Une version moins chère de ce livre est disponible
Economisez EUR 10,51 (64%) avec la version Kindle de cet ouvrage.
EUR 5,99
Prix Kindle
EUR 16,50
Prix de la version papier

Economisez <span class="a-color-price">EUR 10,51 (64%)</span> avec la version Kindle de cet ouvrage. Lisez dès maintenant avec l'appli Kindle gratuite.
Disponible sur iOS, Android, Mac & PC.
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Édition lu en bon état avec traces d'utilisation.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Mort et vie d'Edith Stein Broché – 9 janvier 2008

2.0 étoiles sur 5 9 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
Broché
EUR 16,50
EUR 16,40 EUR 1,64
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Si tu veux trouver le repos, ne te compare pas aux autres.
Edith Stein

On ignore ce qu'est un saint. On imagine que c'est quelqu'un qui a vécu il y a très longtemps avec des sandales, qui est «monté au ciel» les mains jointes, un dimanche matin, escorté par des angelots sortis tout droit du Louvre, battant des ailes dans l'azur.
Un saint, c'est pour nous un monsieur au visage livide et auréolé. Qui pense que le ciel, c'est quelque chose qui est «là-haut», qui se situe «en haut», en altitude. A la verticale. Au-dessus du soleil. Dans la banlieue des : étoiles.
Un saint, c'est pour nous un homme qui n'a pas vraiment existé. C'est le problème, avec la religion. En histoire, c'est différent : on a existé un point c'est tout. En religion, non. A part les historiens athées et les catholiques convaincus, personne ne dit : «Jésus a existé» ou «Jésus n'a pas existé». On dit : «Jésus n'a pas vraiment existé.»
Un saint, pour nous, c'est quelqu'un qui n'a pas vraiment existé. C'est une entité : floue. Pour nous, un saint est situé extrêmement loin dans le passé. Géographiquement, nous nous imaginons qu'un saint, ça habite dans le désert, mais nous ne savons pas lequel : les déserts se ressemblent. C'est jaune, orange, jaune, avec du sable, des cailloux, des dunes.
Un saint, pour nous, c'est sale et pauvre avec des peaux de bête et une canne, ça parle une langue oubliée, ça raconte des choses qui sont ennuyeuses ou incompréhensibles.
Un saint, pour nous, c'est forcément pauvre.
Conclusion : un saint, pour nous, c'est quelqu'un qui a existé mais pas vraiment, habite dans les millénaires passés, sent la sueur, n'a pas un centime, marche sous le soleil toute sa vie en récitant des choses, et n'est quasiment jamais une femme.
Voici un contre-exemple.
Elle s'appelle Edith. Pas Piaf. C'est Edith : mais Stein.

Un être immatériel est un monstre.

Revue de presse

Si vous attendez d'un livre qu'il dérange, qu'il agace, qu'il surprenne, celui que Yann Moix consacre à Edith Stein est fait pour vous. Edith Stein était une philosophe. Pour Jean-Paul II, qui la canonisa, et pour Yann Moix, qui l'encense aujourd'hui, c'est une sainte...
Dépression, philosophie, foi, sainteté... Edith Stein vécut dans l'excès. Il fallait donc un livre excessif pour lui rendre hommage. C'est chose faite. Oui, Yann Moix est un écrivain qui exagère. A tout prendre, cela vaut mieux que les mièvreries embaumant les vies de ces comètes qui préférèrent brûler plutôt que durer. (François Busnel - L'Express du 10 janvier 2008)

S'attaquant à la philosophe allemande Edith Stein (1891-1942), juive convertie au catholicisme, morte à Auschwitz et canonisée par Jean-Paul II en 1997, il s'affrontait à forte tâche : décrire, de l'intérieur même de l'âme, le cheminement vers le christianisme d'une intellectuelle autant marquée par la phénoménologie de Husserl - dont elle fut l'assistante - que par sa culture juive. Et il y parvient. (Fabienne Pascaud - Télérama du 16 janvier 2008)

Evidemment Yann Moix a des idées, des idées et encore des idées... A vous en donner le vertige. Mais, grâce à lui, pendant quelques heures, l'indifférence coutumière des Français aux affaires de théologie peut se dissoudre comme le sucre dans le café. Dans son dernier livre, en effet, il a découvert trois choses. D'abord, un gadget : l'emploi des deux points à tort et à travers. Ensuite, une petite hérésie : la suppression des négations comme dans un discours de Bernard Tapie. Enfin, et là il atteint au génie, il a trouvé le sens de la vie d'Edith Stein, cette philosophe juive et allemande devenue une sainte chrétienne...
Il paraît qu'Edith Stein avait lu en une nuit les Mémoires de sainte Thérèse d'Avila. Cela semble impossible. Mais je vous garantis que vous pouvez lire en trois heures le bréviaire de Moix. Vous en sortirez submergé de réflexions subtiles ou iconoclastes. Et, surtout, d'émotions. (Gilles Martin-Chauffier - Paris-Match du 24 janvier 2008)

Dans cette Bourse folle qui célèbre des auteurs qui ne sont pas souvent-loin de là-les meilleurs écrivains, Yann Moix a rarement été épargné. Que reproche-t-on désormais à ce garçon ? D'avoir l'audace, le toupet, l'insolence de s'atteler à la vie d'Edith Stein après avoir sanctifié Claude François. En somme, une fois encore, la société du spectacle demande des comptes : comment un homme de lettres qui a convoqué 4 millions de Français au cinéma avec «Podium» peut-il être assez crédible pour narrer l'existence d'une juive allemande, élève de Husserl, qui, à l'instar de Jean-Marie Lustiger, se convertit au catholicisme, est déportée et gazée à Auschwitz ? C'est qu'on oublie qu'en 1996-douze ans déjà-un jeune écrivain venait de naître et mettait son coeur à nu dans un des meilleurs romans français de la fin du siècle dernier. Dans «Jubilations vers le ciel», Moix démontrait alors que la plupart des oeuvres majeures s'écrivent avec le sang. Dans une langue tout en fulgurances, il prouvait aussi que «Les cimetières sont des champs de fleurs». On salua ensuite le sombre et désespéré «Anissa Corto», dont «Mort et vie d'Edith Stein» est une manière de suite. (Albert Sebag - Le Point du 7 février 2008)

Il y a dans ce livre à la fois grec, juif et chrétien où rôde l'ombre choisie de Charles Péguy, de fortes intuitions et de jolis moments d'improvisation poétique. C'est une mélopée, un psaume, une rhapsodie en prose toute hérissée de ces fusées dont raffolait Charles Baudelaire...
Il y a de l'urgence dans le style de Yann Moix, partant de la vérité dans ses pages. Certaines sont littéralement hantées...
Ainsi Yann Moix rappelle-t-il l'énergie, le courage et la lumière qu'il y avait chez sainte Thérèse Bénédicte de la Croix, fille d'Israël martyrisée par les nazis. (Sébastien Lapaque - Le Figaro du 14 février 2008)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit



Commentaires client

Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 9 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

22 décembre 2016
Format: Poche|Achat vérifié
Une personne a trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
30 août 2015
Format: Broché|Achat vérifié
2 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
2 octobre 2012
Format: Broché|Achat vérifié
7 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
10 mars 2009
Format: Poche|Achat vérifié
5 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
12 janvier 2008
Format: Broché
28 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
19 mars 2008
Format: Broché
22 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
100 PREMIERS REDACTEURS D'AVISMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS
12 juin 2008
Format: Broché
6 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus
30 mars 2009
Format: Broché
9 personnes ont trouvé cela utile
|Commentaire|Signaler un abus

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?