Acheter d'occasion
EUR 25,59
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par Japan-Select
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expe'die' depuis Japon. Rapide: 3-4 semaines.
1 d'occasion à partir de EUR 25,59
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

The Music From The Connection Import

5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

1 d'occasion à partir de EUR 25,59
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • CD (2 novembre 1998)
  • Date de sortie d'origine: 1960
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: EMI France
  • ASIN : B00004VG3G
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 317.769 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Who Killed Cock Robin
  2. Wigglin
  3. Music Forever
  4. Time To Smile
  5. Theme For Sister Salvation
  6. Jim Dunn's Dilemma
  7. O.D. Overdose

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

" The Connection ", une pièce de théâtre de Jack Gelber dans laquelle les junkies sont à l' honneur. Jouée au Living Theater en 1959, dans tous les sens du terme : Les musiciens/acteurs, dont Freddie Redd au piano et Jackie McLean à l' alto, font partie de la distribution. " Tous les thèmes de cette session en studio sont signés de Freddie Redd et exposés de façon bouleversante par Jackie McLean. L'altiste s' y exprime comme il ne le fera peut-être plus jamais par la suite. On perçoit le son de sa voix venu du fond de la gorge tout au long de ses improvisations déchirantes. Sa sonorité puissante et ouverte est reconnaissable entre toutes, allant jusqu' à timbrer comme un saxophone ténor dans sa tessiture supérieure. Son phrasé est superbe, très personnel et dénué de clichés. Le temps est à l' angoisse et l' émotion nous prend aux tripes tout au long de l' enregistrement. Les superbes compositions du pianiste y sont également pour beaucoup. Le dernier titre est suffisamment évocateur : " O.D " : Overdose. Une rythmique fabuleuse, avec Michael Mattos à la basse et Larry Ritchie à la batterie. Difficile de mettre des mots sur cette musique hallucinée, qui fait penser au terrible tableau d' Edvard Munch : " Le Cri ".
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
" The Connection ", une pièce de théâtre de Jack Gelber dans laquelle les Junkies sont à l' honneur. Jouée au Living Theater en 1959, dans tous les sens du terme : Les musiciens, dont Freddie Redd au piano et Jackie McLean à l' alto, font partie de la distribution et jouent leur vie sur scène. " The Jazz played is in the tradition of Charlie Parker ", tels étaient les propres mots de Gelber quant à la musique qu' il voulait dans sa pièce. Tous les thèmes de cette session en studio sont signés de Freddie Redd et exposés de façon bouleversante par Jackie McLean. L' altiste s' y exprime comme il ne le fera peut-être plus jamais par la suite. Ecoutez sa voix perceptible dans le son tout au long de ses improvisations déchirantes. Il nous livre dans ce disque l' expression de sa propre souffrance sublimée. La rythmique est fabuleuse, avec Michael Mattos à la basse et Larry Ritchie à la batterie. Les compositions magnifiques de Freddie Redd et sa présence au piano sont d' évidence à l' origine du climat d' angoisse qui nous prend aux tripes.
Le dernier titre est suffisamment évocateur : " O.D. " : Overdose. Difficile de mettre des mots sur cette musique hallucinée qui évoque le célèbre tableau d' edvard Munch : " Le Cri ". On n' en sort pas indemne.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?