EUR 86,32
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
The Operators: The Wild a... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

The Operators: The Wild and Terrifying Inside Story of America's War in Afghanistan, Library Edition (Anglais) CD – Livre audio, 23 janvier 2012

4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 29,96 EUR 3,87
CD, Livre audio, 23 janvier 2012
EUR 86,32
EUR 79,81 EUR 79,82
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
--Ce texte fait référence à l'édition Relié.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse

Praise for THE OPERATORS by Michael Hastings:
 
"The life of a general is something to see, especially when it's Stanley McChrystal, America's four-star, rock star commander, at the height of his power and panache in Afghanistan. It's a hard story to get, and hard to tell it well, but in the hands of Michael Hastings, it's a world-class job of reporting and a joy to read."
—Richard Ben Cramer, author of What it Takes and DiMaggio
 
"The most impact-laden story of the year...written by a perfect specimen of the new breed of journalist-commentator."
—Barrett Brown, Vanity Fair
 
"An impressive feat of journalism by a Washington outsider who seemed to know more about what was going on in Washington than most insiders did."
—Frank Rich, New York Times
 
"The Operators is a troubling first-person narrative about a bizarre episode in U.S. military history, as well as a trenchant analysis of the disaster in Afghanistan. Hastings … brings a fresh eye and a brutally authentic voice to America's decade-old misadventure in Afghanistan.”
—Bob Drogin, Los Angeles Times
 
“The Operators seems destined to join the pantheon of the best of GWOT literature, not just for its rock-and-roll details, but for its piercing chronicles of a world gone mad.”
—Matt Gallagher, Newsweek/Daily Beast
 
“As the situation in Afghanistan grows increasingly muddy, [Hasting’s] disciplined adherence to solid journalistic practices and his acute eye for sharp scene setting makes much of the chaos comprehensible. Hastings has definitely taken up the traditional banner of the intrepid war correspondent, but he’s simultaneously shot it through with iconoclastic holes; the effect is illuminating on many levels.”
Kirkus Reviews
 
“Hastings brilliantly intertwines narratives…. Hasting's first-class, engrossing reportage reveals unsettling yet human flaws behind one of recent history's most lionized military figures, and a war which purportedly began as a response to terrorism, but whose aims--in the author's estimation--remain ambiguous.”
Publishers Weekly
 
"Superb... the book provides vital insights about the war not available anywhere else... One of the most eye-opening accounts provided yet...from one of the bravest and most intrepid journalists who has covered it.”
—Glenn Greenwald, Daily Beast

--Ce texte fait référence à l'édition Relié .

Présentation de l'éditeur

General Stanley McChrystal, the innovative, forward-thinking commanding general of international and U.S. forces in Afghanistan, was living large. He was better known to some as Big Stan, M4, Stan, and his loyal staff liked to call him a "rock star." During a spring 2010 trip across Europe to garner additional allied help for the war effort, McChrystal was accompanied by journalist Michael Hastings of Rolling Stone. For days, Hastings looked on as McChrystal and his staff let off steam, partying and openly bashing the Obama administration for what they saw as a lack of leadership. When Hastings's piece appeared a few months later, it set off a political firestorm: McChrystal was ordered to Washington, where he was fired unceremoniously.

In The Operators, Hastings picks up where his Rolling Stone coup ended. He gives us a shocking behind-the-scenes portrait of our military commanders, their high-stakes maneuvers and often bitter bureaucratic infighting. Hastings takes us on patrol missions in the Afghan hinterlands, to late-night bull sessions of senior military advisors, to hotel bars where spies and expensive hookers participate in nation-building gone awry. And as he weighs the merits and failings of old-school generals and the so-called COINdinistas-the counterintelligence experts-Hastings draws back the curtain on a hellish complexity and, he fears, an unwinnable war.

--Ce texte fait référence à l'édition Relié .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Un client le 25 septembre 2003
Format: CD
On aime ou on déteste , c’est selon…selon votre degré d’ouverture d’esprit ou de l’étendue de vos goûts musicaux…moi j’adore !Ce n’est pas Led Zeppelin , c’est R.Plant et J.Page avec l’orchestre folklorique national Marocain …C’est du LedZep sauce orientale , très très orientale . Et vive les épices ! le feeling est là et l’envie de voir tout le monde faire la danse du ventre aussi !
Les consonances orientales de « Kashmir » prennent ici toutes leurs dimensions…On se dit qu’il y a 25 ans ces gars là avaient déjà cela dans la tête , que l’original n’était qu’un avant projet !
Seul « since i’ve been loving you » n’est pas touché par la métamorphose.
A se procurer d’urgence pour amener un peu de soleil et les senteurs de l’Orient dans votre salon et
à consommer sans modération pendant tous l’hiver.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
C'est ma seule faute. Bonham est mort, noyé dans son alcool, sous mes yeux devenus depuis bouffis.
Ainsi s'excusa Jimmy Page devant les fans du plus grand dirigeable que la Terre ait jamais porté...
Coincé par une formidable trahison -le très enlevé "Coverdale/Page"- avec le chanteur du faux frère qu'aurait pu être Deep Purple, Page cède à Plant et tente ici une ressucée des chefs-d'oeuvre d'antan. Hélas, le "Kashmir" ne s'est pas émancipé. L'ombre de John Henry Bonham plane à mort sur ce disque aux arabesques insaisissables et hors-sujet. Pas l'ombre d'un John-Paul Jones pour arranger le tout. Pourtant, c'est sur un "No Quarter" d'excellente facture que l'on se dit que la magie peut encore opérer. "Thank you" n'est pas en reste et nous donne envie de remettre le couvert pour le "II", ce "Brown Bomber" dont la couleur sépia se couche ici derrière les silhouettes de Page et Plant. Vous avez vu leur regard, sur la pochette ? Les temps sont difficiles, ils ne sont plus les héros qui portèrent tous seuls les Seventies à des sommets inoubliés, puisqu'inégalés. Cependant, il ne s'agit pas ici de bouder la réunion de la moitié du 'Zep. Moitié, c'est le mot. Mi-figue, mi-raisin. Toutefois l'amertume est de celle qui font le charme de ces bières écossaises quand on les consomme modérément. Tout n'est donc pas perdu : faites votre choix de titres parmi les 14 proposés et reprenez du poil de la bête avec les albums passés...
Une autre magie est née. Elle permettra d'accoucher d'un sombre "Walkin' into Clarksdale" de toute beauté quelques années plus tard.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?