EUR 7,65
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Nous, fils d'Eichmann Poche – 15 avril 2003

Retrouvez toutes nos idées cadeaux Livres dans notre Boutique de Noël
5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 9,66
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,65
EUR 7,65 EUR 10,45
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Idées cadeaux Livres Idées cadeaux Livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Nous, fils d'Eichmann
  • +
  • L'obsolescence de l'homme : Sur l'âme à l'époque de la deuxième révolution industrielle, 1956
  • +
  • La Haine
Prix total: EUR 39,15
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Les deux lettres ouvertes de Günther Anders adressées au fils d'Adolf Eichmann constituent un petit traité, avec mode d'emploi, sur la condition humaine aujourd'hui, considérée sous l'angle d'une catastrophe à répétition, qui entraîne l'obsolescence toujours croissante de l'humain lui-même. L'homme apparaît ici, de nouveau, comme le détenteur d'une capacité de production infiniment supérieure à sa capacité de représentation, et tout aussi bien à sa capacité de sentir. Dans ce contexte, l'idée même de responsabilité se trouve profondément atteinte ou profondément pervertie, de sorte que nous sommes tous, d'une manière ou d'une autre, des enfants d'Eichmann. Plus exactement, nous sommes tous devant un choix comparable à celui auquel Günther Anders confronte le destinataire de ses deux lettres : le choix de la continuité ou de la rupture. Un choix d'autant plus urgent que se réduit de jour en jour la marge de jeu dont dispose l'humain dans le monde tel qu'il devient.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Idées cadeaux de Noël
Idées cadeaux pour les enfants, les passionnés de high-tech...et plus encore! Retrouvez notre sélection rien que pour vous.

Détails sur le produit


Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
J'ai découvert ce livre par le biais du roman d'anticipation Cosmos Incorporated du plus grand écrivain francophone contemporain, à savoir Maurice G. Dantec. "Nous, fils d'Eichmann" y est non seulement cité in extenso sur 2 pages pleines, mais il y sert également de matrice spirituelle. Il faut dire que son propos fait froid dans le dos, et annonce la catastrophe généralisée.

Son auteur, le philosophe Günther Anders, est peu connu en France - moins en tout cas que sa 1ère femme, Hannah Arendt. Juif allemand exilé peu avant le début de l'apocalypse nazie, il entreprend ici, en 1963 puis en 1988, de rédiger 2 lettres ouvertes à Klaus Eichmann, le fils du glacial fonctionnaire zélé Adolf Eichmann qui organisa une terrible machine logistique vers les camps d'extermination en prétextant n'avoir fait que son travail et avoir obéi fidèlement aux ordres.

La thèse d'Anders est celle-ci :

1) Klaus Eichmann subit une terrible malédiction, celle d'être le fils d'un homme qui a agi monstrueusement. Il ne peut faire le deuil de son père exécuté en Israël, tout simplement parce que celui-ci n'a pas respecté le genre humain, il l'a méprisé de toute sa force. K.E. n'est cependant pas responsable de ces atrocités, et il a même l'occasion de pouvoir s'extirper de cette malédiction en faisant la promotion du Bien - par exemple en luttant contre la prolifération nucléaire.
Lire la suite ›
2 commentaires 38 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?