• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
"Oh..." - Prix Interallié... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

"Oh..." - Prix Interallié 2012 Broché – 22 août 2012

3.8 étoiles sur 5 55 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,50
EUR 12,00 EUR 1,56
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • "Oh..." - Prix Interallié 2012
  • +
  • Love Song
Prix total: EUR 37,40
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

"Oh..." raconte trente jours d'une vie sans répit, où les souvenirs, le sexe et la mort se court-circuitent à tout instant.

Présentation de l'éditeur

Quelques semaines avant Noël, Michèle se réveille sur le sol de sa maison, violée. De l'agresseur, elle ne garde aucun souvenir. Pourtant, elle sent bien qu'il est là, qu'il rode toujours... Sans le savoir, elle est en train de glisser dans une spirale où les souvenirs, le sexe et la mort se court-circuitent à si vive allure, qu'elle risque à tout moment de s'y perdre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par maheva le 23 septembre 2012
Format: Format Kindle
Oui, c'est un peu tordu ! Mais pas tant que cela. Cette femme qui se débat dans multiples problèmes n'est pas une héroïne. Elle a ses défauts mais supporte assez bien son fils raté, sa mère foldingue, le poids très lourd du père meurtrier, son divorce et le viol dont elle est victime, avec un certain cran ! Et assume également une sexualité fantasmée qui lui convient !

C'est tout l'univers du meilleur de Djian ! On aime ou pas. Pour moi, c'est oui !
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Du rythme, de la sonorité, des phrases travaillées, du style, de l'inclassable avant tout. Une écriture qui prend dès les premières pages et entraîne sans nous lâcher. Ensuite vient l'histoire, qui est assez contondante et sinueuse pour accrocher avec des personnages qui évoluent dans les fracas de décembre. Un excellent roman avalé dans la journée. Mon premier Djian qui n'est pas le dernier.
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle
Derrière son titre à l'originalité un peu "marketing" - à moins qu'il ne s' agisse d'une forme d'humour décalé de la part de Djian, ce "Oh..." - qui est le dernier mot du livre - étant en outre assez ambigu - "Oh..." semble avant tout un défi que l'auteur s'est lancé : suis-je capable de revisiter mes habituelles fictions de traumatismes familiaux et de violence burlesque d'un point de vue féminin ? "Je" peut-il être une femme ? Défi simple mais pas trivial pour autant, puisque autant la forme (de la pensée, de l'expression du personnage principal) que le fond (une perspective sur le monde et les autres) se doivent de refléter ce changement de genre : au final, il y a peu d'écrivains qui ont réussi à être crédible en prêtant leur voix à l'autre sexe... Verdict ? Eh bien, le jury est divisé ! Si l'on apprécie la manière dont Djian a littéralement adouci son style habituel, abandonnant son bagout bien masculin (mais plutôt amusant, on le sait...) pour un flux continu de pensées et de préoccupations qui peuvent caractériser (caricature ?) un mode de fonctionnement plus féminin, on a plus de mal avec le "fond" du livre : cette femme qui se laisse entraîner à des jeux sexuels extrêmes avec son violeur paraît plus relever du fantasme malsain que d'autre chose, et le livre se trouve vite plombé par la difficulté qu'on a de croire au personnage, sans même parler d'empathie, évidemment. Bref, si l'on ajoute que, en plus, le "style" de Djian est nettement moins excitant, nettement plus "piéton" que d'habitude, on ne classera certainement pas "Oh..." parmi nos livres préférés de l'auteur !
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par traversay TOP 100 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 14 septembre 2012
Format: Broché
Philippe Djian est du sexe féminin. Dans "Oh ...", il utilise la première personne du singulier et se glisse dans la peau d'une femme d'âge mûre qui a bien des problèmes, la pauvre. Le procédé est courant, il n'en est pas moins étonnant de la part d'un auteur qui a l'habitude de traquer les petites lâchetés de ses personnages masculins et leurs médiocres velléités. Autant l'avouer, on a du mal à s'y faire. Djian racontant les tourments d'un personnage de l'autre sexe, c'est difficile à avaler. Cependant, c'est du Djian pur jus. L'intrigue est un feuilleton avec rebondissements multiples où le sexe et la confusion des sentiments se taillent la part du lion. La trame est chargée, vraiment à l'excès, avec cette femme violée plus ou moins amoureuse de son agresseur et, en même temps, encombrée de nombreux mâles, son ex, son amant, etc, qui lui tournent autour. Sans parler de toutes les histoires sentimentales périphériques qui font déborder le livre. Djian a une façon brutale d'annoncer la mort de ses personnages, sans anesthésie. La manière est récurrente et franchement embarassante. Il y énormément de pirouettes et d'exercices de funambule dans ce roman. Djian joue avec son lecteur comme un chat avec une pelote de laine. Avec cruauté et délectation. Se laisser faire n'est pas désagréable en fin de compte si l'on accepte d'être le jouet de ce grand manipulateur. Autant être prévenu à l'avance.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Laure COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 25 décembre 2012
Format: Broché
Je crois que je n'avais pas lu Djian depuis 37,2° le matin, c'est dire .. si je suis bien incapable de comparer ce dernier à ses précédents opus. Peu importe d'ailleurs.
« Oh... » est singulier et dérangeant. J'ai eu du mal à accepter la réaction de Michèle après son viol qui ouvre le roman, du mal à prendre pour crédible son comportement, et puis c'est une telle femme, qui porte sur ses épaules tant d'hommes peu solides avec tant de faiblesses partagées que là est sa force. La rage et la fureur fulminent à l'intérieur. Son entourage est brinquebalant et fragile : son ex mari a toujours besoin de son appui, son fils unique s'est amouraché d'une femme enceinte capricieuse et immature, il n'est pas le père de l'enfant qu'elle porte – l’individu est en prison – et s'obstine à vouloir reconnaître l'enfant, son amant est le mari de sa meilleure amie et elle commence à en avoir assez, son voisin maladroit semble l'attirer de plus en plus, sa vieille mère s'entiche du premier gigolo venu … seul le chat Marty observe en silence et se fait le pilier reposant de cette maisonnée.
Elle en devient attachante, Michèle, à se débattre avec tout ça, les vieux démons concernant son père (qui a massacré des enfants dans un club Mickey quand elle était gamine et qui moisit en tôle depuis), tous les drames qui vont se succéder, jusqu'à la fin, surprenante, réconciliante, subjuguante.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?