Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 10,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Mystère rue des Saints-Pères par [Izner, Claude]
Publicité sur l'appli Kindle

Mystère rue des Saints-Pères Format Kindle

3.5 étoiles sur 5 28 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 10,99
Broché, Grands caractères
"Veuillez réessayer"
EUR 19,37

Longueur : 288 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Comme nombre de visiteurs du monde entier, Victor Legris, libraire rue des Saints-Pères, se rend à l'Exposition Universelle où la Tour Eiffel, qui vient d'être achevée, trône en véritable vedette. En ce début d'été 1889, les Parisiens ont bien du mal à se frayer un chemin dans la foule qui se presse entre les kiosques multicolores, dans les allées envahies de pousse-pousse et d'âniers égyptiens... Au premier étage de la tour, Victor doit retrouver Kenji Mori, son associé et son vieil ami Marius Bonnet qui vient de lancer un nouveau journal, Le Passe-Partout. Mais leur rendez-vous est vite interrompu : une femme vient de s'écrouler sous le coup d'une étrange piqûre. S'ensuit une série de morts inexpliquées qui vont marquer les débuts d'enquêteur de Victor Legris...
Ces nouveaux mystères de Paris nous plongent dans la capitale des impressionnistes, ses " villages " et ses quartiers populaires.



















Biographie de l'auteur

Sur les auteurs Claude Izner est le pseudonyme de deux sœurs, Liliane Korb et Laurence Lefèvre. Liliane a longtemps exercé le métier de chef-monteuse de cinéma, avant de se reconvertir bouquiniste sur les quais de la Seine, qu'elle a quittés en 2004. Laurence a publié deux romans chez Calmann-Lévy,Paris-Lézarde en 1977 et Les Passants du dimanche en 1979. Elle est bouquiniste sur les quais. Elles ont réalisé plusieurs courts métrages et des spectacles audiovisuels. Elles écrivent ensemble et individuellement depuis de nombreuses années, tant pour la jeunesse que pour les adultes. Les enquêtes de Victor Legris sont aujourd'hui traduites dans huit pays. Sang dessus dessousest la réédition de leur premier roman policier à quatre mains, paru en 1999.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 3090 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 288 pages
  • Editeur : 12-21 (1 septembre 2011)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B006IATUKW
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5 28 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°84.178 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Cela partait pourtant sous de bonnes promesses alléchantes : Paris au XIXè siècle, l'Exposition Universelle et une intrigue policière au milieu. Las, j'ai été déçue. Si les auteurs connaissent parfaitement Paris et en font une jolie description, l'intrigue, elle, on la perd facilement de vue. Qui est mort déjà ? Et comment notre héros en arrive-t-il à résoudre son énigme ? Ah oui... Bref le tout est assez empirique, c'est dommage. Il est vrai qu'ordinairement les 1ers tomes des séries sont souvent là pour présenter les protagonistes mais j'ai trouvé le tout pas très fouillé. Les héros survolent l'intrigue, manquent de profondeur, ils sont entourés de mystères qui seront certainement dévoilés dans les tomes suivants, mais finalement la mayonnaise ne prend pas.
Cela dit, le tout est gentillet, ça se laisse lire, même si cela ne m'a pas convaincue pour lire les tomes suivants.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
C'est l'histoire d'un jeune libraire qui s'improvise détective dans le Paris du 19° siècle. En fait, l'enquête ne démarre vraiment qu'après 150 pages ; alors en attendant, notre Victor Legris tente de séduire une petite journaliste, un peu pimbêche, du nom de Tasha.

On ne peut pas vraiment dire que ce soit un roman policier réussi ; l'intrigue se concentre plutôt sur les problèmes amoureux du héros, narrés sans aucune originalité. Quelques pages sont bien écrites, mais d'autres sont à peine dignes d'un bon élève de collège, écriture à quatre mains oblige...

