undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Nine
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Nine

1 juin 2012 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 22,56 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
1:15
30
2
10:11
30
3
4:01
30
4
5:00
30
5
4:59
30
6
4:20
30
7
4:51
30
8
4:00
30
9
8:47
30
10
9:59
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Blaster of Muppets TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 12 juin 2012
Format: CD
En voilà un album attendu par les fans de metal progressif ! Les Circus Maximus avaient attiré l'attention dès leur premier méfait, judicieusement intitulé The 1st Chapter, et ce malgré le manque manifeste de personnalité de celui-ci. En effet, la musique proposée par les Norvégiens était bien faite et montrait des qualités (aussi bien techniques que mélodiques) évidentes, mais elle n'arrivait pas prendre ses distances par rapport aux influences principales du groupe (Dream Theater et Symphony X). Cependant, leur deuxième effort, Isolate, montra une formation en pleine progression. L'album fut plus abouti, mature et percutant que le précédent. Une tournée en première partie de Symphony X et une longue pause (cinq ans !) plus tard, et nous voici enfin en présence de ce Nine avec une question en tête : Circus Maximus confirme-il les espoirs placés en lui ?

On dira ce qu'on voudra de Nine, certains l'adoreront, d'autres seront déçus, mais on ne pourra pas reprocher à ses auteurs de stagner, et ça c'est déjà une bonne nouvelle. Premier constat, assez frappant : alors que des groupes comme Dream Theater ou Symphony X n'ont eu cesse d'assombrir et durcir leur propos au fil des années 2000, Circus Maximus adopte la démarche inverse et tend vers plus de mélodie. Les tempos rapides sont bien moins présents et l'album se veut globalement moins heavy que ses prédecesseurs. Ne soyez pas trop inquiets, bon nombre de riffs et passages sont encore très metal.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
...n'existe pas mais celui-ci s'approche de la perfection, la frôle, la caresse. Je vous épargnerai une longue description et renverrai au commentaire de Blaster qui m'apparaît parfaitement en adéquation avec ce que j'ai ressenti et ressens toujours à l'écoute de cet album ... sauf que je n'hésite pas un instant à lui accorder une 5ème étoile. S'il fallait distinguer des morceaux/moments, je dirais que la triplette (quasi) AOR du milieu d'album avec ses refrains diaboliques et "The Last Goodbye" et son intro féérique ont ma préférence mais tout est excellent ou presque dans cet opus. Il n'y a guère que "Used" qui, sans être mauvais, ne me donne pas envie d'appuyer immédiatement sur le bouton replay. Circus Maximus et Seventh Wonder (si ces derniers réussissent à perusader leur chanteur de préférer l'originalité à la camelote), les fleurons de la nouvelle génération du métal prog. Longue vie à eux !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par DidBil MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 4 août 2012
Format: CD Achat vérifié
Fait pas si froid que ça dans les pays du nord.
Pour preuve ce groupe norvégien, au nom certes peu inspiré de Circus Maximus.
Mais ne nous arrêtons pas à ce détail, et tachons d'aller voir un peu ce qu'il se cache derrière cet album : « Nine ».
Et puisqu'il le faut, essayons de classer la musique de CM dans une catégorie. Beaucoup parlent de metal-prog. Ouais...why not. Pour ma part, je rajouterais une part de rock FM très couillu. N'en déplaise aux puristes, même si les riffs de guitare sont du pur metal,(Pas trop hardos toutefois), à l'inverse, les mélodies que nous servent nos musicos ne feraient pas tâche sur le dernier album de Journey ou d' Europe, d'autant plus que la voix du chanteur, Michael Eriksen, qui est vraiment un des atouts de cette formation, contribue à la réussite de ce mélange de genre.
Et finalement, on ne s'en plaindra pas, car l'ensemble est vraiment bien foutu. On accroche immédiatement à cette envolée de décibels, et les morceaux s'enchainent rapidement dans une logique imparable et nous laissent peu de temps pour souffler...et tant mieux. Inévitablement, après la première écoute, on aura dans la tête telle ou telle mélodie, et on en redemandera, encore et encore. Les 9 morceaux de l'album (Je ne compte pas le premier qui est un instrumental de quelques secondes) sont aussi bons les uns que les autres. Allez. Disons que « Architect of Fortune » et « Last Goodbye » (Ben non, on espère que ce ne sera pas le dernier), morceaux de près de 8 minutes chacun, et composés de plusieurs thèmes musicaux, sont les plus accrocheurs, mais c'est vraiment histoire de dire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Rayonix le 9 novembre 2012
Format: CD Achat vérifié
Groupe que je découvre vraiment avec cet album. Très inspiré de Dream Theater avec un brin de folie en plus et les riffs inutiles en moins. Je n'avais pas réussi à apprécier les précédents albums du fait des influences de symphony X trop marquées. Mais dans "NINE", celles-ci s'estompent au profit de sonorités du style de "Muse": un vrai chef d’œuvre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Il a fallu attendre 5 ans pour entendre le nouvel album de Circus Maximus. Mes espérances étaient au plus haut après l'excellentissime "Isolate" qui fait certainement partie de mes albums favoris. Malheureusement quelle déception ! Fini le métal progressif ! J'ai l'impression d'entendre du rock progressif, on est dans le mélodique mais on a complètement perdu la partie heavy qui donnait tout son charme à ce groupe. Quel dommage pour moi ceci dit cet album pourra sans doute plaire à ceux qui aiment le rock prog pur et dur. Pas aux fans de métal prog !
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique