• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Nana a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Nana Poche – 31 août 2003

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres de Poche achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.2 étoiles sur 5 26 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 74,74 EUR 33,00
Poche, 31 août 2003
EUR 4,10
EUR 4,10 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 14,07 EUR 10,75
CD
"Veuillez réessayer"
EUR 30,47 EUR 30,47
Relié
"Veuillez réessayer"
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

--Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres de Poche achetés = 1 livre offert
Découvrez les modalités de la promotion
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Nana
  • +
  • Une page d'amour
  • +
  • Pot-Bouille
Prix total: EUR 14,30
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

En el París febril y deslumbrante del Segundo Imperio todo el mundo habla de Naná, la nueva estrella del Teatro de Variedades. Su atractivo es irresistible, su ambición, enorme; pero más allá del brillo de la vida mundana se ocultan también la miseria, el sufrimiento y las tragedias personales. Símbolo de la decadencia de la Francia de su época, Naná es también el prototipo de la mujer fatal y de la cortesana sin escrúpulos sentimentales. AUTOR Émile Zola (1840-1902) es el máximo representante del naturalismo. Autor de una vasta obra que quiso retratar al detalle todas las facetas de la sociedad que le tocó vivir, entre sus obras más célebres cabe citar, además de Naná, Germinal (en esta misma colección), La fortuna de los Rougon (L 5685), La jauría (L 5694), El vientre de París, La taberna o La bestia humana. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Quatrième de couverture

Zola brûlait d'écrire Nana. "Je crois que ce sera bien raide. Je veux tout dire, et il y a des choses bien grosses. Vous serez content de la façon paternelle et bourgeoise dont je vais peindre les bonnes "filles de joie". En fait de joie, l'actrice, Nana, dévore les hommes, croque les héritages et plonge les familles dans le désespoir. Belle et prodigue, elle mène une danse diabolique dans le Paris du Second Empire, le Paris des lettres, de la finance et du plaisir. En se détruisant elle-même, elle donne le coup de grâce à une société condamnée, détestée par Zola. Neuvième volume de la série des Rougon-Macquart, Nana est le plus enivrant d'érotisme et de passion déchaînée.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Putain rieuse, putain gracieuse, Nana résume la société de la fin du second Empire, juste avant la déroute magistrale des Prussiens. D'ailleurs, le roman se termine entre une mort prévisible - mais étonnamment sacrée ! - et un "A Berlin ! A Berlin ! A Berlin !" pathétique dans son nationalisme aveugle. Là-dessus, Zola n'évite pas quelques fâcheuses tendances quand il associe une critique acerbe du cléricalisme, présent ici sous le masque de monsieur Vénot, sorte de Talleyrand en plus vautour et qui observe, en un silence calculé, la déchéance des anciennes noblesses venues s'effondrer dans la chair de Nana. A mesure qu'on avance dans le récit, très bien écrit, puissant, la veine misérabiliste zolienne prend le dessus et l'on s'étonne de trouver quelques sursauts d'âme, notamment quand l'héroïne s'emporte dans des instincts de religieuse, toujours tournés en superstition ou conservatisme. On sent l'ironie d'ici mais le style de Zola permet de passer outre ces quelques signes d'une littérature sournoisement engagée. Pour le féminisme. Pour la condition ouvrière. Pour la haine du noble, et à travers lui, le bourgeois. Zola est très féroce quand il porte un regard sur cette noblesse d'empire, symbolisée par Muffat dont l'onomastique n'est pas innocente, et qui détient la couronne au nom du cocuage. Cocu sublime de bouffonnerie, Muffat est un clown qui n'a pas fini de faire rire ou pleurer de pitié, c'est selon. En tous les cas, le verbe est là, racé, aigu et carnassier.Lire la suite ›
1 commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
J´ai été très impresionnée par cette NANA!! Elle est comme une enfant de 4 ans !! Les hommes sont des jouets et comme tous les enfants, elle trouve un étrange plaisir à casser ses joujous! Aussitôt qu´elle détruit un de ses amants, elle passe immédiatement sans remords au suivant !
Même son fils n´est qu´un poupon entre ses mains !! Elle lui donne de temps à autres un baiser, mais ça ne va pas plus loin ! Elle est superficielle en tout, elle n´arrive pas à s´attacher à quoi que ce soit ! Elle a des hauts et des bas vertigineux : elle perd une splendide maison de campagne, puis va dans une simple chambre de bonne, pour ensuite rentrer dans un hôtel particulier qu´elle perdra à nouveau ! Elle ne retient rien ! Ni les hommes qui s´enfuient ou sombrent, ni les meubles, ni les bijoux qu´elle gagne en un clin d´oeil, ni l´argent !!
Elle représente très bien une tranche de la société de l´époque qui vivait dans l´ivresse et l´euphorie ne sachant pas ce qui l´attendait : la mort pour NANA, la guerre pour la France !!
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
"Nana", en plus d'être un chef d'oeuvre littéraire où Zola explore de nouvelles pistes du roman expérimental naturaliste, constitue la peinture de la fin d'un monde, celui qui s'achèvera finalement, quelques décennies plus tard, dans "La recherche du temps perdu". "Nana" la fille de Gervaise est le symptôme d'une société qui va disparaître, celle d'une certaine aristocratie qui traverse la chair de la jeune prostituée comme un ultime chant du Cygne.
ARCHIBALD PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE)
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Kittynette TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 17 août 2009
Format: Poche
Comment rester toujours insensible, quand on lit un roman de Zola ? Tout de suite, on est pris au piège des mots qui créent un monde toujours fantasmagorique, et d'ailleurs, Flaubert disait que "cette création est babylonienne". Il est vrai que le génie prolixe de Zoa nous emporte encore au-delà, parfois, de l'imaginable, tant les détails et les événements foisonnent, toujours peints dans la luxuriance d'un style inimitable.

Nana est sans doute plus à plaindre qu'à blâmer, elle qui était la fille de Gervaise et de Coupeau, dans l'Assommoir. Toute petite elle connut la faim et la misère. Il fallait bien qu'elle mordît dans la vie de toutes ses dents, et qu'elle transformât en or la boue de son enfance.

Incroyable atmosphère, que celle de ce milieu d'artistes qui nous fait même revivre, à ses débuts, les opérettes d'Offenbach. Incroyable Comte Muffat, transformé en petit animal domestique, se traînant à ses pieds pour plaire à sa maîtresse, elle qui le piétine, en minaudant. Incroyables hommes, tous subjugués par la beauté et l'espièglerie, tantôt perfide, tantôt affectueuse de Nana, de l'adolescent Georges Hugon, enfant adorable, encore dans les jupes de sa mère, au banquier Steiner le plus aguerri. C'est pratiquement toute une frange de la société qui est brossée de façon impitoyable et juste, sans aucune intention de caricature.

Ce roman, c'est le naufrage, de toute une société déjà en décomposition au moment où commence l'histoire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?