Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 9,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Nous étions les hommes par [Legradinier, Gilles]
Publicité sur l'appli Kindle

Nous étions les hommes Format Kindle

4.1 étoiles sur 5 76 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 9,99

Longueur : 432 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Descriptions du produit

Extrait

Il faisait nuit, un peu froid. Terrée dans sa cachette, Eileen avait attendu des heures avant de sortir, mais à présent elle n'avait plus le choix. Elle devait s'emparer du trousseau de secours qui ouvrait l'accès au puits de mine. C'était sa dernière chance.
Dehors, les carapaces de tôle des vieux bâtiments grinçaient sous les assauts du vent. La jeune femme se glissa entre les rayonnages dévastés de la réserve. Le sol était jonché de paquets éventrés. Depuis trois jours, elle y venait pour ramasser de quoi survivre, comme un animal, mais elle détestait cet endroit plus que tout autre. Elle y trouvait de moins en moins de nourriture, mais cela ne la préoccupait pas pour l'instant. Elle avait trop peur pour avoir faim.
Eileen avançait pas à pas, retenant sa respiration. Le sang lui battait aux tempes. En arrivant à la porte du couloir qui remontait vers l'aile administrative, elle reprit son souffle. La jeune fille se sentait comme un chat qui se faufile au coeur d'un chenil endormi. Elle se déplaçait, tous les sens en éveil, évitant les fenêtres et redoutant chaque bruit.
Lorsqu'elle atteignit les bureaux, elle reconnut aussitôt la puanteur. Les pièces étaient ravagées ; les traces de lutte nombreuses. Entre les meubles renversés, deux corps gisaient au pied du poste radio détruit. Malgré le froid ambiant, l'odeur de décomposition commençait à devenir suffocante. En passant près des cadavres disloqués, Eileen frissonna. Les visages figés et les postures trahissaient la violence de ce qui les avait détruits. La jeune femme fit un pas et sentit une flaque poisseuse sous sa chaussure. Elle se dégagea. Le bruit de succion lui souleva le coeur. Une mare de sang à demi coagulé. Elle se mit à trembler.
Terrifiée, elle passa de salle en salle, se méfiant de chaque porte entrebâillée, imaginant des yeux diaboliques aux aguets. Elle progressa jusqu'au bureau du directeur. Lorsqu'elle découvrit que la clef de secours était toujours dans son boîtier rouge vissé au mur, le soulagement l'envahit. «Briser la vitre en cas d'urgence.» C'était le cas. Eileen étouffa le bruit du choc avec son blouson. Elle décrocha la clef et la serra à s'en faire blanchir les jointures.
Ses études de géologie industrielle ne l'avaient pas préparée à ce cauchemar. Quelques jours plus tôt, dans cette même pièce, elle fêtait son arrivée sur l'exploitation minière de Tregovna. Elle était encore folle de joie d'avoir obtenu l'autorisation exceptionnelle de venir faire son stage de fin d'études dans une des mines de métaux rares les plus stratégiques du monde. Tous ses copains de promo avaient été jaloux. Plus aucun d'eux ne le serait à présent...

Présentation de l'éditeur

Dans le plus grand hôpital d'Édimbourg, le docteur Scott Kinross travaille sur la maladie d'Alzheimer. Avec une jeune généticienne, Jenni Cooper, il a découvert l'une des clefs de ce mal qui progresse de plus en plus vite, frappant des sujets toujours plus nombreux, toujours plus jeunes. Leurs conclusions sont aussi perturbantes qu'effrayantes : si ce fléau l'emporte, tout ce qui fait de nous des êtres humains disparaîtra.
C'est le début d'une guerre silencieuse dont Kinross et Cooper ne sont pas les seuls à entrevoir les enjeux. Partout sur la Terre, face au plus grand danger que notre espèce ait connu, face à ceux qui veulent contrôler le monde et les vies, l'ultime course contre la montre a commencé...




Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 2060 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 432 pages
  • Editeur : 12-21 (6 janvier 2011)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B005SI49HO
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 76 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°8.625 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
J'ai commencé par lire:"Demain, j'arrête".....excellent plus que plus que plus !!!!! (j'ai un enfant poly handicapé, et la lecture de ce livre m'a fait un bien fou, jusqu'à me redonner la pêche durant toutes ces lignes de lecture.....)= Achetez le, les yeux fermés....
Puis J'ai lu: "Complètement cramé" et forcément tous les autres.....
Excellents TOUS, mais à des niveaux différents: Avoir la pêche: Lire 'Complètement Cramé ' et 'Demain J'arrête '
Avoir envie de thrillers psychologiques: Lire : 'Nous étions des hommes' et 'L'Exil des Anges ' .
Je recommanderais de ne pas lire les 2 derniers à la suite.
Mais je recommande de TOUS les lire, sans exception!!!

NB: Édition Poket, Fleuve Noir, plus agréable (feuilles fines, légères....), à lire que version originale
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Gilles Legardinier a su, en seulement deux romans, conquérir un très large public, son style inimitable fait que le lecteur se sent tout de suite bien avec les personnages et rentre dans l'histoire dès les premières pages.
Après la mémoire dans « L'Exil des Anges », l'auteur s'attaque ici à l'une des maladies les plus cruelles qui puisse exister, Alzheimer, et le résultat est surprenant. Il connait son sujet, la qualité des recherches qu'il a pu faire est impressionnante, on pourrait penser qu'on va très vite s'y perdre, que tout ça c'est trop compliqué, mais détrompez-vous, tout va vous paraitre très clair, presqu'effrayant, jamais cette maladie n'a été vu sous ce jour.
Avec beaucoup de respect et de pudeur, il explique le fléau que représente ce mal qui ronge les êtres que l'on aime. La détermination d'Alex Kincross et de Jenni Cooper va nous tenir éveillée tout au long de ce récit où nous attendent des rencontres inoubliables.
Car qu'ils soient « méchants » ou « gentils », les personnages de Gilles Legardinier sont de ceux que l'on n'oublie pas facilement, on a l'impression que l'auteur ne peut (ou ne veut) pas laisser quelqu'un sans une once d'humanité, parfois bien cachée, mais, pour moi, elle est là, au fond de chacun d'eux, c'est peut-être pour cela qu'on a du mal à les lâcher.

Gilles Legardinier écrit des histoires, de celles qui font peur, oui, mais elles sont aussi pleines d'espoir. Il aime les gens et ça se ressent, il est capable de vous faire pleurer sans pour autant devoir en rajouter, des mots simples qui vont droit au cœur des lecteurs, voilà sa recette et franchement qu'il n'en change jamais !
Remarque sur ce commentaire 47 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Deuxième livre de Gilles Legardinier que je découvre. Après " Demain j'arrête", " Nous étions des hommes " permet de découvrir un autre univers, une autre écriture, mais toujours avec délice et de très beaux moments. Un beau découpage, une belle approche de la maladie, des sensations et des images qui permettent de se créer son univers, ses idées, son film. Un mélange de suspens, des moments de vie que chacune et chacun d'entre nous pourraient rencontrer et mieux comprendre. A lire sans retenue et se laisser porter.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Un bon livre est pour moi un livre qui se lit trop vite !
Une de mes amies m'a fait découvrir Gilles Legardinier avec son célèbre Demain j'arrête !, j'ai tellement adoré que j'ai enchaîné sur Nous étions les hommes. D'un genre totalement différent, ce livre m'a encore fait passé un bon moment : on est captivé par l'histoire et les personnages, on voyage de l'Ecosse au Canada... et quand on arrive à la dernière page on se dit "zut alors ! c'est déjà fini !".
Alors pour continuer avec cet excellent écrivain, je vais commencer L'exil des anges...
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Comme beaucoup, j'ai découvert cet auteur grâce à "Demain j'arrête" que j'avais adoré par son côté drôle, touchant et fantasque. Puis j'ai lu "Complètement cramé" dont la tonalité est moins drôle, mais reste touchante.
"Nous étions les hommes" aborde un registre totalement différent avec des airs d'Anges ou Démons. Un excellent polar. On retrouve la patte de l'auteur qui décidément aime les gens et a dû mal à décrire les vilains.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
juste excellent !...lecture passionnante de bout en bout...le fil conducteur du roman plutôt original....on découvre page après page les différents éléments du puzzle...et le final reste surprenant....
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Gilles Legardinier réussi avec ce roman le très beau tour de force de nous tenir en haleine par une intrigue bien ficelée avec des personnages attachants et complexes dans leur simplicité, tout en nous interrogeant sur le bien-fondé de ce que nous sommes au plus profond de nous: les hommes. Beau challenge parfaitement maîtrisé. Ce roman restera un très bon moment de lecture.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique