Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Naissance de l'ingénieur social Broché – 29 juillet 2008

Quelle est votre résolution pour 2018 ? Découvrez notre sélection de livres pour vous aider à tenir vos bonnes résolutions 2018, pour bien démarrer la nouvelle année !


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
Broché
EUR 44,99

Galette des Rois 2018 Galette des Rois 2018

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction :

Les ingénieurs des mines et les sciences sociales émergentes au XIXe siècle : le filon leplaysien

On sait la contribution des ingénieurs des mines à la découverte du monde physique à travers, par exemple, la carte géologique de la France des géologues Dufrénoy et Élie de Beaumont, leur apport à la connaissance de la matière et de ses procédés d'exploitation et de transformation. On connaît moins leur participation à l'essor des sciences sociales. Pourtant, celles-ci, tout au long du XIXe siècle, et au moins jusqu'à la première guerre mondiale, ont eu, à l'écart de la Sorbonne et de l'École de droit, un lieu d'élection discret : l'École des mines.

Au début était Le Play...

C'est d'abord par les élèves en formation à l'Hôtel de Vendôme que les sciences sociales ont fait leur apparition dans l'univers des ingénieurs des mines. La génération de 1830, celle des Michel Chevalier, des Jean Reynaud, des Abel Transon, a introduit à l'École l'idée qu'une science des sociétés était possible et qu'il revenait à la jeunesse la mieux imprégnée d'esprit et de méthode scientifiques de lui donner vie. Idée qui mit en ébullition plus les salles d'études des élèves que le Conseil de l'École, mais dont celle-ci, forcément perméable à l'air du temps, n'allait pas sortir indemne. Avec le militantisme intellectuel de ces jeunes gens imbibés de saint-simonisme, le ver était dans le fruit et les sciences sociales n'allaient que croître et embellir chez les ingénieurs des mines, à côté des savoirs fondamentaux comme la géologie, la chimie, la mécanique, etc.

Cet essor des sciences sociales dont on peut donc dater l'origine à la Monarchie de juillet, concerne en premier lieu la production de connaissances attendue des ingénieurs. L'autorité de tutelle, pressée par le Parlement, exigea que les ingénieurs du Corps ne se cantonnent plus au seul contrôle de l'exploitation des mines et des usines, mais contribuent à la compréhension des mécanismes économiques et commerciaux de la révolution industrielle dont ils étaient des agents de premier plan. La série des Annales des mines, inaugurée en 1832, sous la houlette de Dufrénoy, avec Frédéric Le Play comme adjoint, reflète cette nouvelle préoccupation. Mais le fait le plus marquant à cet égard fut la création, en 1833, de la Statistique de l'industrie minérale par laquelle les ingénieurs se trouvaient impliqués, de manière permanente, dans la réflexion économique et commerciale relative à la politique industrielle de la France. Car la statistique avait bien ce but : doter les politiques, à commencer par le gouvernement, d'un outil permanent d'analyse aidant à la décision en cette période d'intense rivalité internationale et de débats opposant libre-échangistes et protectionnistes.

Présentation de l'éditeur

On sait la contribution des ingénieurs des mines à la découverte du monde physique, leur apport à la connaissance de la matière et leur part dans l'invention de procédés pour son exploitation et sa transformation. On connaît moins leur participation, au cours du XIXe siècle, à la définition des sciences sociales.

Frédéric Le Play (1806-1882), par ses recherches statistiques et métal­lurgiques, comme par son oeuvre de science sociale, a marqué de son empreinte l'École des mines. À sa suite, des ingénieurs, qu'ils soient du corps ou civils, entreprennent des enquêtes sur la condition ouvrière et les conflits sociaux, mais aussi concourent à la naissance des politiques sociales en faisant connaître les institutions de prévoyance du secteur industriel. À la croisée de la science et de l'action, ils dessinent un type nouveau d'ingénieur capable d'associer rationalité technique et sciences de la société : l'ingénieur social.

Naissance de l'ingénieur social regroupe un choix de textes significatifs de la contribution des ingénieurs à cet essor des sciences sociales dans le monde industriel. Publiés entre 1856 et 1906, sous la signature de Frédéric Le Play (avec Albert de Saint-Léger et Adolphe Focillon comme collaborateurs), Lucien Fèvre, Jacques de Bellefond, Maurice Bellom, William Bertheault et Emile Cheysson, ils témoignent d'une conception originale où la saisie directe des faits sociaux est la pierre angulaire de l'interprétation des relations sociales et de leur transformation.

Antoine Savoye, professeur à l'université de Paris-VIII, est l'auteur de plusieurs ouvrages de référence sur Le Play et ses continuateurs. Il préside la Société d'économie et de science sociales.

Frédéric Audren, chargé de recherche au CNRS (CURAPP-UPJV), historien du droit et sociologue, est l'auteur de plusieurs études sur l'histoire des sciences sociales. Il est rédacteur en chef de la revue Les Études sociales, revue d'histoire de la science sociale le playsienne.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?