• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Notre troisième cerveau a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Notre troisième cerveau Broché – 27 mars 2013

3.9 étoiles sur 5 14 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,00
EUR 20,00 EUR 16,01
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Notre troisième cerveau
  • +
  • Les Neurones miroirs
Prix total: EUR 28,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Un essai de haut niveau pour se mettre à la page. --Psychologies magazine

Présentation de l'éditeur

Prenez un couple. Depuis quelque temps, cet homme ne regarde plus son épouse qu avec ennui. Survient un étranger, dont les yeux brillent quand il voit cette femme. En peu le temps, l ardeur du mari renaît. Hier indifférent, il serait prêt à se battre pour réaffirmer son « amour éternel ». Nous ne désirons rien tant que ce que désire l autre. Pour le meilleur et pour le pire et dès la naissance : notre psyché elle-même est une copie de celle de nos parents !
La découverte des neurones miroirs impose une relecture complète de la psychologie et de la psychiatrie. Les mêmes zones de mon cerveau sont activées si je fais une action ou si je la regarde faire par un autre. Cette altérité nous constitue. Elle peut être vécue comme un apprentissage par imitation du modèle, ou comme une rivalité, ou comme un obstacle à la réalisation du désir que l autre m'a suggéré.
Modèle, rival ou obstacle sont les trois visages de l'autre. Chacun d eux peut engendrer une personnalité "normale", ou névrotique, ou psychotique. Cette approche dessine donc une nouvelle psychologie et une nouvelle psychiatrie. Elle nous impose notamment une nouvelle gestion de l'altérité, fondée sur la « dialectique des trois cerveaux » : le premier, le cerveau cognitif, le second, le cerveau émotionnel, et le troisième, ou « cerveau mimétique », qui est donc celui de l'altérité, de l'empathie, de l'amour comme de la haine.
C'est à cette démarche que nous invite Jean-Michel Oughourlian. La rencontre des neurosciences et de la psychologie mimétique nous ouvre à une nouvelle vision de l être humain.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Je viens de lire le compte-rendu publié par Simpleworm, et j’aimerais ajouter quelques précisions. Tout d’abord, Notre troisième cerveau n’est pas, d’après moi, un livre sur l’histoire de la psychiatrie ni sur l’épistémologie (Simpleworm a raison, si c’est cela que l’on cherche, il faudrait chercher ailleurs). C’est plutôt un essai librement mais intelligemment écrit et enrichi de beaucoup d’exemples cliniques et littéraires, ces derniers puisés dans certains des grands classiques, que ce soit James Joyce, Robert Musil ou Voltaire.

L’auteur développe une nouvelle nosologie à partir du constat que l’être humain, qui selon Aristote se distingue des autres animaux en ce qu’il est le plus mimétique, doit une grande partie de sa vie psychique à ses rapports avec autrui. Les derniers courants en science—les découvertes de Damasio sur l’importance des émotions, celles de Meltzoff et Moore sur l’imitation chez l’enfant ainsi que celles de Rizzolatti, Gallese et Fogassi à Parme sur les neurones miroirs—permettent selon l’auteur d’élaborer une nouvelle approche théorique en psychiatrie. Cette approche est assez synthétique, car Oughourlian reconnaît les mérites des approches freudiennes (il analyse certains passages de Lacan) et mêmes comportementalistes.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Thibault le 10 juillet 2013
Format: Broché
Je suis venu à cet ouvrage de M. Oughourlian suite à la lecture de plusieurs livres de René Girard. J'y cherchais des réponses et clarifications à propos d'éléments de la théorie de ce dernier. Je n'y ai pas trouvé ces éléments, mais plutôt une grande confusion.

Rappelons que chez René Girard (sur lequel se base l'auteur), tout désir est triangulaire ou mimétique : cela signifie que tout désir est médiatisé par un autre, le médiateur. Celui-ci, parce qu’il désire ou possède l’objet, lui donne valeur aux yeux de l’individu. Le désir spontané est un mensonge, une illusion. Tout désir renvoie à un manque d’être fondamental. Le médiateur est donc un modèle, l'objet n'est que secondaire.La réduction de la distance entre le sujet et son modèle fait que ce dernier deviendra progressivement rival et obstacle d'un désir qu'il a lui même généré.

Je fus donc surpris de voir que M. Oughourlian distingue quatre types de mimésis, qui apparaissent de manière chronologique chez l'enfant (paraître-avoir-être-désir). L'imitation portant sur l'objet est donc ici antérieure à celle portant sur l'être,à l'opposé de la théorie girardienne.
Lire la suite ›
3 commentaires 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Voici le livre sympathique d'un grand praticien de la psychiatrie, d'un humaniste féru d'histoire antique, connaisseur des philosophe (plus que de la philosophie, d'ailleurs). Mais ne cherchons pas dans ce livre de connaissances précises sur le fonctionnement cérébral, ni sur l'épistémologie, ni même sur l'histoire de la psychiatrie et des sciences. Sur ces points, tout le texte est imprécis, approximatif et abusivement simplifié. Une grande place est donnée aux "neurones miroirs", découverts par Giacomo Rizzolati dans les années 1990. Ces neurones ont été observés chez un singe implanté avec des électrodes dans le cortex frontal inférieur et dont Rizzolati a montré qu'ils étaient activés, non pas quand le singe réalisait une tâche motrice, mais quand il voyait une autre singe effectuer cette tâche. En quelque sorte, ce seraient les mêmes neurones qui accomplissent une action et qui ressentent cette action quand elle est réalisée par autrui. Cette découverte est passionnante, riche de potentialité et il a été très vite suggéré que ces neurones miroirs pouvaient être le substrat cérébral de la connaissance de l'autre, de l'imitation et de l'empathie. En quelque sorte, nous pouvons comprendre les autres parce que nous avons nous mêmes vécu quelque chose d'approchant, et cette similitude dépend de neurones communs à l'action et au "ressenti" de l'action.Lire la suite ›
1 commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents