Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 1,50

Économisez
EUR 8,00 (84%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

LE NOMME JEUDI par [CHESTERTON, G K]
Publicité sur l'appli Kindle

LE NOMME JEUDI Format Kindle

4.5 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Format Kindle, 22 janvier 2014
EUR 1,50
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,95

Longueur : 173 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Concours KDP Salon du Livre


Descriptions du produit

Revue de presse

Un étonnant roman où, derrière le suspense d'une étrange enquête, Chesterton met en scène le cheminement intérieur «vers les réalités solides de la foi».

Présentation de l'éditeur


Ce livre comporte une table des matières dynamique, à été relu et corrigé.
Il est parfaitement mis en page pour une lecture sur liseuse électronique.

Ce roman est considéré comme une œuvre charnière du xxe siècle, entre les fantaisies absurdes de Lewis Carroll et les cauchemars fantastiques de Kafka et Borges
À la suite d'une discussion à propos de l'ordre et du chaos avec Lucien Gregory, un poète anarchiste, Gabriel Syme, lui-même poète et policier, infiltre une société secrète anarchiste en y prenant, à la place de Gregory, la fonction désignée sous le nom de Jeudi. Il rencontre ensuite les autres membres du conseil de cette société, présidé par Dimanche, individu massif et protéiforme à l'allure de surhomme : ce sont les nommés Lundi, Mardi, Mercredi, Vendredi et Samedi...

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 544 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 173 pages
  • Utilisation simultanée de l'appareil : Illimité
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00I0GJAZW
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°99.959 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
C'est un classique de la dissimulation et de la fausse évidence. Chesterton joue le paradoxe de la lettre volée de Poe, le reprend dans cette histoire d'espionnage qui est en même temps une allégorie plaisante et surréaliste du christianisme auquel bientôt il va se convertir.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Voici un objet à deux visages dont on ne sait distinguer lequel est face et l'autre pile, lequel serait un essai philosophique et l'autre un roman, lequel nous intéresse et l'autre moins. Tout au long de la lecture de ce livre attachant, j'ai oscillé entre ses deux aspects, livre à tiroirs ou simple mise en scène dont le dessein ressemble plus au Banquet de Platon qu'à un livre d'Agatha Christie, mais dont le mouvement, souvent adroit et surprenant, donnent à chacun de ces deux aspects un côté indécis.
J'entends hurler ses partisans, pour qui ce texte donne à la métaphysique chrétienne une forme populaire de symbolisme un siècle avant Maurice Dantec, et qui voient en cette œuvre le préau monumental construit au-dessus de l'école de pensée occidentale, sacralisant sa grandeur, sa souffrance et sa perfection poétique. On lit dans ce livre ' qui sait d'ailleurs être surprenant, le renversement des valeurs opérant à l'intérieur est une fulgurance digne de respect - que la préoccupation principale du monde tient en la terreur qu'inspirent les anarchistes aux habitants de ce Paradis. Le Mal rôde, il faut le combattre. Mais comme personne n'est réellement ce que les autres pensent qu'il est, il est possible que tout le monde ne soit que ce que les autres font de lui, y compris donc, Dieu et le Diable, et inversement. C'est clair.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Chesterton dans toute la splendeur de son art, alors que ceci est un roman de jeunesse. Une aventure picaresque et vertigineuse, où les personnages sont démesurés et chevaleresques. Un récit roboratif qui se lit d'une traite et avec beaucoup de plaisir.
1 commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Cet ouvrage de G. K. Chesterton est si fort, si terrifiant, qu'aucun qualificatif ne saurait le décrire. Grand spécialiste de la manipulation des paradoxes (dans Le Défenseur, il prenait position pour la publicité, les squelettes ou les planètes ...) Chesterton nous conte là une histoire délirante qui bouleverse nos certitudes.

Pour exemple cette phrase magnifique, vraie et dérangeante : « Les cambrioleurs respectent la propriété. Ils veulent juste que la propriété, en devenant la leur, soit plus parfaitement respectée ».

On ne s'étonne pas que le titre original ait été "Un Cauchemar". Malgré cela, plongez dans ce livre, vous ne le regretterez pas !
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus