Acheter d'occasion
EUR 11,31
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par theatrum-mundi
État: D'occasion: Bon
Commentaire: F8183 EDITION DE 2006. BROCHE. ATTENTION UNE ETIQUETTE EST COLLEE SUR LA COUVERTURE.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Orgueil et préjugés Broché – 1 juin 1994

4.3 étoiles sur 5 358 commentaires client

Voir les 75 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché, 1 juin 1994
EUR 11,31

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

C'est une vérité universellement reconnue qu'un célibataire pourvu d'une belle fortune doit avoir envie de se marier, et, si peu que l'on sache de son sentiment à cet égard, lorsqu'il arrive dans une nouvelle résidence, cette idée est si bien fixée dans l'esprit de ses voisins qu'ils le considèrent sur-le-champ comme la propriété légitime de l'une ou l'autre de leurs filles.
- Savez-vous, mon cher ami, dit un jour Mrs. Bennet à son mari, que Netherfield Park est enfin loué ?
Mr. Bennet répondit qu'il l'ignorait.
- Eh bien, c'est chose faite. Je le tiens de Mrs. Long qui sort d'ici.
Mr. Bennet garda le silence.
- Vous n'avez donc pas envie de savoir qui s'y installe ! s'écria sa femme impatientée.
- Vous brûlez de me le dire et je ne vois aucun inconvénient à l'apprendre.
Mrs. Bennet n'en demandait pas davantage.
- Eh bien, mon ami, à ce que dit Mrs. Long, le nouveau locataire de Netherfield serait un jeune homme très riche du nord de l'Angleterre. Il est venu lundi dernier en chaise de poste pour visiter la propriété et l'a trouvée tellement à son goût qu'il s'est immédiatement entendu avec Mr. Morris. Il doit s'y installer avant la Saint-Michel et plusieurs domestiques arrivent dès la fin de la semaine prochaine afin de mettre la maison en état.
- Comment s'appelle-t-il ?
- Bingley.
- Marié ou célibataire ?
- Oh ! mon ami, célibataire ! célibataire et très riche ! Quatre ou cinq mille livres de rente ! Quelle chance pour nos filles !
- Nos filles ? En quoi cela les touche-t-il ?
- Que vous êtes donc agaçant, mon ami ! Je pense, vous le devinez bien, qu'il pourrait être un parti pour l'une d'elles.
- Est-ce dans cette intention qu'il vient s'installer ici ?
- Dans cette intention ! Quelle plaisanterie ! Comment pouvez-vous parler ainsi ?... Tout de même, il n'y aurait rien d'invraisemblable à ce qu'il s'éprenne de l'une d'elles. C'est pourquoi vous ferez bien d'aller lui rendre visite dès son arrivée.
- Je n'en vois pas l'utilité. Vous pouvez y aller vous-même avec vos filles, ou vous pouvez les envoyer seules, ce qui serait peut-être encore préférable, car vous êtes si bien conservée que Mr. Bingley pourrait se tromper et égarer sur vous sa préférence.
- Vous me flattez, mon cher. J'ai certainement eu ma part de beauté jadis, mais aujourd'hui j'ai abdiqué toute prétention. Lorsqu'une femme a cinq filles en âge de se marier elle doit cesser de songer à ses propres charmes.
- D'autant que, dans ce cas, il est rare qu'il lui en reste beaucoup.
- Enfin, mon ami, il faut absolument que vous alliez voir Mr. Bingley dès qu'il sera notre voisin.
- Je ne m'y engage nullement. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Présentation de l'éditeur

Dans les premières années du XIXe siècle, loin des guerres de Napoléon, au sud-ouest de l'Angleterre, une fille de pasteur anglican, qui n'est ni très riche, ni très pauvre, ni savante, ni illettrée, qui n'a aucune aventure exceptionnelle, et qui n'épousera pas un lord, entreprend singulièrement de dire en prose de fiction quelque chose d'irracontable et de jamais encore raconté : comment une jeune fille, entre toutes les contraintes de la famille, du monde et des mœurs, devient une personne entière, autonome et invincible. Et ce faisant Jane Austen crée d'un seul coup une branche nouvelle, unique, étonnante, imprévisible du roman anglais, qui est surtout le roman des anglaises, avec sa prose silencieuse, énigmatique, la prose du non-dit, de la réticence, et de la retenue. ; celle qui, après elle s'avance vers sa floraison, peut-être ultime, en Henry James et Virginia Woolf. Orgueil et Préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage : l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l'épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe. Jacques Roubaud.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

le 9 juin 2017
Format: Poche|Achat vérifié
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2015
Format: Poche|Achat vérifié
review image
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Vous voulez voir plus de commentaires sur cet article ?

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?