• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par dvdpromo.
EUR 32,90 + EUR 2,49 Livraison en France métropolitaine
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

The Number Of The Beast [Import anglais] Import

4.8 étoiles sur 5 68 commentaires client

3 neufs à partir de EUR 22,51 6 d'occasion à partir de EUR 4,31
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Iron Maiden


Produits fréquemment achetés ensemble

  • The Number Of The Beast [Import anglais]
  • +
  • Powerslave
  • +
  • Piece Of Mind
Prix total: EUR 46,88
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (16 février 1987)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: EMI
  • ASIN : B000007141
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Accessoire  |  Cuisine
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 68 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 119.311 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Description du produit

Description du produit

Avec sa pochette légendaire cultivant un satanisme bon enfant (Eddie, la mascotte maléfique du groupe en marionnettiste manipulant le diable), les lignes de basse remarquables de Steve Harris et ses breaks divers et variés, The Number Of The Beast ouvre vaillamment une trilogie puissante et lyrique (Piece Of Mind en 1983 et Powerslave en 1984). Ce troisième album d'Iron Maiden, pièce maîtresse du renouveau du hard rock britannique, recèle de nombreux classiques : "The Prisoner" (inspiré de la série télé du même nom), le redoutable "Run To The Hill" et bien sûr le morceau éponyme où la voix haut perchée de Bruce Dickinson (tout juste engagé à l'époque) fait merveille. Cette nouvelle réédition contient également une section multimédia avec vidéos, biographie exhaustive et galerie photos.

Critique

Le troisième album (en studio) d’Iron Maiden consacre les Britanniques comme plus éminent groupe de heavy metal au monde, sanctionne un recrutement judicieux (en la personne du chanteur Bruce Dickinson), et, grâce à d’habiles variations sur des thèmes simples et compréhensibles par tous (une allusion à la série télévisée Le Prisonnier ici, un thème emprunté au film Le village des damnés là), permit qu’on parle beaucoup du groupe (y compris en mal, avec des accusations de satanisme venues d’outre Atlantique), et que l’album se vende par containers entiers.

Le producteur Martin Birch (définitivement l’homme derrière Deep Purple, mais également, avec Whitesnake, Black Sabbath, ou Blue Öyster Cult, collaborateur des actes majeurs du genre) joue parfaitement dans le délicat équilibre voulu par le groupe, entre rock songs forcenées, et grandes envolées épiques. Et Steve Harris, mentor, bassiste, et compositeur principal d’Iron Maiden, démontre ici sa capacité extrême à créer pour d’autres musiciens que ceux du line-up originel.

Á sa sortie éreinté par la critique (qui sait ce que mépris veut dire), The Number Of the Beast, au sommet des charts britanniques, s’autorisera même une incursion (150ème) dans les classements américains. « Run To the Hills » et la chanson-titre en constitueront les cinglants singles, et l’album sera certifié disque de platine en Grande-Bretagne, aux États-Unis, et au Canada, et disque d’or à peu près partout dans le reste du monde.



Christian Larrède - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
bien reçu l'albun the number of the beast, c'est en effet toute mon adolescence que (re) explose entre mes oreilles ; formidable disque.
L'arrivée de Bruce Dickinson dans Iron Maiden, splendide !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par orion TOP 500 COMMENTATEURS le 4 août 2009
Format: CD
1982. Iron Maiden, avec son troisième album, va frapper un grand, un très grand coup!
Si cet album est LA référence ultime en matière de Hard Rock (Metal, Heavy Metal, appelez ça comme vous voulez mais à l'époque, c'était du Hard Rock), ce n'est pas un hasard.
Bruce Dickinson, nouveau chanteur du groupe, va facilement faire oublier un Paul Di'Anno pourtant correct. Grâce à lui, Iron Maiden va pouvoir passer à la vitesse supérieure. Et pour sa première apparition avec la vierge de fer, Dickinson a fait fort. C'est simple, Bruce "air red siren" n'a jamais aussi bien chanté que sur cet album. Ecoutez donc les versions live (nombreuses) de "The Number of the beast", "Hallowed be thy name" ou "Run to the hills" et vous entendrez tout de suite qu'il n'a jamais été capable de restituer la fluidité de son chant sur ces morceaux.

La plupart des compos est signée Steve Harris, le bassiste et leader du groupe. Et ça s'entend! Ecoutez donc la partie finale de "22, Acacia avenue" ou celle de "The Number of the beast" et vous verrez (ou plutôt entendrez) que c'est la basse qui fait la mélodie, ce qui n'est pas banal pour un instrument essentiellement rythmique. En fait, la basse s'aligne sur les guitares, pas sur la batterie chez Maiden. Et la basse, on l'entend bien sur l'ensemble de l'album. Le son, puisqu'on en parle, est toujours d'actualité 28 ans plus tard.
Le duo des guitaristes, Dave Murray et Adrian Smith, même s'ils ne sont pas de grands virtuoses de la 6 cordes, se complètent à merveille. Difficile d'ailleurs de distinguer le travail de l'un par rapport à l'autre.
Lire la suite ›
3 commentaires 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Skaven le 10 mars 2017
Format: Album vinyle
Après 2 bons premiers albums, la Vierge de Fer passe à la vitesse supérieure et accède enfin à la reconnaissance tant méritée et acquiert le statut de Leader de la New Wave of British HeavyMetal. Au micro, Paul Di’Anno cède sa place (pour le meilleur…) à l’ex-Samson Bruce « Bruce Bruce » Dickinson. Ce CD, classique parmi les classiques, contient 2 des plus grands Hits de la bande à Steve Harris (le titre éponyme « The number of the Beast » et « Hallowed be thy name ») que le groupe a longtemps joué en rappel aux cotés du morceau référence « Iron Maiden ». On a aussi quelques morceaux plus légers (« Invaders », « Run to the hills », « Gangland »), alternant avec des chansons plus consistantes («The prisoner », « 22 Acacia avenue »).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Skaven le 10 mars 2017
Format: Album vinyle
Après 2 bons premiers albums, la Vierge de Fer passe à la vitesse supérieure et accède enfin à la reconnaissance tant méritée et acquiert le statut de Leader de la New Wave of British HeavyMetal. Au micro, Paul Di’Anno cède sa place (pour le meilleur…) à l’ex-Samson Bruce « Bruce Bruce » Dickinson. Ce CD, classique parmi les classiques, contient 2 des plus grands Hits de la bande à Steve Harris (le titre éponyme « The number of the Beast » et « Hallowed be thy name ») que le groupe a longtemps joué en rappel aux cotés du morceau référence « Iron Maiden ». On a aussi quelques morceaux plus légers (« Invaders », « Run to the hills », « Gangland »), alternant avec des chansons plus consistantes («The prisoner », « 22 Acacia avenue »).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Skaven le 10 mars 2017
Format: Téléchargement MP3
Après 2 bons premiers albums, la Vierge de Fer passe à la vitesse supérieure et accède enfin à la reconnaissance tant méritée et acquiert le statut de Leader de la New Wave of British HeavyMetal. Au micro, Paul Di’Anno cède sa place (pour le meilleur…) à l’ex-Samson Bruce « Bruce Bruce » Dickinson. Ce CD, classique parmi les classiques, contient 2 des plus grands Hits de la bande à Steve Harris (le titre éponyme « The number of the Beast » et « Hallowed be thy name ») que le groupe a longtemps joué en rappel aux cotés du morceau référence « Iron Maiden ». On a aussi quelques morceaux plus légers (« Invaders », « Run to the hills », « Gangland »), alternant avec des chansons plus consistantes («The prisoner », « 22 Acacia avenue »).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Skaven le 10 mars 2017
Format: Album vinyle
Après 2 bons premiers albums, la Vierge de Fer passe à la vitesse supérieure et accède enfin à la reconnaissance tant méritée et acquiert le statut de Leader de la New Wave of British HeavyMetal. Au micro, Paul Di’Anno cède sa place (pour le meilleur…) à l’ex-Samson Bruce « Bruce Bruce » Dickinson. Ce CD, classique parmi les classiques, contient 2 des plus grands Hits de la bande à Steve Harris (le titre éponyme « The number of the Beast » et « Hallowed be thy name ») que le groupe a longtemps joué en rappel aux cotés du morceau référence « Iron Maiden ». On a aussi quelques morceaux plus légers (« Invaders », « Run to the hills », « Gangland »), alternant avec des chansons plus consistantes («The prisoner », « 22 Acacia avenue »).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents