1 d'occasion à partir de EUR 20,00

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Otello [VHS]

4.7 étoiles sur 5 17 commentaires client

Voir les offres de ces vendeurs.
1 d'occasion à partir de EUR 20,00

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Acteurs : Plácido Domingo, Kiri Te Kanawa, Sergei Leiferkus, Claire Powell, Robin Leggate
  • Réalisateurs : Brian Large
  • Scénaristes : Arrigo Boito, William Shakespeare
  • Producteurs : Jane Pleydell-Bouverie, Revel Guest
  • Format : PAL
  • Langue : Castillan
  • Durée : 147 minutes
  • ASIN: B000057D0F
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 7.432 en Vidéo (Voir les 100 premiers en Vidéo)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Galerie photos
Bandes-annonces

Descriptions du produit

Description du produit

"In what many believe to be the finest production of Otello in modern times, Plácido Domingo and Kiri Te Kanawa lead a world-class cast under the exquisite musical direction of Sir Georg Solti. An outstanding performance of the first of Verdi's two late Shakespearian operas, universally regarded as sublime masterpieces of grand opera.

<h3 class=""productDescriptionSource"">Press Reviews

"Filmed in 1992, Moshinsky's traditional Covent Garden production with lavish costumes and sets makes an ideal DVD with an almost unmatchable cast of principals. Plácido Domingo was at his peak as Otello, powerful and heroic, while Dame Kiri Te Kanawa as Desdemona sings ravishingly, fining her tone down to a mere whisper at times. Sergei Leiferkus too was at his finest as Iago, and Sir Georg Solti conducts his Covent Garden forces with characteristic high drama. Well recorded, it is an outstanding DVD." (The Penguin Guide)

"Pure gold from the top team...Here was an evening to cherish, one to go straight into the memory in firmest indelible ink...The combination of Domingo and Solti promised gold and delivered every ounce expected." (The Times)

"...deeply impressive, and moving..." (Gramophone)

"This was...probably the best cast available for the opera at that time...The chorus produces empowered tone and the orchestra is on keen form under Solti, who clearly admires every bar of Verdi's masterpiece and brings to it a blend of theatrical dynamism and musical detail." (BBC Music Magazine)

"Elijah Moshinsky's well travelled, traditional period production looks sumptuous, with every last detail present, including an abundance of lightning and huge cannon for the storm scene. " (Musicweb International)

Cast
Plácido Domingo (Otello)
Kiri Te Kanawa (Desdemona)
Sergei Leiferkus (Iago)

The Orchestra of the Royal Opera House; Sir Georg Solti

Catalogue Number: OAR3102D
Date of Performance: 1992
Running Time: 145 minutes
Sound: PCM Stereo
Aspect Ratio: 4:3 Anamorphic
Subtitles: EN
Label: Opus Arte"

Synopsis

Retrouvez l'intégralité de cette version exceptionnelle enregistrée en 1995. --Ce texte fait référence à l'édition DVD.

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
12
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 17 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Oui, Placido Domingo est absolument stupéfiant, éblouissant. Pour moi, il domine l’excellente distribution, et est certainement la référence de notre temps en Otello. Dans un des rôles les plus difficiles, les plus exigeants du répertoire, il déploie une puissance vocale traduisant la violence des sentiments qui l’agitent tout en sachant déployer une belle finesse dans les rares moments de douceur. Dès l’entrée en scène, après l’orage déchaîné par J. Levine, il s’impose de toute sa force, et de sa prestance. Il a quelque chose de sauvage. Car, s’il atteint la perfection au plan vocal, il l’atteint également comme acteur, tout comme ses partenaires d’ailleurs. Il est rare d’avoir une telle interprétation dans les gestes et les expressions comme on les a ici. Cela est renforcé par la qualité des images et les prises de vue en gros plan nous donnant des visions saisissantes des visages des acteurs vivant leurs tragédies. Placido Domingo est Shakespearien. C’est au second acte quand il exprime sa colère, puis au troisième acte, où il est proprement effrayant, que cela est le plus frappant.
Et comme nous sommes au Met, qui déploie le grand jeu au niveau du décor, de la mise en scène, des chœurs, des costumes, comme nous avons la merveilleuse direction de James Levine, pleine de sensibilité et de musicalité, sachant déchaîner l’orchestre quand il le faut, nous avons un spectacle parfait dégageant les émotions maximum, qui vont croissant jusqu’au terrible dénouement final où il n’est pas possible de retenir ses larmes, même après beaucoup de visions.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Je viens d'obtenir ce DVD récemment et je ne regrette pas un seul instant mon achat. Je m'étais dit que j'allais le découvrir par morceaux pour mieux l'apprécier. Une fois placé dans le lecteur, je l'ai écouté d'une seule traite sans jamais détourner le regard de l'écran. Le Met ne lésine pas sur les moyens pour satisfaire les mélomanes et il y réussit parfaitement.

Cet opéra tellement exigeant est servi par des interprètes de premier plan qui, il convient de le souligner, sont l'incarnation de leur rôle.

Renée Fleming chante Desdémone avec finesse, grâce et sensibilité; sa voix ample et généreuse, au timbre si velouté, convient parfaitement pour exprimer les sentiments qui la traversent. James Morris campe un Iago machiavélique et démoniaque: on est loin des interprétations caricaturales de certains barytons pourtant connus et célèbres qui beuglaient littéralement sur scène. A croire que pour certains Iago est un boucher stupide qui débitent des fadaises sans les comprendre. Ici, rien de tout cela: intelligence, respect du texte le tout servi avec une voix parfaitement calibrée, sans excès et envoutante. Tout a déjà dit sur Placido Domingo par rapport à ce rôle: c'est Otello, il n'y aucun doute par rapport à cela. Commenter plus serait affaiblir. Il est avec Mario del Monaco que j'ai eu la chance d'entendre dans ce même rôle à la scène un interprète historique.

Mentionnons que ces grandes pointures de l'art lyrique (et c'est sans doute pour cela qui le sont) sont des comédiens avant tout.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Lamouche Jean-Luc TOP 1000 COMMENTATEURS le 16 octobre 2009
Format: DVD
Voici incontestablement la version de référence - en DVD - de "l'Otello" de Verdi, parue en 2004 chez DG, dirigée au MET (de New York) par James Levine et mise en images par le célèbre Brian Large. Il s'agit d'une captation qui fut réalisée au cours de l'année 1996.
La mise en scène est classique, de même que les décors (colonnes, fausses architectures de pierre, jardins, chambre et lit de Desdémone) et les costumes. Nous sommes donc transportés à Chypre vers la fin du Moyen-Age, au temps de la domination vénitienne (voir Shakespeare). La lumière est sombre, souvent ambrée. Quant à la mise en images, elle varie les plans d'ensemble, les plans rapprochés, les plans américains, et les gros plans (on voit ainsi très nettement la sueur couler sur le visage des interprètes).
Au niveau de l'interprétation, nous avons là un trio de choix, avec le grand ténor Placido Domingo (dans le rôle titre), la soprano Renée Fleming (Desdémone), et le baryton-basse James Morris (Iago). Tous les trois sont remarquables d'un bout à l'autre de l'opéra. De même, évidemment, pour le chef - le très connu James Levine -, les Choeurs et l'Orchestre du MET.
Parmi les grands moments de la soirée, on notera : la "tempête" (début de l'Acte I), le "duo d'amour" entre Otello et Desdémone (fin de l'Acte 1), le "credo" de Iago (début de l'Acte 2), le "serment" entre Otello et Iago (fin de l'Acte 2), le final de l'Acte 3, et enfin l'intégralité de l'Acte 4 ("Chanson du saule" et "Ave Maria", puis mort de Desdémone et suicide d'Otello).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?