Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 12,99

Économisez
EUR 5,01 (28%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Nos mals-aimés : Ces musulmans dont la France ne veut pas - document (Documents Français) par [Askolovitch, Claude]
Publicité sur l'appli Kindle

Nos mals-aimés : Ces musulmans dont la France ne veut pas - document (Documents Français) Format Kindle

3.0 étoiles sur 5 11 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 12,99

Longueur : 288 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé
  • Livres similaires à Nos mals-aimés : Ces musulmans dont la France ne veut pas - document (Documents Français)

Description du produit

Présentation de l'éditeur

« C’est l’histoire d’un journaliste vaguement connu et qui en a vu d’autres, qui se retrouve chômeur pour avoir défendu la viande halal. Il décide d’en faire un livre, pour comprendre ce qui nous arrive, dans ce pays où Madame Le Pen est proclamée « normale » et où des socialistes veulent bannir les puéricultrices voilées.
C’est l’histoire de ces musulmans de France, que l’on n’aime pas avec les meilleures intentions du monde, et qu’on oblige à se fondre ou à se cacher, à mentir sur eux-mêmes ou à périr socialement.
C’est l’histoire d’une banquière qui prie en cachette dans un placard à balais, d’une étudiante qui retire son voile pour décrocher un stage, d’un salafiste qui conduit des bus et visite Disneyland, d’un médecin qui venge sa mère universitaire qui n’a jamais pu travailler - parce que la République ne voulait pas de son voile. Et celle d’un écolo qui aurait pu devenir ministre en Tunisie islamiste, d’un rappeur marié à 15 ans devant monsieur l’Imam, d’un footballeur chaste par amour de Dieu, et d’un prédicateur frère musulman qui cite Camus et écrit des poèmes.
Ce sont des Français râleurs qui mangent du tournedos halal et trouvent parfois bien des raisons au Hamas – car rien n’est simple, que croyez-vous?
C’est l’histoire d’un pays, le nôtre, qui traite mal une partie de lui-même, qui se ment sur la République et la laïcité quand il piétine les gens et rate ce qu’il devient : une France métisse et aussi musulmane, instable et complexe, une France riche, si elle osait, si elle arrêtait de trembler et de se complaire dans son déclin. »

C. A.

Biographie de l'auteur

<p align='justify'>Claude Askolovitch est un journaliste de grand renom. Il a travaillé au Nouvel Observateur, au JDD, au Point, à Europe 1 et à Marianne. Prix Décembre pour son Voyage dans la France de Le Pen, il a également publié une biographie de Lionel Jospin - tous deux chez Grasset.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 830 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 288 pages
  • Editeur : Grasset (18 septembre 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00EO0HDE8
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°204.417 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Ce livre est simplement la démonstration que les arrivistes de ce pays sont prets à changer du jour au lendemain si ça pourrait rapporter afin de garder un certain niveau de vie de parigo corrompu du monde politico-médiatique: la sphère du ramassis de collabo potentiels de ce pays.
Le même problème avec ces gens là, cette espèce à part, c'est le manque de talent. Alors leur seul moyen de survie est la prostitution littéraire, surfer sur la vague ....
2 commentaires 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
"Ces musulmans que la France ne veut pas" indique que son auteur, jadis moins lucide, a rompu avec le petit milieu qui prospère sur la haine des musulmans.

L'islamophobie et le racisme antiarabe sont-ils consubstantiels à la culture française ? Oui et non ! Il ne faut nullement oublier que, face à cette hostilité affichée, une autre partie du pays s'est en permanence dressée. Il y eut toujours des Français pour saluer la majesté de la civilisation musulmane, la beauté de ses réalisations, pour observer sans a priori les populations arabes ou berbères. Des Français, plus nombreux qu'on ne croit généralement, se dressèrent contre le racisme ambiant de l'ère de l'apogée coloniale. A la résistance morale au racisme s'est toujours ajoutée une résistance politique à la colonisation, ou, pour le moins, aux « excès » de celle-ci.

Dans la société française, les boucs émissaires ont été les juifs, mais aussi, au Moyen Age, les « Lombards », à l'époque moderne, les protestants ou les catholique selon les camps, les agents royaux (du fisc par exemple) ou inversement les mendiants ou les prostituées, les « aristocrates » et parfois les prêtres à la Révolution; les « capitalistes », les « bourgeois » à l'époque contemporaine, les immigrés non encore assimilés à toutes les époques. Aujourd'hui, le bouc émissaire, ce sont les Arabes. Demain, ce seront peut-être les Noirs ou les Chinois.
Lire la suite ›
2 commentaires 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
ce livre est un travail de journaliste, Claude Askolovitch va à la rencontre de citoyens de confession musulmane et acteurs dans les milieux politiques et associatifs et décrit ces personnes leurs vies leurs actions leurs idées.
je pense qu'il ne faut pas commencer par ce livre quand on veut apprendre à connaître l'islam les musulmans ou quand on commence à se documenter sur l'islamophobie, Claude Askolovitch s'adresse à des lecteurs déjà connaisseurs de ces domaines et qui sauront prendre le recul nécessaire, certaines idées sont crues maladroites (les idées des personnes interviewées).
livre intéressant mais je regrette un peu de condescendance de la part de l'auteur vis à vis des musulmans rencontrées...
et surtout les personnes rencontrées par l'auteur ne reflètent pas les citoyens de confession musulmane et c'est ce qui est dommage, en lisant ce livre on a l'impression que tous les musulmans sont dans les associations ou dans la politique, l'auteur ne parle pas beaucoup de nous les français musulmans normaux,
je préfère largement "pour les musulmans" d'Edwy Plenel,
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
A travers une galerie de portraits de musulmans pratiquants, Claude Askolovitch nous invite à découvrir une vérité d’une consternante banalité : ils sont des citoyens/hommes/parents/amis comme les autres, d’autres nous-mêmes comme il le dit joliment, qu’il est possible d’apprécier, ni plus ni moins, de contester même sans les rejeter. Et de ne pas confondre laïcité et coercition camouflée sous un républicanisme enragé.

C’est un peu plus qu’une enquête et un pamphlet politique contre l’obsession musulmane, il y a une part autobiographique, touchante, dans laquelle il rappelle son enfance juive.

Nos mal aimés souligne ô combien dans le terme islamophobie, le problème n’est pas la racine mais bien son suffixe. Et dans le contexte actuel, cela fait un bien fou.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
D'un style décousu, ce petit livre est ennuyeux et dépourvu de précision : ce ne sont que les réflexions d'un journaliste, au fil de pages insipides et plus ternes les unes que les autres. Il semble être écrit sur un coin de table juste pour profiter, financièrement, d'une mode islamophobe.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par D. Cohen TOP 500 COMMENTATEURS le 26 septembre 2013
Format: Format Kindle
Claude Askolovitch est depuis quelques jours sur les plateaux de télévision pour faire la promotion de son livre. J'avais envie d'aller plus loin dans la compréhension de ses arguments. L'axe principal du livre est : l'islamophobie est instrumentalisée et est devenue un nouveau racisme autorisé.

Claude Askolovitch fait son enquête surtout à Paris. On y découvre des Musulmans intégrés, des gens bien qui aiment la France. On est un peu gêné quand il prend la défense de l'employée voilée de la crèche Babylou. Il y a assez peu d'interviews de ces femmes voilées. Claude Askolovitch dénonce les politiques comme Manuel Valls, Nicolas Sarkozy, les intellectuels comme Régis Debray, Alain Finkelkraut ou Elisabeth Badinter mais sans se poser la question "Pourquoi ces intellectuels progressistes ont-ils changé d'approche sur ce sujet ?". Il montre que le positionnement vis à vis de l'islam est devenue une ligne de fracture qui traverse gauche et droite. On se demande un peu comment une telle question a pu devenir centrale dans un pays européen. Mon principal reproche est la vision unilatérale de Claude Askolovitch. L'auteur est pétri de certitudes, le livre ressemble au personnage des plateaux de télévision. Il parle beaucoup, a du mal à écouter ses contradicteurs, à se mettre à leur place.

A aucun moment, il ne se met à la place des populations d'origine qui doivent se pousser pour accueillir ces nouveaux Français de plus en plus nombreux, de plus en plus revendicatifs.
Lire la suite ›
2 commentaires 34 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique