Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Nous ne sommes pas du même monde Broché – 29 mars 2013

A la recherche d'une idée cadeau ? Découvrez notre boutique idées cadeaux livres, organisée par tendances et catégories. Une large sélection pour tous les goûts !


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché

Idées cadeaux livres 2017 Idées cadeaux livres 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

ACTE I

Adhémar est en train de faire les cent pas, il remet les choses en place sans y faire vraiment attention... On sent un certain agacement qui va aller crescendo. Il a un énorme trousseau de clés qu'il sort sans arrêt de sa poche.
Il essuie sa table avec une lingette. Sort des boîtes, regarde les étiquettes. Ouvre les boîtes, fouille, sort des papiers, les remet en place, prend une nouvelle lingette et s'essuie les mains avec. Il se met derrière l'écran d'un vieil ordinateur.

Adhémar, tapotant nerveusement. - Sénèque, viens-moi en aide. (Il cherche sur son ordinateur.) S.E.C. N ET NE QUE... «Enter» ! (Une photo de Sénèque apparaît sur le fond du plateau.) «D'après Sénèque, la fréquentation du grand nombre est notre ennemie. C'est bien vrai ! Il y a toujours quelqu'un pour nous faire valoir quelque vice, ou l'imprimer en nous, ou, à notre insu, nous en imprégner. De manière générale, plus grande est la masse des gens à laquelle nous nous mêlons, plus il y a danger.» Sénèque, tu as raison : ne pas se mêler à la masse des gens. Règle de base. Restons impassible. Impassibilité. «Apatheia», «apatheia». (Il regarde en l'air.) Ah ! voilà ! «Nous tombons inévitablement dans l'ambiguïté si nous voulons traduire "apatheia" à la va-vite par un seul mot, disant "impassibilité"; il se pourra, en effet, que l'on comprenne le contraire de ce que nous voulons exprimer. Voir donc s'il n'est pas plus satisfaisant soit de dire "âme invulnérable" soit "âme placée" en dehors de toute souffrance.» (On frappe à la porte. Il se précipite, se cogne dans la table, se frotte la cuisse. Il hurle.) «Âme placée en dehors de toute souffrance, tu parles !» (Il déverrouille la porte et l'ouvre doucement. Dans l'encadrement, on aperçoit une femme plutôt classique, vêtue d'un imper, perchée sur des talons. Elle tient serrée contre elle une bouteille de vin enveloppée d'un papier. Elle a l'air perdu. Elle va pour parler, Adhémar la laisse plantée là, lui tourne le dos. Et continue son monologue.) Enfin ! On ne peut pas dire que vous soyez ponctuelle. Vous avez trois minutes quarante-cinq secondes vingt-huit dixièmes de retard (Hurlant.) C'est inadmissible ! (La femme est toujours dans l'encadrement de la porte, elle regarde machinalement sa montre. Elle ne dit toujours rien. Adhémar farfouille dans des boîtes à biscuits en fer. Il sort une liasse de papiers qu'il lit, toujours en colère.) «Le bailleur est obligé par la nature du contrat d'en faire jouir paisiblement le preneur.» (Il hurle.) «Jouir paisiblement», est-ce que ça évoque quelque chose pour vous ? (La femme acquiesce de la tête avec un sourire.) Et fermez-moi cette porte, je vais attraper la mort avec ces courants d'air. (La femme, toujours plantée dans l'encadrement, se penche et referme la porte sur elle. Adhémar ne s'est pas aperçu qu'il est seul, il continue sur sa lancée.) «Le bailleur est tenu de délivrer la chose en bon état. Si, pendant la durée du bail, la chose louée n'est détruite qu'en partie, le preneur, suivant les circonstances, sera en droit de demander une diminution du prix.» (Il se retourne et s'aperçoit que la femme n'est plus là. Il se précipite vers la porte et l'ouvre violemment. Elle est toujours plantée là.) Mais qu'est-ce que vous faites ? Incroyable ça ! Je ne vais pas vous hurler les clauses de notre contrat à travers la porte, tout de même ! (La femme entre, toujours silencieuse, un peu égarée, serrant sa bouteille contre elle. Pendant ce temps, Adhémar ferme la porte à clé et remet le trousseau dans sa poche. Il s'essuie fébrilement les mains avec une lingette. Elle le regarde faire. Elle essaye de parler mais n 'y arrive pas.) Notre contrat, si nous le signons... (Il la regarde.)... et ça n'est pas gagné... devra être respecté dans les moindres clauses. Vous comprenez ce que je vous dis ? (Hochement de tête de la femme... Adhémar s'emballe de plus en plus.) Je ne veux pas, je ne veux pas, vous m'entendez, prendre de risques. En aucun cas. Pas question pour moi de me retrouver dans une situation qui ne ferait qu'amener chaos, angoisse et stress... Je ne supporte pas d'être angoissé, encore moins stressé, ça me colle des palpi... des palpi... des pal... (Ils 'arrête, essoufflé, s'accroche à la table et tombe raide. La femme le regarde pendant quelques secondes, puis réagit. Elle pose sa bouteille sur la table, prend un verre, met de l'eau dedans et revient vers Adhémar, le fait boire lentement. Il s'étouffe, tousse et ouvre les yeux.) Que la nourriture apaise la faim, que la boisson apaise la soif. Dark Vador !... Bon, êtes-vous d'accord avec les termes du contrat ?

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?