Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_TPL0516 Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo
 
Otchmar Schoeck: Cello Concerto, Op. 61 / Summernight Op. 58 For Strings

Otchmar Schoeck: Cello Concerto, Op. 61 / Summernight Op. 58 For Strings

1 janvier 1989
4.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Téléchargement MP3, 22 juillet 2008
"Veuillez réessayer"
EUR 8,99
EUR 8,99

Commandez l'album CD à EUR 19,76 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Ou
Acheter le CD EUR 19,76 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  

  • Ecouter les extraits
    0:00 / 0:00
1
18:02
Album uniquement
2
10:23
Album uniquement
3
3:05
Ecouter Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
9:09
Ecouter Acheter : EUR 0,99 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
15:21
Album uniquement

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Othmar Schoeck est né en 1886 à Brunnen (Suisse). Fils du peintre Alfred Schoeck, Othmar fut d'abord élève au Conservatoire de Zurich, puis passa quelque temps à Leipzig, où il étudia la composition avec Max Reger (1873-1916). À son retour en Suisse, il connut une intense activité pratique dans la direction d'orchestre, et fut en particulier le chef d'orchestre des concerts symphoniques de Saint-Gal, occupation qui fit peu à peu place à l'activité créatrice. Schoeck fut tout d'abord lié à Ferruccio Busoni (1866-1924), puis, après 1923, à Alban Berg (1885-1935) et à Arthur Honegger (1892-1935). Il est mort en 1957 à Zurich.

Parmi les oeuvres majeures de Schoeck, on peut noter ses « Klavierstücke » pour piano, trois Sonates pour violon et piano, une Sonate pour violoncelle et piano, une Sonate pour clarinette basse et piano, deux Quatuors à cordes, une Sérénade pour hautbois, cor anglais et cordes, une « Summernight » et une Suite pour orchestre à cordes, un Concerto pour violon, un Concerto pour violoncelle et orchestre à cordes, un Concerto pour cor et orchestre à cordes, cinq Opéras, dont « Venus », « Penthesilea » d'après l'oeuvre éponyme de Heinrich von Kleist et « Das Schloss Dürande » sur un livret de Hermann Burte, « l'Eichendorf Cantata », ainsi que de très nombreux Lieder.

Johannes Goritzki, violoncelle ; Deutsche Kammerakademie Neuss, Johannes Goritzki.
1 commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta) (Peut contenir des commentaires issus du programme Early Reviewer Rewards)

Amazon.com: 4.0 étoiles sur 5 1 commentaire
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 MAGICAL STRINGS 16 septembre 2011
Par Steve Wyzard - Publié sur Amazon.com
Format: CD
I suppose it's happened to all of us at one time or another. You know, the local chamber orchestra asks you to come up with an all-Swiss program, and after instantly suggesting Honegger's Symphony #4 and Martin's Symphonie Concertante, you're at sixes and sevens to come up with a closing piece that will send the patrons home with a smile on their face and a song in their heart. The answer, of course, is to be found on this CD: Othmar Schoeck's magical Summernight for String Orchestra, Op.58.

Schoeck, who lived from 1886 to 1957, is known mostly for his vocal compositions and a very distinctive bass clarinet sonata. He wrote over 300 songs, many of which were recorded by the likes of Fischer-Dieskau. Summernight is perhaps his only instrumental piece that survives on the outer periphery of the standard repertoire. This luminous, poignant tone poem from 1945 must be heard to be believed and is one of those unforgetable string orchestra showpieces that tests everything from haunting intonation to crisp ensemble. If you're tired of hearing the Tchaikovsky Serenade for Strings yet one more time, Summernight will make a memorable replacement.

The bulk of this CD is given over to Schoeck's Cello Concerto, Op.61, backed by a string ensemble rather than a large orchestra. Debuted by and dedicated to Pierre Fournier in 1948, this 40-minute work is an evenly balanced collection of "songs without words". Strings and soloist both receive much time in the spotlight, and while this composition would not have suffered with a little editing and trimming, it has everything audiences love in a cello concerto: big tunes in the first movement, intimate scoring in the slow movement, a scherzo cadenza/wild gigue, and a fourth movement with a Bachian lento opening that develops into a madcap Molto Allegro. If you like Richard Strauss's Don Quixote, you will find much to enjoy here (albeit without the literary program).

Conductor/cellist Johannes Goritzki and the German Chamber Academy of Neuss are to be highly commended for their devotion to and performances of music that deserves to be heard more often. The Claves label has been one of Schoeck's best advocates, and these sonically-brilliant performances come through clearly and lucidly. This disc is definitely recommended to those who would like to hear something beyond the repertory warhorses, and most especially for Summernight.
Ce commentaire a-t-il été utile ? Dites-le-nous