• Tous les prix incluent la TVA.
LIVRAISON GRATUITE en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 15,39

Otis Blue : Otis Redding Sings Soul

4.4 étoiles sur 5 17 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
22 neufs à partir de EUR 7,68 4 d'occasion à partir de EUR 6,66
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Otis Redding


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Otis Blue : Otis Redding Sings Soul
  • +
  • What's Going On
Prix total: EUR 35,39
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (28 avril 2008)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Rhino Record
  • ASIN : B0013SJ44Q
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 17 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 156.004 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Ole man trouble
  2. Ole man trouble (remastered mono)
  3. Respect
  4. Respect remastered mono
  5. Down in the valley remastered mono
  6. Down in the valley
  7. I've been loving you too long
  8. Shake
  9. My girl remastered mono
  10. My girl
  11. Wonderful world remastered mono
  12. Rock me baby
  13. Satisfaction I can t get no
  14. You don t miss your water
  15. I ve been loving you too long
  16. I m depending on you
  17. Respect
  18. Ole man trouble
  19. Any ole way
  20. Shake
  21. Ole man trouble
  22. Respect remastered live at the whisky 1968 album V
  23. I ve been loving you too long
  24. I can t get no satisfaction
  25. I m depending on you
  26. Any ole way

Disque : 2

  1. Change is gonna come remastered stereo album versi
  2. I ve been loving you too long
  3. Shake
  4. Wonderful world
  5. Rock me baby remastered stereo album version
  6. Satisfaction lp version - Aretha Franklin
  7. You don t miss your water
  8. Respect
  9. I've been loving you too long remastered live in e
  10. My girl
  11. Shake
  12. Satisfaction I can t get no
  13. Respect remastered live in europe album version
  14. Shake
  15. Satisfaction I can t get no
  16. Respect

Description du produit

Critique

C’est le chef d’œuvre d’Otis Redding (à la réserve d’une infamante habitude, héritée de certaines collections de disques de jazz, de faire figurer sur la photo du recto le cliché d’une jeune femme blonde, totalement hors sujet, même si conséquence directe du désir d’attaquer le marché blanc).

Troisième album du chanteur, Otis Blue… est le premier à être abordé par toute l’équipe Stax (crédité intégralement dans les notes de pochette comme producteur) comme une entité à part entière, et non plus une collection de singles réalisés auparavant. En outre, les qualités d’interprète de Redding lui permettent de chanter à peu près n’importe quoi : la grandeur du projet reste que les chansons retenues représentent, justement, tout, sauf n’importe quoi. En hommage à Sam Cooke, idole du Sudiste et récemment assassiné, trois chansons sont mises en exergue, comme autant de pages essentielles de la soul music : « A Change is Gonna Come », prophétique et définitif, l’endiablé « Shake » et « Wonderful World ».

« Satisfaction », des Rolling Stones, controversée par les puristes, qui y décelaient une possible trahison des canons du genre, démontre dès les premières mesures que les spécialistes devraient, parfois, se taire. « My Girl » (seul emprunt répertorié de Stax au répertoire de la Motown) fut un hit pour les Temptations, ce sera également le cas pour Otis. « Respect » sera quelques mois plus tard repris par Aretha Franklin (qui en fera un numéro un) et « I’Ve Been Loving You Too Long » rejoindra instantanément le Panthéon des ballades souls. Quant à un « Rock Me Baby » emprunté au répertoire de B.B. King, elle est l’occasion, pour Steve Cropper, d’enregistrer ce qui reste sans nul doute comme son plus définitif solo de guitare. Et citer la version du « You Don’t Miss Your Water » de William Bell (tout le monde a chanté cela, jusqu’aux Byrds) serait finalement injuste pour les chansons restantes. Car, merveilleusement épaulé par Booker T. & the MG’s, Isaac Hayes et les cuivres des Mar-Keys, Redding s’impose tout du long comme un chanteur au riche nuancier, et comme la figure tutélaire du genre.  

Otis Blue : Otis Redding Sings Soul atteignit la première place des classements de vente de musique noire, et, en 1966, la 75ème position des hit parades pop. « Respect », « Shake » et « I’ve Been Loving You Too Long », exploités en singles, seront tous trois des tubes. Cet album reste essentiel dans une discothèque raisonnée.



Christian Larrède - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Album vinyle Achat vérifié
J'ai offert ce disque à ma cousine qui adore ce film. Elle m'a dit que le son était génial mais je n'ai pas eu l'occasion de l'écouter personnellement d'où mes 3 étoiles
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Voici un disque crucial, n'ayons pas peur des mots. Otis Redding, mort en 1967 dans un accident d'avion, était un des plus grands chanteurs de blues et de soul. Ce disque est probablement son plus grand, ou un de ses plus grands, et il contient un grand nombre de ses standards, de ses classiques. Il s'appelle Otis Blue, ou tout simplement Blue, et est rigoureusement indispensable à tout mélomane. Il suffit de citer A Change Is Gonna Come, Respect, I've Been Loving You Too Long, Satisfaction (reprise des Stones) ou Ole Man Trouble pour juger de l'ampleur de la réussite de Otis Blue, 32 minutes de pur rhythm'n'blues, sorti en 1965 et figurant parmi les meilleures ventes d'albums de Redding et de la soul music.

