EUR 16,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Ni victime ni coupable, e... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Ni victime ni coupable, enfin libérés ! Broché – 7 mai 2013

4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 16,90
EUR 16,90 EUR 15,21
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Simon Gronowski (Bruxelles, 1931) est docteur en droit, avocat au barreau de Bruxelles et témoin de la Shoah auprès de la jeune génération. Il est aussi lauréat 2006 du Grand Prix Condorcet-Aron pour la démocratie. Le 19 avril 1943, Simon et sa maman Chana embarquent dans le 20e convoi au départ de la caserne Dossin de Malines en direction d'Auschwitz. Ils ignorent encore que, dix kilomètres plus loin, trois résistants forceront le train à s'arrêter pour libérer le plus grand nombre de déportés. Chana profitera de cette intervention pour réveiller son fils et lui intimer de sauter. Ce saut sera le premier d'une série de miracles qui vont sauver la vie de Simon et lui permettront de témoigner soixante ans plus tard. Chana et sa fille aînée, Ita, n'auront pas cette chance. Le 19 septembre 1943, Ita monte à son tour à bord du convoi qui l'emmène à Auschwitz. Elles seront toutes deux tuées dès leur arrivée. Le père de Simon, Léon, ne s'en remettra jamais. Il mourra de chagrin le 9 juillet 1945. En 2002, Simon trouvera enfin le courage de relater sa douloureuse expérience au sein d'un premier ouvrage intitulé L'enfant du 20e convoi. Koenraad Tinel (Gand, 1954) est sculpteur et dessinateur. Il manie les pinceaux dès son plus jeune âge et commence le piano à cinq ans. En 1944, ses parents s'enfuient avec lui et sa soeur en Allemagne, dans une odyssée à travers les ruines de l'Europe qui restera gravée dans sa mémoire. Bien qu'il fût un pianiste talentueux, le jeune Koenraad veut devenir artiste plasticien. Il apprend l'art de la sculpture à l'Ecole nationale supérieure des arts visuels de La Cambre à Bruxelles. A la fin de sa formation, il part en voyage d'étude de six mois en Inde, puis travaille comme dessinateur scientifique pour l'Institut Royal des Sciences Naturelles à Bruxelles. Koenraad Tinel s'initie à toutes les techniques de travail du métal et ouvre sa propre forge. Depuis 1971, il se consacre entièrement à la sculpture et au dessin. Il accepte un poste de professeur principal du département de sculpture à la Haute Ecole Sint-Lukas de Bruxelles (1972-1999). En 2009, Scheisseimer, un roman graphique sur ses années d'enfance, lui vaut l'admiration générale. Ce livre donnera lieu à plusieurs expositions ainsi qu'à une série de représentations théâtrales en néerlandais et en français. David Van Reybrouck (Bruges, 1971) est l'un des auteurs les plus marquants de sa génération. Il a étudié l'archéologie et la philosophie aux universités de Louvain et de Cambridge, et obtenu son doctorat à l'université de Leyde. Fouiller dans le passé, réfléchir et analyser : cette démarche constitue l'essence de son travail. Sa première oeuvre de "récit-fiction", De Plaag, est publiée en 2001 et lui vaut le prix de littérature flamande pour auteur débutant en 2002. Une traduction française parait chez Actes Sud sous le titre Le Fléau en 2008. Slagschaduw, son premier roman, voit le jour en 2007, et est suivi par le monologue de théâtre Missie. Entre-temps, il travaille d'arrache-pied et pendant six ans à son livre Congo. Een geschiedenis, devenu un véritable best-seller et traduit en plusieurs langues. David Van Reybrouck est aussi poète, et fondateur du Collectif bruxellois de poètes. Depuis 2011, il est président de l'association d'auteurs PEN Flandre. L'année 2011 le voit encore lancer le projet G1000, la plate-forme d'innovation démocratique qui vise à augmenter la participation des citoyens clans le processus décisionnel.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Il y a quelques mois, j'avais découvert, presque par hasard, sur Arte, " Enfants de guerre ", le documentaire de Marianne Soetewey, lequel relatait l'amitié forte entre Simon Gronowski et Koenraad Tinel, née tout récemment. Enfants durant la seconde guerre mondiale, ils vont découvrir chacun une facette bien différente du monde : Simon est juif et parviendra à échapper au convoi qui l'emmène vers Auschwitz, il survivra, mais seul; Koenraad est fils de sympathisant nazi, seul son jeune âge le fait échapper à la guerre, où son père envoie ses frères, défendre les idéaux d'Hitler.

Tous deux enfants innocents, victimes de la folie des hommes. La haine pour l'un, la culpabilité pour l'autre, aurait pu les séparer.

Leur récente rencontre, immortalisée par Enfants de guerre, m'avait bouleversée.

J'ai donc eu envie d'en savoir plus encore, en découvrant le livre sorti peu après la diffusion de ce documentaire. L'histoire est racontée par Simon, magnifiquement illustrée par Koenraad, avec en bonus quelques photos, dont certaines de cette récente amitié, superbes. Ne histoire racontée simplement, sans fioritures, mais sans dramatisation à outrance. Pourtant elle est dramatique.

Leur amitié est le symbole, sans doute, du fait qu'Hitler n'a pas gagné. Grâce à Simon, Koenraad s'est débarrassé de cette culpabilité qui l'habitait depuis tant d'années. Grâce à Koenraad, Simon a compris qu'il n'était pas que victime. Il n'a aucune haine, il a pardonné depuis longtemps.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Excellent petit ouvrage pour méditer sur le sort des hommes qui finalement dépend beaucoup d'eux dès lors qu'ils sont prêts à pardonner (ce qui n'est pas oublier).

A mettre dans toutes les mains.

Paolo Condotta
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?