• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les Nains de la mort a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les Nains de la mort Poche – 30 mai 2002

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Folio achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
3.6 étoiles sur 5 5 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,10
EUR 6,05 EUR 0,01
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Promotion Folio
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Les Nains de la mort
  • +
  • Désaccords imparfaits
  • +
  • La Femme de hasard
Prix total: EUR 19,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Si Londres est célèbre depuis longtemps pour l'effervescence de sa vie musicale, l'envers du décor n'est pas toujours aussi reluisant, comme en témoignent les mésaventures de William, un jeune compositeur ambitieux qui ne cesse de se heurter aussi bien dans sa vie quotidienne que dans ses ambitions professionnelles à toutes sortes d'avanies. À commencer par le meurtre d'un de ses confrères assassiné sous ses yeux par deux nains cagoulés. Dans ce troisième roman, écrit juste avant Testament à l'anglaise, Jonathan Coe met en scène tout un monde interlope de musiciens ratés, de barmaids écossaises et de managers louches. Pour William, la vie est un cauchemar, les séances d'enregistrement tournent au drame, ses amours sont sans espoir et pour avoir été témoin d'un crime il en devient aussi le principal suspect. Conçu comme une véritable composition musicale avec intro, interlude, solo, reprise… Les Nains de la mort (c'est aussi le nom d'un groupe punk des années soixante-dix) explore avec l'efficacité d'un thriller tout un pan de la société britannique. Mais la satire sociale, dont l'auteur s'est fait une spécialité, même si elle est sévère, ne va pas sans humour et même une sorte de tendresse pour tous ces paumés qui s'efforcent avec une ténacité touchante, et des résultats discutables, de se faire une place au soleil au royaume de la perfide Albion. --Yves Bellec --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

«Le roman porte sur le fait d'être jeune, pauvre, paumé et amoureux. C'est en outre très drôle... Lucide, intelligent et spirituel.» The Guardian.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.6 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Un client le 29 octobre 2002
Format: Broché
Mélancolie et frustration sont à coup sûr les deux ingrédients majeurs propre à toute bonne chanson rock, ce sont aussi ceux de ce roman de "jeunesse" de Jonathan Coe, construit comme une mini-symphonie pop ; auxquels il est nécessaire de rajouter l'espoir, car il y croit William, et même dur comme fer, et pour ça il travaille ... sauf que rien ne se passe jamais comme souhaité, surtout lorsque la mort violente fait une intrusion spectaculaire dans sa pauvre vie de pianiste en mal de reconnaissance et transi d'amour.
Là où le roman aurait pu glisser dans le réalisme sordide et sans perspective, Coe fait tomber la tension nauséeuse par un style léger et plein d'humour. On ne croit pas un seul instant à son histoire de gnomes meurtriers rappelant un lointain passé, et pourtant, impossible de lâcher ce bouquin construit à la manière d'un roman policier.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par RAS TOP 500 COMMENTATEURS le 21 août 2015
Format: Poche
Bien sûr pas un des meilleurs romans de Jonathan Coe, mais un écrivain ne peut pas écrire chaque fois son meilleur livre. Ici nous avons un roman de ses débuts, mais déjà drôlement bien construit, avec cette incroyable propension à extraire de l’extraordinaire de l’ordinaire. Ecrit comme un polar, construit comme un morceau musical, nous avons une plongée dans le milieu musical des clubs de jazz du Londres des années ’80, peu après le déferlement de la vague punk décrite avec ironie, et ou tentent de percer des musiciens pas connus. Dont notre héros William, dont l’existence prend un tournant inattendu lorsqu’il assiste à l’assassinat d’un collègue musicien par deux nains. William le narrateur va alors faire un long retour en arrière pour expliquer comment il en est arrivé là, nouant ainsi les fils d’une intrigue aux personnages improbables et aux situations tragico-comiques.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Alex Chab TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 20 septembre 2007
Format: Poche
Jonathan Coe nous gratifie toujours de ce qui fait certainement une grande part de son charme, de sa patte, à tout le moins ce qui accroche nombre de ses lecteurs à son écriture si particulière : l’attention portée à la construction de son personnage principal. Il façonne patiemment des caractères plongés un univers différent à chaque roman et tellement ancrés en lui. Gregory Dudden dans « La maison du sommeil » en est un bel exemple, un meilleur encore avec William que nous découvrons ici.

William est un musicien, pianiste passionnée qui du haut de ses vingt-trois printemps a investi Londres comme il a pu, délaissant sa campagne dans l’espoir d’appartenir à un petit groupe de rock qui percerait peut-être un jour. Il vit en colocation avec une jeune femme qu’il ne connaît que très peu et qu’il croise une heure toutes les trois semaines tout au plus. Il vit là, dans les HLM londoniens, loin de tout même du métro, mais il vit là pour jouer. Il joue du piano comme d’autres respirent, par besoin. Un jeune homme des plus banals qui en plus travail dans un magasin. Sa vie normale va basculer lorsqu’il sera le témoin d’un meurtre commis sous ses yeux par deux nains.

Et c’est sur ce renversement que Jonathan Coe ouvre son récit. Toute sa démarche, construite autour de la structure musicale, consistera en un grand retour en arrière de William sur lui-même pour comprendre ce qui l’a conduit ici et l’amènera jusqu’à son issue finale. En cela, la construction de l’ouvrage est assez commune, si ce n’est le chapitrage qui suit les différents mouvements d’un morceau.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Le roman commence par la (presque) fin de l'histoire. William est un jeune musicien de jazz qui a quitté Sheffield pour Londres dans le but d'accéder à une carrière de musicien. Il assiste, bien malgré lui à l'assassinat d'un autre musicien sauvagement tabassé à coups de batte par deux nains. William qui est le narrateur de ce roman va alors faire un retour en arrière sur son histoire, un retour proche où petit à petit les personnes le côtoyant vont se dévoiler et nouer ainsi une intrigue. Les personnages que William côtoie au quotidien ne sont pas toujours ceux qu'il croit.
Jonathan Coe sait par son écriture agréable, fluide, sur laquelle on glisse avec un certain plaisir nous attirer dans ses filets. J'ai passé un agréable moment en compagnie de William et de tous les autres personnages qui ont chacun leur particularité et qui sont très intéressants à placer dans un roman. L'histoire coule et prend petit à petit une consistance digne d'intérêt.
Ce n'est certes pas le roman de l'année mais c'est un roman plaisant.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Comme le dit le titre, un Coe très mineur.. Un roman idéal à lire en attendant le train par exemple... Pas mauvais du tout, mais loin, très loin de "Bienvenue au club", entre autres.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?