Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 8,49
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

N'oublie pas d'être heureuse par [Orban, Christine]
Publicité sur l'appli Kindle

N'oublie pas d'être heureuse Format Kindle

3.5 étoiles sur 5 11 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 8,49

Longueur : 217 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Description du produit

Extrait

J'ai toujours rêvé d'être snob.
La première fois que le mot «snob» a traversé mon esprit, c'était sur la plage de Pont-Blondin, un petit village près de Fédala, après l'avoir entendu sans le comprendre de la bouche de notre cousine Fifi.
Snob résonnait comme un de ces noms de chien que mon père affectionnait, un nom court, autoritaire, qui claquait comme un ordre : «Snob, au pied», «Snob, couché.»
Snob aurait pu convenir à notre nouveau braque allemand, si le calendrier n'avait exigé un nom qui commence par la lettre P.
Mon père, qui avait un certain esprit de contradiction, décida d'appeler notre chien : «Plouc».
C'est ainsi que je devinai que Snob devait être le contraire de Plouc.
La différence entre les habitants de Fédala et ceux que Fifi appelait «snobs» devait être aussi criante qu'entre ses souliers de marque cousus main et des godasses vendues derrière les planches pour quelques dirhams.
Ce fut elle qui inocula le mot dans notre famille. Il s'y développa différemment, comme les virus selon la réceptivité de chacun.
À Fédala, le paysage ne porte pas toujours au rêve ; à l'horizon derrière la maison, il n'y a qu'un champ parsemé de boîtes de conserve rouillées, de chardons desséchés au soleil, de sacs en plastique déchirés accrochés comme des étendards à leurs branches. Par-ci, par-là des cadavres d'ustensiles ménagers voisinent avec celui d'un chat ou d'un oiseau.
Et cependant, dans cet univers chaotique nous trouvions quelque chose à admirer, les épis de blé et les frêles coquelicots, comme autant de miracles sortis de cette terre rouge, dure comme de la roche.
Je ne parle pas du ciel. Le ciel de Fédala est toujours bleu, si bien que l'on ne s'en réjouit pas. Aucun nuage n'entache jamais l'horizon. Le bleu est la couleur normale. Un bleu plat, un bleu sans surprise. Figé, bloqué sur la touche indigo.
Le ciel et les habitants de la région forment un vieux couple. Mes parents aussi étaient un vieux couple et mon père ne s'émouvait plus depuis longtemps de la beauté de sa femme. C'est ainsi. Fifi prétendait qu'à Paris le ciel est vivant, qu'il gronde, s'illumine, passe du bleu au noir, change sans cesse.

Revue de presse

C'est une romance très chuchotée, très féminine, qui prend place entre les deux photographies qui ouvrent et ferment le nouveau livre de Christine Orban. Côté face, une petite fille sur une plage : elle observe la mer, elle est seule, elle semble s'impatienter devant un avenir qui tarde. Côté pile, une belle femme d'aujourd'hui : élégante, sophistiquée, polie par l'expérience et ses blessures. Entre ces deux instantanés, une autofiction habile raconte la métamorphose de l'innocence en mélancolie. La «Sylvie» de Nerval, elle aussi, chantait une ronde enfantine avant de se mettre aux grands airs d'opéra. (Jean-Paul Enthoven - Le Point du 15 janvier 2009 )

Du Maroc à Paris, Christine Orban raconte l'histoire édifiante d'une adolescente qui fait ses débuts dans le grand monde...
Tel qu'il est dépeint ici, le snob est un naufragé volontaire. Un maso qui a renoncé au bonheur pour assouvir son vice. Un vilain petit canard devenu cygne neurasthénique. Avec cet ouvrage plein d'une autodérision roborative, Christine Orban fait un joli pied de nez à ses détracteurs(trices). Snob moi ? Vous dites ça pour me faire plaisir ! Après des livres graves, «l'Ame soeur», «Deux Fois par semaine», d'autres plus légers, «Petites Phrases pour traverser la vie en cas de tempête...», elle nous donne son meilleur roman, enlevé, drôle et cruel. «N'oublie pas d'être heureuse», disait son père. Christine Orban nous rappelle à quel point il est facile de rater le coche. (Claire Julliard - Le Nouvel Observateur du 26 février 2009 )

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 401 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 217 pages
  • Editeur : Albin Michel (14 mars 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B005OQDH8C
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°22.565 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 26 mars 2009
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 décembre 2011
Format: Poche
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juin 2010
Format: Broché|Achat vérifié
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2010
Format: Broché
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juillet 2009
Format: Broché
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 22 septembre 2013
Format: Format Kindle
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mai 2012
Format: Format Kindle|Achat vérifié
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 février 2009
Format: Broché
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?