undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
46
3,9 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:9,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 juillet 2013
Ce film est surprenant, c'est un très bon film d'espionnage et également une très belle histoire d'amour impossible entre Jean Dujardin et Cécile de France. Les acteurs sont extraordinaires, Tim Roth en oligarque russe, Aleksey Gorbunov, acteur russe, en méchant garde du corps... Un film à voir absolument en VO sinon j'ai peur qu'on n'y comprenne rien entre les interventions des russes, des français et des américains, sans compter les russes qui parlent français ou anglais... Eric Rochant nous a réalisé un magnifique film d'espionnage français largement à la hauteur d'une production américaine, un film qui m'a fait penser à une référence du film d'espionnage, Les trois jours du condor [Blu-ray] mais effectivement il ne faut pas s'attendre à un film d'action, c'est beaucoup plus subtile et réaliste, ce qui a sans doute fait que certains internautes ont trouvé le film lent. Personnellement j'ai adoré ce film et je vous le conseille fortement. Côté bonus il y a ce qu'il faut, un making-of intéressant, le casting, un débat avec le réalisateur...
0Commentaire| 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je découvre le réalisateur Eric Rochant et suis conquis par sa maestria dans ce film d'espionnage et d'amour intelligent, subtil, très bien mené, aux multiples manipulations et coups tordus bien amenés, complexes à souhait.

Le ruban de Möbius est un ruban de papier dont les extrémités sont jointes après torsion. N'ayant qu'une seule surface, il présente la particularité, quand on le suit en passant son doigt dessus de partir d'une face et de se retrouver, à la jointure, sur la face opposée. Sans avoir été retourné, sans avoir retourné le doigt non plus, servant une surface (un service d'espionnage par exemple), on se retrouve à en servir une autre ou bien est-ce tromperie ou illusion ? De même pour le sentiment amoureux : sincérité ou manipulation ?

Jean Dujardin campe le colonel Lioubov du FSB (ex-KGB), 3° section économique, spécialiste des "coups tordus", qui a pour mission de faire tomber un oligarque russe milliardaire aux sources d'argent indéfinies, résidant à Monaco. Cet oligarque a oeuvré, naturellement pour son propre intérêt in fine ("Qui détient le FSB détient la Russie" s'exprimera-t-il dans une scène finale) le futur chef du FSB dont Lioubov est l'homme lige. Or ce futur chef, pour des motifs personnels ("Qui fait les princes peut les défaire") mais aussi dont on peut supposer qu'ils ne sont pas étrangers au patriotisme (superbe chant russe "La Varsovienne" des choeurs de l'Armée Rouge, dans la scène de l'appontage de l'hélicoptère), en toute discrétion, veut faire tomber celui qui oeuvre à sa promotion. Le FSB en alliance avec les services monégasques (pour la forme) et français ont repéré la personne qui pourra exposer ce milliardaire : une trader américaine (Cécile de France) interdite de retourner aux Etats-Unis pour avoir participé au coulage de Lehman Brothers. Son père, malade, est proche de sa fille qui aimerait le revoir. C'est le moyen de pression : donner des informations sur les montages financiers de blanchiment d'argent du milliardaire russe en contrepartie de l'annulation de la procédure à son encontre.

Ce que le FSB ne sait pas, c'est que le trader est en fait une informatrice de la CIA qui a pour même objectif que le FSB de démolir ce milliardaire.

Lioubov, se chargeant de la protection rapprochée et du "reniflage" de "Crapule" - nom de code de la trader- va en tomber amoureux.

Ce film est remarquable. Il mérite d'être visionné une seconde fois pour bien apprécier la finesse du scénario et sa solidité. Les spectateurs qui ne l'ont pas apprécié attendaient un "James Bond" ce qu'il n'est surtout pas. C'est en outre, à mon sens, de loin le meilleur rôle de Jean Dujardin qui s'est beaucoup inspiré de Robert Redford dans "Les trois jours du Condor" avec Faye Dunaway de Sydney Pollack. Cécile de France est tout aussi remarquable. Mention spéciale pour la brochette d'acteurs internationaux (russes, anglo-saxons) dirigée avec talent et bonheur par Eric Rochant.

NB : Paroles de "La Varsovienne"

La Varsovienne
En rangs serrés l’ennemi nous attaque
Autour de notre drapeau groupons-nous.
Que nous importe la mort menaçante
Pour notre cause soyons prêts à souffrir
Mais le genre humain courbé sous la honte
Ne doit avoir qu’un seul étendard,
Un seul mot d’ordre Travail et Justice,
Fraternité de tous les ouvriers.

REFRAIN
O frères, aux armes, pour notre lutte,
Pour la victoire de tous les travailleurs.

Les profiteurs vautrés dans la richesse
Privent de pain l’ouvrier affamé.
Ceux qui sont morts pour nos grandes idées
N’ont pas en vain combattu et péri.
Contre les richards et les ploutocrates.
Contre les rois, contre les trônes pourris,
Nous lancerons la vengeance puissante
Et nous serons à tout jamais victorieux
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2013
J'ai été charmé par le duo d'acteurs que forment Jean Dujardin, totalement crédible et intéressant, campant un rôle plein de subtilités, et Cécile de France qui change ici radicalement de style pour jouer un rôle de femme sophistiquée, et charmeuse, chose qu'elle n'avait jamais fait auparavant me semble-t-il.
Je m'attendais à un thriller d'espionnage avec une histoire complexe et haletante, mais ce n'est pas ce qu'a voulu faire Eric Rochant, qui livre ici un film différent et qui, du coup, semble avoir dérouté certains spectateurs comme moi, troublés de n'avoir pas le film d'espionnage lambda, fait d'action et d'intrigue complexe.
Si vous aimez la psychologie des personnages, les ambiguités, et que les sentiments - évidemment bien traités, et non de façon cucul-la-praline- ne vous hérissent pas l'un des poils de vos bras velus les gars, allez-y, ce film est juste superbe, plein de poésie, en plus du côté espionnage habituel ;-)
Donc, oui, un cinq étoiles donné du fond du coeur (et des yeux:)
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juillet 2013
Möbius est un film à propos d'une histoire d'amour impossible dans le cadre d'une affaire d'espionnage, et il ne faut pas s'attendre ici aux scènes d'action que l'on peut trouver dans Jason Bourne ou James Bond. Nous sommes plus proches d'un univers à la John le Carré, fait d'intrigues à tiroirs, de manipulations et de retournements multiples. Cela posé, Möbius est une vraie réussite.
Jean Dujardin est à la fois crédible et attachant dans le rôle de Grégory Lioubov, un agent du FSB (ex-KGB) qui veut compromettre un oligarque, joué par Tim Roth. Pour ce faire il recrute Alice, une virtuose de la finance qui travaille dans la banque de l'oligarque. Dans ce rôle, Cécile de France nous offre une séductrice-prédatrice glamour très excitante à voir, une facette d'elle que l'on n’avait pas encore vue à l'écran. Leur première scène de séduction est excitante à voir, avec des dialogues naturels et justes ; leur première scène d'amour est belle et émouvante.
Autour de leur passion irrésistible et fatale se noue une histoire d’espionnage à plusieurs rebondissements, bien construite, bien filmée, tendue et passionnante à voir, sur fond de Riviera monégasque, avec des seconds rôles très bien choisis qui ajoutent encore à la qualité et la crédibilité de la narration (notamment les acteurs russes). Le ruban de Möbius, qui donne son titre au film, trouve son explication et sa justification à la fin de l'histoire.
De l'excellent cinéma, en tension et en séduction, un film très soigné, avec un duo Grégory-Alice qui fonctionne parfaitement et dont chaque scène est fascinante à voir.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2014
On est loin de James Bond. Peu ou pas de bagarre, pas de poursuites échevelées en voiture, en hélicoptère ou à pied. Mais par contre une tension extrême, un jeu sombre et double des personnages qui font penser à certains Hitchcock de la première période américaine. A recommander.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Grégory Lioubov, un officier des services secrets russes est envoyé à Monaco afin de surveiller les agissements d’un puissant homme d’affaires. Dans le cadre de cette mission, son équipe recrute Alice, une surdouée de la finance. Soupçonnant sa trahison, Grégory va rompre la règle d’or et entrer en contact avec Alice, son agent infiltré. Naît entre eux une passion impossible qui va inexorablement précipiter leur chute.
C'est rare de voir de bons thrillers Français comme celui-ci. Intelligent, fin, bien interprété. Un très bon contraste entre le côté froid et manipulateur des personnages et leur attraction charnelle inexorable. Un peu une sorte de double chute libre... Au passage, la scène de séduction est fantastique, un grand moment! Par ailleurs, pour une fois il n'y a pas de scènes d'actions inutiles et tout est finalement assez réaliste et très bien rythmé. Bravo!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2014
Les acteurs sont excellents, histoire bien ficelée, Jean et Cécile sont touchants chacun dans leur rôle? bon divertissement, à voir
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2014
Très très bon film ! avec une cécile de france encore plus magnifique que jamais ! A regarder encore et encore
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2014
Union des genres entre film d'espionnage et film d'amour.
La partie espionnage est parfaite (un peu ardue pour les non habitués, un conseil : il faut suivre)
Quand à la partie film d'amour, j'adore. Ca change des grands ébats sexe de certains films. Si vous aimez les étreintes torrides (accrochés aux murs ou sur les tables de cuisine) vous risquez d'être déçus. Ici pas de sexe, que de l'amour et de la sensualité. Et c'est tellement plus beau.
Casting et jeu d'acteurs impeccables, des premiers rôles aux plus petits.
Je vis dans les endroits où se passe l'action, je peux donc dire que les prises de vues sont superbes.
Quand à la musique... à écouter en boucle. Présente quand il le faut (absente quand il le faut aussi) et qui colle vraiment avec l'instant. Je l'écoute en boucle et je revois les scènes.
Bref (à mon avis, bien sûr) film à voir et à revoir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2015
Eric Rochant a réussi à mêler habilement un film d'espionnage plutôt classique (avec des références à des événements d'actualité récents) avec une histoire d'amour filmée avec beaucoup de justesse et de personnalité.
Se démarquant ainsi des productions hollywoodiennes, ce film surprend agréablement par son atmosphère glamour et finalement peu d''invraisemblances. Quant à la présence d'acteurs russes et américains (dont Brad Leland, un habitué des séries américaines et qui expliquera à la fin du film ce que représente ce fameux Mobius), c'est une excellente idée pour apporter de la véracité aux rôles d'agents secrets.
Un très bon film, donc, et des bonus intéressants dans cette édition.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,00 €
5,69 €
9,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)