Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 11,70

OU 812 (1988) Import

3.6 étoiles sur 5 10 commentaires client

3 neufs à partir de EUR 35,39 7 d'occasion à partir de EUR 7,92 2 de collection à partir de EUR 13,20
Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Album vinyle
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: WARNER BROS
  • ASIN : B00005B1T6
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5 10 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 446.511 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Descriptions du produit

VAN HALEN OU812 (1988 UK 9-track LP the eighth studio album by American hard rock band including the singles Black And Blue When Its Love and Mine All Mine embossed picture sleeve with lyric inner. The sleeve has some wear and aside froma few very light paper scuffs the vinyl is in excellent condition WX177)

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
en 1988 le groupe est en roue libre et l'alcool commence à faire de sérieux ravages sur la personnalité d'Edward Van Halen. super-star du rock US, tête d'affiche du gigantesque festival itinérant MONSTERS OF ROCK, le groupe publie cet album banalement moyen où le meilleur (Sucker in a 3 piece) et le très original (Cabo Wabo) cotoie le mièvre (When it's love) voir le remplissage (Source of infection). ni exceptionnel, ni à jeter, moyen : au choix c'est décevant pour les puristes, ou le groupe n'avait pas les moyens de faire mieux à l'époque, et c'est plutôt mon avis compte tenu de l'abus généralisé d'alcool, la preuve avec FUCK trois ans plus tard , Van halen retrouvera le sommet d'une manière imparable. au fait, OU812, c'est en anglais phonétique oh you ate one too, (en français tiens toi aussi t'en as mangé une) en réference au eat'em and smile (en français bien faire et laissez braire) de David Lee Roth, la belle ambiance!
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
... jusqu'à la lecture du très recommandable pavé de Thierry Aznar "Hard rock & Heavy metal T1" je me sentais un peu seul dans ma relation avec cet album. Aznar en fait des albums essentiel des années 80, et termine son éloquente chronique par "...le succès est au rendez-vous, les critiques pissent froid, toujours pas remis du départ de David Lee Roth, n'y comprennent rien et se déchainent ! Tant pis pour eux !" ... Rien n'a changé depuis lors et pourtant une simple écoute laisse parfaitement pantois devant la classe renversante de ce groupe, le potentiel exceptionnel des compos, la mise en place, la production... la rythmique atteint des sommets, les claviers renforcent le potentiel et n'ont pas pris une ride, bref c'est d'un niveau de maitrise ahurissant. Cette opposition David/Sammy a depuis longtemps tourné à la caricature, les deux sont d'énormes artistes (combien de chanteurs peut-on placer avant Sammy Hagar en toute objectivité ?), les deux époques sont aussi exceptionnelles l'une que l'autre, etc. Bref pour deux euros achetez-vous cet album, dépensez le reste pour le bouquin de Aznar et plongez-vous dans ce tourbillon avant de vous soumettre aux jugements des ayatollahs...
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mélomania COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 19 février 2016
Format: CD
Deuxième service avec le remplaçant de l'irremplaçable, l'ex-Montrose Sammy Hagar qui faillit bien rejoindre le groupe avant David Lee d'ailleurs, celui qui est généralement le plus vilipendé par la critique et même les fans, pourtant, il a de vrais beaux moments le OU812 de frères Van Halen et de leurs associés, aka Van Hagar comme il était alors coutume de les surnommer. A commencer par le bastonnant synth-rocker Mine All Mine mené tambours battants, c'est le cas de le dire, par un Alex Van Halen au meilleur de sa forme. Et la suite est à l'avenant !, avec tout ce qu'on sait devoir désormais espérer de la formation à savoir de la power-ballad tire-larme largement synthétisée (When It's Love, une réussite dans le genre), du big rock puisque c'est le trademark sound du quatuor (le puissant A.F.U., le très David Lee Roth era Source of Infection, le rampant Black and Blue et le rockant Sucker in a 3 Piece à un moindre niveau), du hard pop simple et efficace en guise de single attendu (Feels So Good accomplit son office), et puis l'obligatoire, nécessaire et salutaire "nod" vers les roots nord-américaines comme sur le joli country-rock Finish What Ya Started et le blues bien emprunté à Little Feat, A Apolitical Blues, tous deux voyants Hagar assister le patron, Eddie, dans ses tâches de six-cordiste.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
"OU812" est un bon album quoiqu'en disent les puristes réfractaires aux claviers dominants et surtout au remplacement de David Lee Roth.
Nous sommes en 1988 et il ne faut pas oublier que l'importance des synthés était dans l'ère du temps.
Et franchement mieux vaut ce style tant que l'inspiration est là ainsi que les solos de guitares que l'affreux grunge arrivé dans les années 90, balayant tout ce qui pouvait se rapprocher de la moindre mélodie.
Bon ok "When it's love" est un peu dégoulinant mais c'est un bon morceau néanmoins, et puis "A.F.U" (Naturally wired"), "Source of infection" ou "Sucker in a 3 piece" sont bien là pour nous rappeler que Van Halen ne délaisse pas pour autant le Hard Rock pur et dur.
La nouvelle ère du groupe avec le fantastique Sammy Hagar fut même une réussite exemplaire de reconversion tant le résultat fut probant, peu de groupes ont d'ailleurs réussi ce périlleux exercice.
Le groupe lui-même n'a pas pu réitérer l'expérience et l'échec que fut "Van Halen III" avec Gary Cherone.
"OU812" n'est donc pas à éviter dans les albums du groupe, même si "Cabo Wabo" ne rend pas bien hommage au club de Sammy à Cabo San Lucas, ce dernier est un peu long et manque cruellement de relief ... "Black and blue" est en ce sens lui aussi assez moyen.
Par contre,il y a un lot de surprises qui relève bien l'intérêt que suscite ce disque.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?