• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par capricorde.
EUR 6,99 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par France CDs
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Envois en Chronopost disponible. Preparation & Expeditions du Nord de la France.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 14,99
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : lise et ses cd
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 7,99

Origin Of Symmetry Import

4.6 étoiles sur 5 79 commentaires client

3 neufs à partir de EUR 6,99 19 d'occasion à partir de EUR 0,50
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Muse


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Origin Of Symmetry
  • +
  • Showbiz
  • +
  • Absolution
Prix total: EUR 22,68
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (18 juin 2001)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Naive
  • ASIN : B00005K53D
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 79 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 72.187 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. New Born
  2. Bliss
  3. Space Dementia
  4. Hyper Music
  5. Plug In Baby
  6. Citizen Erazed
  7. Micor Cuts
  8. Screenager
  9. Darkshines
  10. Feeling Good
  11. Megalomania

Descriptions du produit

Amazon.fr

Deux ans après Showbizz, opus qui propulsa Muse aux avant-postes des hit-parades et leur ouvrit les portes de la gloire, le trio affronte le dur exercice du deuxième album. Catalpulté fer de lance du renouveau de la pop anglaise en compagnie de Travis et Coldplay, Muse n'en consulte pas moins allégrement les archives du rock. La musique du combo étirée par les accents célestes de Matthew Bellamy, émule de Thom Yorke ou Jeff Buckley en version allégée, mêle puissance et expérimentation. Et les onze titres de Origin Of Symmetry, même retaillées par un binôme de producteurs talentueux, les fameux John Leckie et Dave Bottill (responsable du meilleur de Deux), n'évitent pas toujours le piège de la grandiloquence. Émules du rock héroïque de leurs aînés, école U2, les trois jeunots de South Devon s'attachent à masquer leur ferveur juvénile sous des effets tarabiscotés. Entre une petite cantate jouée au piano, quelques nappes de claviers psychédéliques ou une guitare flamenco, Muse construit une pop rock au romantisme exacerbé. Enfiévré et onirique. --Sabrina Silamo

Critique

Néo-rock. Voilà typiquement le genre de groupe qui se dirige droit dans le mur de l'incompréhension générale ! Que jouent-ils ? Du rock basique et bruyant ? Du Rachmaninov sous acide recyclé soixante dix-huit tours ? Du low-fi pour étudiants des beaux quartiers ?! Un peu tout ça et surtout bien plus, tellement leur profonde volonté de ne pas être un simple groupe de plus saute aux tympans les plus blasés (pas nous, donc) : in-clas-sables ! Et la balbutiante histoire du journalisme rock a trop souvent démontré que les inétiquetables "sans références" étaient jetés aux orties sans ménagement. Le plus impressionnant, chez Muse, est sans doute ce mélange aussi explosif qu'improbable entre lyrisme et punkitude. À partir de riffs stridents et ravageurs, ils amènent des mélodies magnifiques, subtiles et recherchées. En embuscade pas si loin derrière du vrai et beau bruit rock'n'rollien comme on n'en avait pas ouï depuis un moment, des chansons bouleversantes s'imposent sans effort. Une magie de composition si exceptionnelle qu'on a du mal à l'attribuer à de si jeunes et modestes individus. Matthew Bellamy, chef d'orchestre de cette symphonie pour scies électriques et violons du bal (masqué), sait à tel point ce qu'il veut, qu'il est déjà (voir échos dans la presse anglaise) victime d'un ostracisme peu inspiré de la part de ses moins jeunes collègues, mais néanmoins également débutants. Ils ont peur… La guerre de Muse pour plus de Beauté ne fait que commencer et ses Partisans ne le savent que trop. - 11 titres, 52m 21s - -- Compact


