EUR 10,34
  • Prix conseillé : EUR 14,99
  • Économisez : EUR 4,65 (31%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Mozart / Haydn : Jeunehom... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Mozart / Haydn : Jeunehomme

4.4 étoiles sur 5 9 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
10 neufs à partir de EUR 10,34 3 d'occasion à partir de EUR 14,99
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Alexandre Tharaud


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Mozart / Haydn : Jeunehomme
  • +
  • Bach : Variations Goldberg
  • +
  • Alexandre Tharaud : Le temps dérobé
Prix total: EUR 37,67
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Compositeur: Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart
  • CD (13 octobre 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Warner Classics
  • ASIN : B00KYMJ4LA
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 9 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 4.044 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Piano concerto no 9 in e-flat major k 271 'jeuneho
  2. Piano concerto no 9 in e-flat major k 271 'jeuneho
  3. Piano concerto no 9 in e-flat major k 271 'jeuneho
  4. Rondo in a major k 386
  5. Ch'io mi scordi di te? non temer amato bene k 505
  6. Haydn piano concerto no 11 in d major hob XVIII 11
  7. Haydn piano concerto no 11 in d major hob XVIII 11
  8. Haydn piano concerto no 11 in d major hob XVIII 11


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Caroline LESNIAK TOP 500 COMMENTATEURS le 15 octobre 2014
Format: CD Achat vérifié
Composé à l’âge de 21 ans et alors que Mozart est toujours au service de l’archevêque Colloredo, le concerto n° 9 ("Jeunehomme" ,K.271) est souvent considéré comme son premier chef-d’oeuvre, marquant sa nouveauté par rapport au style galant alors en vogue, tant par la forme (par exemple l’absence d’introduction orchestrale précédant l’attaque du piano dans l’Allegro initial, ainsi que son retrait tout en douceur et non sur un mode brillant à la fin du Rondo), que par le contenu, Mozart y privilégiant une expressivité et une atmosphère que l’on peut qualifier de pré-romantiques.
L’Andantino est ainsi marqué par une expression de mélancolie poignante, qui atteint un rare degré d’intensité. C’est d’ailleurs le premier mouvement lent de concerto que Mozart ait écrit en mode mineur.
Mais comme toujours chez Mozart, l’expression des sentiments douloureux est tempérée par le retour progressif de sentiments plus en demi-teinte, et, pour finir, d’un jaillissement d’élan vital et de quelque chose de rayonnant qui n’appartiennent qu’à lui. Cet équilibre, tellement bienfaisant pour l’auditeur, est en quelque sorte sa signature.

Le programme se poursuit avec le Rondo K.386, un “Allegretto”, dans lequel on retrouve là encore une grande variété de climats.

Mozart écrivit pour un petit nombre de cantatrices, des airs de concerts destinés à mettre en valeur leurs qualités vocales et expressives.
Ainsi l’air “Ch’io mi scordi di te? ...Non temer, amato bene”, K.505, composé pour Nancy Storace, la créatrice du rôle de Suzanne.
Lire la suite ›
2 commentaires 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par brissaud TOP 1000 COMMENTATEURS le 19 octobre 2014
Format: CD
Pour ce disque, enregistré en août 2013 à Québec, l'excellent Alexandre Tharaud a choisi de se faire plaisir en composant un programme complètement inédit, qui juxtapose deux concertos pour piano majeurs de Mozart (le célèbre "Jeunehomme" K. 271, première œuvre réellement mature du compositeur autrichien dans le genre, anticipant la prodigieuse brassée qui suivra quelques années plus tard, du 14ème au 25ème) et de Haydn (le concerto en ré majeur N°11, seule page pour piano et orchestre vraiment célèbre, à juste titre, du compositeur), d'ailleurs sans aucun rapport l'un avec l'autre, le romantisme déjà très accusé du Jeunehomme s'opposant à la manière virtuose, abstraite et essentiellement ludique de l’œuvre de Haydn.

Entre les deux, Tharaud a choisi d'intercaler le Rondo K. 386, probable finale alternatif du 12ème concerto K. 414, dans sa version reconstituée par Tyson et Mackerras, exercice de style sans vraie originalité, et, surtout l'admirable air de concert K. 505, beaucoup plus tardif, véritable scena concertante pour soprano, piano et orchestre, qui compte parmi les plus beaux de Mozart.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Après le concert d'Alexandre Tharaud et Les Violons du Roy à Perpignan j'ai hésité à acheter le Cd. Le concert était tellement émouvant, gai, euphorique...
Et bien voilà: le Cd est à la hauteur, minutieusement enregistré, précis et léger... Délicieux, vraiment fidèle, espiègle et chantant. Pour une fois on retrouve le ressenti du live.
Quant au "toucher" mozartien d'Alexandre Tharaud il est simplement "divin". C'est virtuose mais tellement "jeune", tellement dépoussiéré, tellement libre comme voudrait l'être la jeunesse. Et pour Haydn, c'était gagné comme pour Scarlatti précédemment...
Un grand mais souriant remède contre la pesanteur de notre siècle.
On peut être un grand pianiste et un charmant jeune homme. CQFD.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Très beau disque !Le jeu d'Alexandre est toujours aussi vif,perlé ,virtuose et délicat.Ces trouvailles dans les cadences sont pleines d'humour et l'aria avec J oyce DI DONATO EST SUBLIME.
disque à recommander car l'orchestre est excellent très dynamique dans son jeu.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par GDCHATO le 17 novembre 2014
Format: CD Achat vérifié
Alexandre Tharaud nous dévoile une autre facette de son immense talent. Et dire qu'il y a des années il venait faire des concerts devant 89 personnes dans des églises du Haut limousin !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique