• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Noise a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,49

Le Noise

Disque inclus dans notre boutique promotions et bons plans
3.6 étoiles sur 5 27 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
45 neufs à partir de EUR 4,49 10 d'occasion à partir de EUR 3,79
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
2 CD = 12€ 2 CD = 12€


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Neil Young


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le Noise
  • +
  • The Monsanto Years
Prix total: EUR 13,98
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (27 septembre 2010)
  • Date de sortie d'origine: 1 février 2010
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Reprise
  • ASIN : B003ZBJ0ZM
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5 27 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 26.634 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
4:24
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
3:26
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
5:33
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
4:12
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
5:31
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
7:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
3:36
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
Digital Booklet: Le Noise
Digital Booklet: Le Noise
Album uniquement

Descriptions du produit

Description du produit

SON NOUVEL ALBUM PRODUIT PAR DANIEL LANOIS Une collaboration exceptionnelle entre deux compatriotes de talent, tous les deux impliqués dans les grandes causes humanitaires. La créativité et les engagements de Neil Young priment avant tout, d'où la sortie de ce nouvel opus où les deux artistes expriment fortement leurs engagements, musicalement et verbalement, face à la catastrophe écologique subie par la Golf Coast des Etats- Unis suite à la fuite de pétrole dans le golfe. A ce titre Neil Young embarquera dans une tournée de soutien dans la région en septembre 2010 . Cet album qui est la premiere collaboration entre Neil Young et Daniel Lanois, fait suite à l'album studio «Fork in the Road», paru en 2009.

Critique

C’est sans nul doute de l’humour anglo-saxon, mais précisons que Le Noise ne signifie rien, pas davantage en anglais, qu’en français, et que voir dans cet intitulé un clin d’œil à cocarde tricolore au producteur de l’entreprise, le Canadien (oups, pardon : Québécois) Daniel Lanois, revient à pousser le bouchon un peu loin.

En tout état de cause, le 34ème (ou à peu près) album studio du Loner ne doit pas grand-chose à Lanois (on veut bien lui concéder quelques boucles – parfaitement exaspérantes sur « Angry World » -, grondements de basse, et autres tripatouillages électroniques, certes), mais bien davantage à la Gretsch écaillée (un gros machin blanc, au son épouvantable) du chanteur (simplement abandonnée pour une guitare acoustique sur deux titres, dont le prodigieux « Love And War », et le non moins déchirant « Peaceful Valley Boulevard »). Et naturellement, à la vision ô combien personnelle, de cet artiste unique, sur la course du temps, l’usage de l’autobiographie comme thérapie, le mariage et son corollaire immédiat le divorce, les défaites, et rares joies de l’existence humaine.

Quelques semaines avant le début des sessions, Young perdait l’un de ses amis très chers, et membre de son groupe, le steel-guitariste Bill Keith : ce deuil explique sans nul doute (mais ne résume pas) l’atmosphère crépusculaire d’une collection modeste de huit chansons modestes. Donc, voilà : Neil Young a poussé les meubles du salon, roulé les tapis, et s’est installé, seul, dans la pénombre, pour faire jaillir l’électricité d’un amplificateur au service d’un artiste pop, désormais engagé dans l’expérimentation (à moins que ce ne soit le contraire). Á tour de rôle, le monsieur assis sur sa chaise paillée réinvente le rockabilly (« Hitchhiker ») ou se vautre avec volupté dans un riff de Bo Diddley. Peu importe : Le Noise n’a pas été voulu comme un album considérable, mais comme la simple expression d’un artiste désormais parvenu à une sorte de classicisme de lui-même : dès le premier coup de médiator, la première prise de micro, Neil Young occupe l’espace, impérial et discret.

Ce n’est pas Guerre et Paix ici, plutôt un recueil de nouvelles de Raymond Carver : le problème restant, naturellement, que les triomphes absolus des autres n’atteignent pas souvent la stature d’un simple salut de la main de Neil Young. Enfin, c’est surtout un problème pour les autres.

- Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Certains amateurs voient en Neil Young un brave hippie des années 70, un musicien aux cheveux longs adepte de la country qui chante des textes sensibles et emprunts de poésie. D'autres le considèrent plutôt comme un fier représentant de chevauchées électriques maîtrisées, un pape du rock qui ne mourra jamais, même si on s'évanouit tous, emportés par le feu ou la rouille. D'autres encore, se limitent à la seule écoute de Harvest ou On The Beach - Remastered, parce que c'est bien noté sur Internet - alors pourquoi chercher plus loin ? A vrai dire, personne n'a raison. Neil Young échappe à tous les carcans posés par les vieux routards, les bobos ou le reste des auditeurs à la petite semaine. Et cet album nous le prouve encore.

