undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce livre est en fait une étude historique sur le meurtre d'un Inquisiteur par un autre membre de l'église catholique, un frère.

Par ce biais, Leonardo Sciascia fustige le Saint-Office pour son pouvoir absolu (`Cela revient à dire que le Saint-Office avait, à lui seul, une force qu'aujourd'hui les carabiniers ne possèdent pas.') et son hypocrisie, cachant derriere son Dieu et son soi-disant grand amour pour l'humanité, une intolérance impitoyable (`la férocité inflexible d'une foi qui proclamait qu'elle était inspirée par la charité, la pitié, l'amour.')

Il stigmatise également d'une manière perspicace le sacrement de la confession comme étant une immoralité pure et simple: `la confession comme un moyen inventé par une catégorie socialement privilégiée, c'est-à-dire celle des prêtres, pour jouir de la liberté sexuelle sur le terrain d'autrui et dans le fait même de censurer une telle liberté chez ceux qui ne sont pas privilégiés; car le privilège, pour le Sicilien, consiste, plutôt que dans la liberté de jouir de certaines choses, dans le plaisir de les interdire aux autres.'

Le grand métier de l'écrivain Leonardo Sciascia parvient à transformer un incident historique important en un vivant pamphlet contre des pouvoirs absolus (de l'église) et pour la défense de la liberté physique et spirituelle de l'être humain.

Lecture hautement recommandée à tous les amateurs de littérature d'un niveau mondial et à tous les fanas de Leonardo Sciascia.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2003
On a vaiment l'impression de lire une thèse sur le sujet, c'est très fourni en détails, presque rébarbatif. L'histoire est tout de même intéressante, à lire si vous en avez l'occasion.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici