D'occasion:
EUR 14,94
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Round3FR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedié la jour prochaine á partir de GA, ETATS UNIS. Toutes les produits sont inspectée pour assurer la qualitié jouable (á l'exclusion de tout contenu numérique). Notre equipe sympathique et multilingue sera prêt et heureux de résoudre vos requêtes.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Ninotchka [Import USA Zone 1]

4.5 étoiles sur 5 11 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
4 d'occasion à partir de EUR 14,94
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Greta Garbo, Melvyn Douglas, Ina Claire, Bela Lugosi, Sig Ruman
  • Réalisateurs : Ernst Lubitsch
  • Scénaristes : Billy Wilder, Charles Brackett, Melchior Lengyel, Walter Reisch
  • Producteurs : Ernst Lubitsch, Sidney Franklin
  • Format : Sous-titré, NTSC, Import
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Français (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Anglais, Espagnol, Français
  • Région : Région 1 (USA et Canada). Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Warner Home Video
  • Date de sortie du DVD : 6 septembre 2005
  • Durée : 110 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • ASIN: B0009S4IJW
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 105.476 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Trailer Cinematografico

Descriptions du produit

Description du produit

Comedia espumosa sobre una austera enviada rusa que antepone su condición de mujer a su patriotismo soviético, hasta que se enamora de un amable y sofisticado parisino. Garbo habla! Se anunciaba cuando la estrella del cine mudo Greta Garbo debutó en el cine sonoro. Garbo ríe! Anunciaba la publicidad de su primera comedia. Un cuento espumoso sobre una austera rusa que antepone su condición de mujer a su patriotismo soviético, hasta que se enamora de un parisino.

Synopsis

Il governo sovietico invia a Parigi tre agenti, Iranoff, Bulianoff e Kopalski, per rivendere i gioielli confiscati alla granduchessa Swana, nobildonna esule a Parigi dopo la Rivoluzione russa. La donna incarica però il proprio amante, il conte Leon, di impedirne la vendita e permetterle di riappropriarsene, Leon avvicina i tre uomini e li avvia ai piaceri della vita parigina. Il comportamento scandaloso dei tre arriva alle orecchie del governo russo, che invia presso di loro il proprio migliore ispettore, con pieni poteri, l'integerrima Ninotchka. La donna però si innamora, corrisposta, di Leon, e anch'essa si lascia conquistare dai piaceri della vita occidentale. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD Achat vérifié
Amoureuse inconditionnelle du cinéma d'Ernst Lubitsch dont je vois et revois tous les films parlants avec une jubilation qui ne s'élime jamais, je résiste le plus souvent à la tentation de les commenter ici parce que je crains l'écueil de la répétition, tant il est vrai que ce cinéaste génial, juif allemand né à Berlin et heureusement parti pour l'Amérique au début des années 1920 a, film après film, composé une œuvre véritable, non pas une mosaïque de films disparates mais un ensemble construit et cohérent où les personnages et les situations sont d'une grande diversité et d'une grande inventivité mais où l'unité résulte des thèmes, des climats et des points de vue sur la condition humaine, sur la comédie humaine, sur "l'insoutenable légèreté de l'être".
Doué d'une virtuosité époustouflante, Ernst Lubitsch est un peintre qui croque l'humain dans tous ses états, sous toutes ses facettes.
Sur sa palette : l'intelligence, l'alacrité, la finesse, l'humour, la subtilité, la puissance comique, la gravité, la critique politique et sociale acerbe sinon féroce mais toujours lucide et jamais dogmatique, le sens de la dérision, l'humanisme, l'indulgence, la tendresse, l'amour de son semblable enfin.
Pas de message idéologique, pas de leçon de morale, pas de jugement de valeur, Ernst Lubitsch dilate ou serre notre esprit et notre coeur en mettant en scène et en perspective le transparent et le trouble qui coexistent en chacun de nous, en respectant toujours notre libre arbitre.
Lire la suite ›
10 commentaires 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Abenaki le 22 janvier 2009
Format: DVD
Ce slogan, "Garbo rit", fut lancé en raison de cette scène tout à fait exceptionnelle dans laquelle on voit Greta avoir un fou rire. Moment pour ainsi dire unique dans sa carrière, même si en réalité ce n'est pas elle qui rit et qu'elle est doublée. A l'instar d'ailleurs de "Anna Christie" son premier film parlant et pour lequel on lança le slogan "Garbo parle". On est époustouflé devant tant d'imagination publicitaire (je me marre, mais restons clément, le cinéma était encore jeune). Ah au fait, Grabo, elle mangeait aussi, comme tout le monde, mais ça on le savait déjà (bon sang ce que je me marre, ;o))

"Ninotchka" est une perle. Je le dit franchement et directement. Avant dernier film de Greta Garbo qui mit fin prématurément à sa carrière en 1941, alors en pleine gloire, il s'agit peut-être aussi de sa seule comédie.
"Ninotchka" est une comédie caricaturale. Pour être plus précis, disons le ouvertement, Ernst Lubitsch se moque à travers ce film du communisme stalinien et de ses règles. La froideure de Greta est idéale pour sa représentation : dure, distante et totalement dévouée à son régime. La vie légère et séductrice de Paris souligne cet aspect de la Russie d'alors. On se moque mais aussi, on montre du doigt.

Inutile de parler de l'interprétation de "la Divine", il se passe de commentaire, mais par contre il y a un autre intérêt au film et pas des moindres : la présence de Bela Lugosi.
Lire la suite ›
3 commentaires 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Après "La folle ingénue" et "The shop around the corner" dont je vous ai déjà parlé, voici la belle Ninotchka en la personne de Greta Garbo.

Le temps d'une escapade parisienne hors de son régime communiste, la belle tombe amoureuse d'un comte français. La rigidité de la belle se détend pour se laisser envahir par l'amour...

Voici un film bien détendant.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Zarak TOP 500 COMMENTATEURS le 11 avril 2011
Format: DVD
La "Lubitsch's touch" s'invite à Paris et nous offre une comédie délirante qui se veut avant tout une ode à légereté et à l'art de vivre dans le présent plutôt qu'emprisonné dans l'avenir prétendument radieux des grands idéaux mortifères.

C'est un film qui nous prévient à l'avance que "Garbo rit", ce qui, une fois décrypté, veut dire que nul ne pourra y résister, même les cerveaux les plus hyperpolitisés. Fatalement, la comédie prend des allures de grosse satire anticommuniste (ce qui n'était gage que de lucidité de la part de Lubitsch), mais le réalisateur n'a que faire des pensums et autres brûlots ; c'est surtout de philosophie de vie qu'il s'agit : les choses se passent-elles réellement mieux une fois qu'on les as prises au sérieux ? Ou alors, puisque "les civilisations vont s'effondrer... mais pas tout de suite", n'est-il pas préférable de saisir à pleines mains le bref bonheur qui nous est offert ?

Entre Paris et Moscou, Lubitsch avait choisi depuis longtemps, et son choix nous semble éternellement le bon, par-delà les époques et les clivages politiques. D'autant qu'avec un Wilder aux dialogues faisant dans le survoltage millimétré, ça fait tout se suite un nouvel argument de poids.

A déguster comme un excellent pétillant.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?