Si ses opus majeurs datent de la décennie faste 1969-1979 (du brillant Everybody Knows This Is Nowhere au sublime Rust Never Sleeps), on ne peut pas s'arrêter à cette seule période, fût-elle bénie pour l'histoire du rock. Ne serait-ce que pour d'autres excellents albums, comme Trans, ou le style grunge 90s décadent de
...Lire la suite ›
2 commentaires 51 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Hervé J COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 12 juillet 2016
Format: CD Achat vérifié
J'avais acheté cet ovni à sa sortie sur les conseils de commentateurs un peu trop avisés. Les seuls morceaux vraiment écoutables sont les acoustiques Love and War, qui n'est pas folichon et frise l'auto-parodie, et Peaceful Valley Boulevard à peine meilleur.

L'album est produit par le canadien Daniel Lanois et on a rarement vu plus improductif: un genre de bouillie bruitiste post-grunge sans aucune inspiration. A côté, Tonight The Night ressemblerait presque à un disque des Poppys .

A l'époque, les Inrocks ont dû adorer ...
7 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mélomania COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 27 juin 2011
Format: CD Achat vérifié
Celui-ci a reçu quelques pelletées de purin lors de sa sortie l'an dernier. Et quelque part tant mieux.

Bienheureux ceux qui on vu dans cette oeuvre aride, difficile, dépouillée à l'extrême une beauté dont seul le Loner est capable. Et tant pis pour ceux dont la suif banalisée des major companies a amoindri les sens.

Quelque part, ce Le Noise est la suite de la bande son que Neil a commis il y a quelques années pour le Dead Man de Jarmush, un trip total, sans compromis aucun dans lequel on marche franchement ou refuse d'entrer. Ceux qui auront choisi la seconde option n'en démordrons probablement pas, pour eux Le Noise restera (à l'exception de ses deux pépites acoustiques) un album bruyant et sans intérêt... Quelle erreur !

Alors, je ne prétendrai pas que Le Noise est un grand album de Neil Young. Comme Trans en son temps, c'est Neil qui essaye quelque chose de différent et comme cet homme est béni des Dieux, il y réussit bien mieux que quiconque n'eût pu le faire. Sans atteindre la perfection mais, avouons qu'avec le parti-pris casse-gueule de l'odyssée solitaire, on se serait attendu à bien moins bien.

Chapeau Mr. Young, vous êtes toujours au dessus de la mêlée des laborieux et des industrieux, une créature d'un autre monde dont nous accueillons chaque visite avec un immense plaisir... Vite, la Suite !
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par microa le 13 novembre 2010
Format: CD
Ben KEITH est décédé en juillet dernier. On se doutait bien que l'hommage serait à la hauteur de ce que TONIGHT'S THE NIGHT fut au départ de Danny WHITTEN. D'ailleurs, les 2 pochettes se ressemblent. 25 ans ont passé et le propos est plus equilibre meme s'il est empreint d'un mysticisme omnipresent au moins sur les 3 premiers titres. Les textes touchent parfois au superbe, c'est parfois simplissime et meme tres emouvant dans cette chanson (l'auto-stoppeur)ou il nous livre les aspects les plus sombres de sa vie a sa façon. Le son est sompteux à la Neil Young et LA VOIX EST AU DESSUS de la musique dans les morceaux electriques qui nous rappellent la face B de RUST NEVERS SLEEPS en bien plus mature. On y retrouve les meilleurs riffs de ZUMA ou de COWGIRL IN THE SAND, un joli clin d'oeil à FIELDS OF OPPORTUNITY et meme un couplet de l'oublie LIKE AN INCA sans parler du passage de WALK ON à WALK WITH ME. Dans JOURNEY THRU THE PAST, Neil portait une veste rapiécée, les cheveux jusque la ceinture et une guitare sur le dos et le premier camion BEDDFORD le prenait en stop. Dans le clip CRY CRY CRY, il restait au bord de la route avec sa coupe à la Dick RIVERS et son costard. Ne loupez pas ce disque. Quand il nous dit que "certains prient pour obtenir la force de vaincre ceux qui leur veulent du mal, d'autres prient pour que la guerre finisse et d'autres prient pour trouver la force de dire à leurs enfants que leur pere ne reviendra pas", c'est comme quand il remercie ses enfants et de l'avoir aidé à être encore en vie : tout dans cet album est remarquable.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?