C'est dommage car l'atmosphère du Paris de fin de 19° siècle est bien rendue et constituait un décor intéressant pour des enquêtes policières.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Les "Grands Détectives" de 10/18 comptent une nouvelle recrue née sous la plume de deux Françaises, deux soeurs, qui se dissimulent sous le pseudonyme de Claude Izner : Victor Legris, libraire dans le Paris de l'Exposition Universelle de 1889, dont le clou est la Tour metallique d'un certain Gustave Eiffel...Alors que Victor vient d'accepter de participer à la rédaction du "Passe-partout", nouveau journal crée par son ami Marius Bonnet, on apprend la mort d'une femme, piquée par une abeille...Tout cela est bien embêtant d'autant plus que ces abeilles tueuses semblent faire d'autres victimes parmi les visiteurs de l'Exposition...De quoi lancer Victor sur la piste de ces morts bien mystérieuses...
Comme dans tout premier opus d'une série, on fait connaissance avec les seconds couteaux qui accompagneront le libraire de la rue des Saints-Pères : Kenji Mori, l'associé japonais au passé trouble, la belle Tasha, dessinatrice qui ne laisse pas Victor indifférent, Joseph le commis et ses réflexions sur les clients comme la comtesse de Salignac (dite la moukère), Odette de Valois, la maîtresse de Victor...
Bien huilée, la mécanique de cet ouvrage nous fait passer d'agréables moments à plus d'un siècle de distance, aux côtés de Victor à qui il arrive de rencontrer Anatole France, par exemple...Reste à espérer que la suite sera tout aussi passionante...
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Ce qui est génial avec ces deux premiers tomes des aventures de Victor Legris, c'est que l'on a vraiment l'impression de vivre avec lui dans ce Paris de la fin du XIXe siècle. Tout y est : l'atmosphère, les bruits, les odeurs. Les personnages sont très attachants et tous les ingredients sont réunis (suspens, amour, humour) pour faire de cette série un succès. On attend avec impatience la suite.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Ce livres est un paradoxe. Il est formidable pour ce qui concerne la reconstitution du Paris de 1889, nous plonge avec talent dans l'Exposition Universelle et nous fait croiser avec bonheur les grands hommes de l'époque.
En revanche, grosse déception sur l'intrigue un peu mollassonne et surtout parfaitement invraisemblable et introuable pour le lecteur.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Livre tres agreable a lire. L'ambiance, la France de l'exposition universelle est ressentie par le lecteur... l'intrigue avance petit a petit, le lecteur essaye de deviner la raison de ces morts.... malheureusement aucune chance de trouver ne lui est donne... la fin arrive et on a brutalement une explication de tout le livre, mais du coups on est un peu decu... decu d'avoir une solution qu'on ne pouvait pas trouver... agreable a lire, mais decu par la fin !
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 20 juin 2003
Format: Poche
Victor est simple, un anti-héros par excellence mais la chose manque d'envergure et la fin nous laisse un peu sur la nôtre (faim). Dommage car ce livre nous offre un formidable panorama de l'exposition coloniale de la fin du XIX° (1889) évènement qui est rarement relaté dans nos romans. Pour les lecteurs de polars c'est tout de même une agréable pose.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Mais, non !! En effet, une fois les 50 premières pages passées, on s'ennuie ferme dans ce roman à l'eau de rose, aussi policier que les enquêtes de Roger Rabit...
Vraiment, ce livre est particulièrement décevant pourtant d'une plume de qualité.
Ni romantique, ni stressant ce livre se lit sans passion et on se demande pourquoi on le lit. L'intrigue est abracadabante et sort d'une pochette surprise, sans le lecteur, hélas.
Un point horripilant (mais à noter), les continuelles références à la littérature, la peinture et autres détails touristiques qui transforment le livre en "Lonely Planet Paris XIXè siècle"...
Pour découvrir le Paris du XIXè, je ne vous donne pas de conseils, révisez vos classiques !
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents