EUR 10,34
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Never, Neverland - Remast... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 11,99

Never, Neverland - Remasterisé Enregistrement original remasterisé

4.5 étoiles sur 5 6 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
30 neufs à partir de EUR 2,39 7 d'occasion à partir de EUR 2,38
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Annihilator


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Never, Neverland - Remasterisé
  • +
  • Alice In Hell - Remasterisé
  • +
  • Schizo Deluxe
Prix total: EUR 31,94
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (8 juillet 2002)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Enregistrement original remasterisé
  • Label: Roadrunner
  • ASIN : B0000248L0
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 6 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 27.819 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
5:51
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:42
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
5:20
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
4:50
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
5:29
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
5:28
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
2:41
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
3:59
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
3:09
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
3:34
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
2:31
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
12
30
2:54
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
13
30
3:45
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Description du produit

Description du produit

NEVER, NEVERLAND - REMASTERISÉ

Critique

Sans jamais avoir figuré parmi les tête d'affiches, Annihilator a tout de même sorti à  ses débuts un album de référence du trash metal.

Never, Neverland est remarquable par la qualité du jeu de guitare de Jeff Waters, étrangement mélodique pour un amoureux du trash et du speed metal. La qualité des compositions tranche également avec trop d'albums du genre, qui valent surtout pour leur aggressivité.

Évidemment, Annihilator ne rigole pas non plus, Never, Neverland contient forcément des titres violents ( « Road to Ruin » ou « Kraf Dinner » en sont de bons exemples), mais au final ce sont les thèmes léchés qui l'emportent.

Le morceau titre en particulier peut être qualifié de trash progressif, « Never, Neverland »
débute en forme de ballade, avant de voir le rythme se déchaîner, puis retomber pour laisser la guitare déchirer la trame avec des solos aériens.

Annihilator a rarement été aussi bon qu'avec Never, Neverland, album impeccable à la croisée du heavy metal, du trash metal et d'un agréable soupçon de metal progressif. Au final un album de référence, en avance sur son époque et à découvrir ou à ré-écouter sans retenue.



Francois Alvarez - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Après le démarrage en trombe du premier album, Mr Waters se devait d'enfoncer le clou.
C'est chose faite, et bien faite avec ce 2e opus, qui s'il ne réédite pas l'exploit du premier (l'effet de surprise en moins) pousse un peu plus loin l'exploration et affirme la très forte personnalité musicale du combo.

Bon, le groupe, tout le monde le sait, c'est Jeff le guitariste/producteur/compositeur/manager/livreur de pizza, et le line up a complètement changé depuis le précédent effort.
Le plus notable étant le chanteur, qui perd un poil en puissance, mais gagne grandement en versatilité.
Ainsi, les compositions deviennent plus variées et les ambiances mieux rendus grace au timbre particulier de Coburn Pharr, aujourd'hui encore considéré comme le chanteur culte du groupe.

Le monsieur se débrouille bien sur les morceaux colère (In command, Reduce to Ash, Phantasmagoria) dans les aigus (Imperiled eyes) et offre une belle prestation sur les passages mélodiques (Never Neverland). Un bon élément qui ne fera néanmoins pas long feu, tout comme les autres camarades de jeu du lunatique caribou.

Un bon chanteur ne fait pas tout, et ici on se régale de morceaux alambiqués, mais pas ennuyeux pour autant. Fun Palace continue le trip Alice in Hell, ainsi que la chanson titre qui flirtent bon avec la folie. Les ambiances sont très bien rendues et inquiètantes à souhait, sans nécessiter le renfort d'orchestrations ou de synthé.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Blaster of Muppets TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 31 juillet 2012
Format: CD
En 1989, le monde avait découvert un jeune prodige de la guitare en la personne de Jeff Waters et, avec son groupe Annihilator, un nouveau grand du thrash metal. Le Canadien surdoué décida, un an après l'excellentissime Alice In Hell, de remettre le couvert avec Never, Neverland. Deuxième album, deuxième claque. La nature est quand même bien faite... nous avons deux joues.

Le thrash technique et speedé pratiqué jusque-là par Annihilator se teinte ici d'une couleur plus heavy et mélodique, mais n'ayez crainte, il reste incisif, original et percutant ! Les amateurs de vélocité et de headbanging forcené trouveront encore une fois leur bonheur sur Never, Neverland mais ils auront quelques surprises et découvriront également des titres moins agressifs mais pas moins réussis pour autant et toujours peuplés de soli ébouriffants. Ce petit changement de personnalité se trouve parfaitement illustré par l'arrivée d'un nouveau chanteur nommé Coburn Pharr. Techniquement meilleur que Randy Rampage et doté d'un timbre de voix plus agréable (car plus chaleureux et mélodique), il est aussi moins agressif que son prédécesseur.

En termes de tempo pur, Never, Neverland se divise en deux parties. Une première moitié principalement dominée par des titres mid-tempo (Sixes And Sevens mise à part) et une seconde nettement plus enlevée où le thrash véloce semble reprendre ses droits.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Polaris le 19 décembre 2013
Format: CD
Le père J.Waters est un petit génie du metal ! Tout à été plus ou moins dit sur cet album ici bas, sous forme de pseudo chronique, ou de commentaires permettant de donner envie au "non initié" de vouloir aquérir ce magnifique album, donc je donne juste mon avis, pas de roman !

Annihilator, c'est le mélange parfait entre Heavy/speed et Thrash technique, et ce second opus est en effet un peu plus "Heavy" que son prédécesseur !

Tout les titres sont géniaux, inventifs, et ce groupe (one man band plutôt devrais-je dire) est une perle en la matière ! J'ai toujours hésité, niveau préférence, entre "Never, Neverland" et le 3ème "Set the World on Fire", car ils sont assez proches mais, "Never ..." possède le côté complexe et alambiqué en plus sur certains titres (quoi que un peu moins que le 1er, déjà), mais finalement, "Set ..." est une suite logique de "Never...", donc j'aime autant l'un que l'autre !

Bref, un album incontournable pour les fans de Speed/thrash et de metal tout court, à acheter les yeux fermés !
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus