mort à Venise éblouit les sens par la méticulosité de la reconstitution, la précision de la direction d'acteur, la somptueuse lumière de Pasqualino de Santis et l'intelligence de l'adaptation. Placée sous le triple signe vénitien de la musique, de la beauté et de la mort, c'est une œuvre rare qui fait appel à ce qu'il y a de plus noble dans le spectateur : sa sensibilité, son goût de la beauté, son sens du sacré, sa compassion. Ainsi du plan final muet retentit du tréfonds de nos mémoires l'écho du vers rimbaldien "Elle est retrouvée. Quoi ? L'éternité". Une œuvre admirable, sans doute la plus accomplie de son réalisateur. --Sylvain Lefort


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVIS
12 septembre 2017
Achat vérifié
4 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
27 janvier 2019
Achat vérifié
2 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
22 novembre 2018
Achat vérifié
16 janvier 2018
Achat vérifié

Vous voulez voir plus de commentaires sur cet article ?