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
On pourra toujours leur reprocher de ressembler encore à Radiohead, on ne peut pas leur reprocher d'avoir sorti un mauvais album! Bien plus travaillé que le premier, cet album vibre réellement d'intensité. La voix de Matthew Bellamy brille d'intensité et d'émotion. Bref, un album magnifique dont tous les titres valent d'être écoutés. Une mention spéciale tout de même à "Space Dementia" et "Citizen Erased", les deux plus longues chansons de l'album et de loin les plus belles...
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Après un 1er très bon album ("Showbiz"), Muse nous sort cet "Origin of symmetry", qui s'avère vraiment excellent de bout en bout.
Rock lyrique ou progressif, alternant accalmies et saturations, Muse est ici en état de grâce, à l'apogée de son inspiration (quelle voix extraordinaire, ce Bellamy!). Je ne vais pas citer les meilleurs morceaux du cd, car ils sont tous énormes.
Si vous ne possédez pas encore ce monument du rock (et le meilleur album du groupe), mieux vaut tard que jamais.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Meilleur album de Muse.Extravaguant,grandiloquent,virtuose et baroque...
Notre trio ne retrouvera malheureusement jamais cette folie démesurée.
Hommage surréaliste à Nina Simone sur "Feeling good",lyrisme sans limite dans "Microcuts",virtuosité extraterrestre sur "Space dementia",voix gothique et éraillée sur "Darkshines",polyphonie sublime sur "Megalomania" et que dire de ces opéra-rocks miniatures que sont "Citizen erased" et "Screenager":des voyages musicaux uniques.
Restent des morceaux aux sons singulièrement "muséens",aux riffs très rocks,parfois agressifs ,et aux couleurs arpégées et synthétiques qui sont devenus des classiques:"New Born","Bliss","plug in baby" et "Hyper music".
Je pourrais aussi vous parler de la superposition excessive des sons(écouter le bruit de braguette dissimulé dans "Space démentia"),de la voix incroyable de Matthew Bellamy ou du sens mystique des paroles de cet album... il y aurait tellement à dire...
Remarque sur ce commentaire 33 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 7 juin 2002
Format: CD
Quel adjectif autre que celui de révolutionnaire pourrait mieux qualifier cet album? Après un premier disque aux vertus certaines, mais quelque peu traditionnel, Muse revient en force avec ce second opus et redonne vie à un rock anglais alors essouflé. Fantastique, envoûtant, ensorcelant même. Les parties vocales et le lyrisme atteignent des sommets jadis gravis par le regrêté Jeff Buckley; les mélodies déroutent; les distos hurlent et pleurent à tour de rôle. Bref Muse réalise ici un véritable chef-d'oeuvre. Choc de toute beauté. Muse a définitivement bien choisi son nom.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Très grand album, aux sons très variés. Chaque chanson sur cet album nous transporte dans un univers bien particulier, auquel on adhère tout de suite. Des sonorités recherchée comme sur Space Dementia, Dark Shines ou Megalomania. Des paroles loin d'être dérisoires, qui abordent des sujets graves comme les enfants exposés trop jeunes au monde adulte dans New Born, la remise en question de la religion dans Megalomania, les adolescents qui souffrent en silence dans Screenager ou bien encore le gouvernement qui etouffe des évenements dans Citizen Erased. Question instruments, notre trio a bien assuré : des basses ondoyantes, des guitare dynamiques et imprévisibles, des claviers harmonieux, et de la batterie énergique, qui dans Screenager offre un son beaucoup plus soft (Dom utilise en fait des os d'animaux pour la percussion). Et bien sûr la voix de Matt est toujours parfaite, bien modulée, avec ses falsettos que l'on adore. Album à posséder absolument, vous ne serez pas déçus!!
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
cet album est génial et vraiment différent. Les super chansons s'enchainent au début et plus on l'écoute plus on se dit que tous les morceaux sont des singles en puissance. Cetaines chansons méritent d'être écoutées de nombreuses fois pour être appreciées à leur juste valeur : c'est à dire géniales. Je vous le conseille vraiment et ne soyez pas effrayés par la première écoute du CD parce qu'après le CD ne pourra quitter votre chaine HI-FI,vous serez accros, je vous le garantis.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Muse, c'est un condensé de pop-rock anglais qui puise ses sources depuis la nuit des temps. On y retrouve la puissance de Led Zeppelin, le lyrisme de Queen et la dimension cosmique de Radiohead.

Le premier album, Showbiz, sorti initialement en 1999, semblait à l'époque opérer la fusion entre deux albums majeurs de la décennie 90's : OK Computer et Grace. Mais avec un surplus de rock, tendance furieuse.
Je me souviens de les avoir découverts dans une petite salle de concert avant qu'ils n'accèdent à la célébrité, à Lille. La puissance de leur jeu de scène (trois bonhommes et pas un de plus) m'avait immédiatement renvoyé à Led Zep. Et le petit Matthew Bellamy, une crevette de 40 kg tout mouillé, remuait ciel et terre en passant de la guitare au piano, et poussant des vocalises à faire trembler les cieux.

Mais c'est avec ce deuxième album que l'art de Muse accède à son sommet. Avec une mention spéciale au second titre, "Bliss", qui incarne probablement la quintessence du groupe à ses débuts. Une fureur et une urgence d'une rare puissance, à travers laquelle nos trois musiciens s'autorisent sans complexe toutes les impertinences musicales (du synthé ! Quelle horreur pour les rockers puristes qui ne le leur pardonneront jamais !).
Lire la suite ›
4 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?