Trois reprises d'un autre immense artiste soul, Sam Cooke (mort en décembre 64) se trouvent sur l'album : A Change Is Gonna Come (plus récemment reprise assez bien par Seal), Shake et Wonderful World. Redding lui rend un vibrant hommage via ces trois reprises franchement extraordinaires (mais y à-t-il un mauvais titre ici, je vous le demande ? Pour moi, non, aucun). Existant désormais en une édition CD luxueuse proposant (en 2 disques) 40 titres, Otis Blue est déjà indémodable dans sa version 11-titres initiale, superbe pochette d'une belle jeune femme blonde. On ne s'ennuie pas un seul instant. Respect (qu'Aretha Franklin reprendra à merveille, mais c'est une chanson écrite par Otis) est puissante, I've Been Loving You Too Long est, avec (Sitting On) The Dock Of The Bay, un des très grands joyaux absolus de Redding.

Non, vraiment, je ne vois pas quoi dire de méchant ou de mitigé au sujet de cet album produit entre autres par un certain Isaac Hayes.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr King TOP 1000 COMMENTATEURS le 6 février 2007
Format: CD Achat vérifié
Quel album somptueux, une merveille...

Une addition de ballades somptueuses qui se transforment vite en addiction... et deux trois chansons "un peu plus" dynamiques (shake, respect et surtout satisfaction) pour différencier le tout ! Sans oublier la reprise blues de BB King "Rock me baby", avec un (trop rare ) solo de guitare de Steve Cropper, qui plus est, excellent!

Bref, à ne pas louper, c'est sûr !!!
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 2 février 2015
Format: CD
Le premier grand album d'Otis, son meilleur peut-être, Otis Blues (Otis Redding Sings Soul), est le 3ème album du natif de Géorgie, une confirmation, presque une révélation du grand animal soul qu'on tient là.
Pas que Pain in My Heart et The Great Redding, Otis Sings Soul Ballads n'ai pas été de jolies réussites, le premier plus que le second trop contraint dans le format ballade soul, avec déjà un groupe aux petits oignons fourni par la bonne maison Stax, une sorte de rareté ou blancs et noirs groovent de concert sans que personne n'y trouve trop rien à redire, un exploit dans un Sud encore nettement ségrégationniste, mais c'est ici, peut-être parce qu'il a enfin confiance dans ses énormes capacités qu'Otis se révèle comme l'animal dangereusement sensuel passé à la postérité. Il faut dire que la sélection, 2 originaux en ouverture complémentées d'un beau choix de neuf reprises bien arrangées, et pas que soul puisqu'incluant le Satisfaction des Rolling Stones !, en impose et continue, cinq décennies plus tard, de fournir une belle portion de chaque best of du grand Otis, il n'y a pas de fumée sans feu dit-on.
Or donc quand un groupe aussi "tight" que celui formé de Cropper, Booker T, Donald Dunn et Cie (dont Isaac Hayes qui double à la coproduction) s'allie à la resplendissante animalité d'un Otis déjà au sommet de son art, ça nous fait ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Lester Gangbangs TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 12 mai 2013
Format: CD
Avec ce disque, les choses sont simples. Au chant, Otis Redding, le plus grand chanteur des années 60. Derrière lui, le meilleur backing band du siècle dernier (et suivants), Booker T & the MG’s. Et accessoirement, « Otis blue » est le meilleur disque d’Otis Redding.
Vous me croyez pas ? Faut que j’explique ? Bon, vite fait alors, z’avez qu’à écouter le disque … Comment, vous l’avez pas ? Shame on you !
Otis Redding, d’abord. Qui fait même pas partie du Club des 27, puisqu’il est mort à 26 ans. Et qui n’a enregistré des disques que les quatre dernières de sa courte vie. Aussi peu de temps en activité, et une telle réputation, cherchez pas, y’a que Buddy Holly et Hendrix dans ce club-là. Otis Redding a révolutionné la façon d’aborder la soul music. En ne cherchant pas la version vocale parfaite, mais la plus viscérale. Otis, c’est pas le chant le plus pur, c’est le chant le plus expressif, usant et abusant de brusques sautes de tonalités et d’un tremolo instantanément reconnaissable. Un chanteur explosif, encore meilleur sur scène qu’en studio, où il dynamite ses classiques, ou ceux des autres.
Les MG’s. Déjà à la base un truc hors normes. Deux noirs et deux blancs à une époque où les groupes interraciaux étaient aussi rares que des lueurs d’humanité dans le regard de Bachar el-Assad. Booker T Jones à l’orgue, Al Jackson à la batterie, et les deux visages pâles Donald « Duck » Dunn à la basse et Steve Cropper à la guitare. Le groupe de studio attitré des artistes Stax-Atlantic, des forçats de la session, mais pas seulement.
Lire la suite ›
2 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique