Acheter d'occasion
EUR 0,01
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Envoi Rapide et Soigné - 1 volume broché(s) format In-12 très bon. Pocket collection , 1998
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Père Goriot Poche – 31 août 1998

4.4 étoiles sur 5 51 commentaires client

Voir les 66 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 27,79
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 9,62
Poche, 31 août 1998
EUR 8,00 EUR 0,01

Il y a une édition plus récente de cet article:

Le père Goriot
EUR 3,40
(51)
En stock.

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

--Ce texte fait référence à l'édition Relié.

Boutique Pocket
Retrouvez tous les titres dans notre boutique dédiée
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Une pension bourgeoise

Madame Vauquer, née de Conflans, est une vieille femme qui, depuis quarante ans, tient à Paris une pension bourgeoise établie rue Neuve-Sainte-Geneviève, entre le quartier latin et le faubourg Saint-Marceau. Cette pension, connue sous le nom de la Maison Vauquer, admet également des hommes et des femmes, des jeunes gens et des vieillards, sans que jamais la médisance ait attaqué les moeurs de ce respectable établissement. Mais aussi depuis trente ans ne s'y était-il jamais vu de jeune personne, et pour qu'un jeune homme y demeure, sa famille doit-elle lui faire une bien maigre pension. Néanmoins, en 1819, époque à laquelle ce drame com­mence, il s'y trouvait une pauvre jeune fille. En quelque discrédit que soit tombé le mot drame par la manière abusive et tortionnaire dont il a été prodigué dans ces temps de douloureuse littérature, il est nécessaire de l'employer ici : non que cette histoire soit dramatique dans le sens vrai du mot ; mais, l'oeuvre accomplie, peut-être aura-t-on versé quelques larmes intra muros et extra. Sera-t-elle comprise au delà de Paris ? le doute est permis. Les particularités de cette scène pleine d'observations et de couleurs locales ne peuvent être appréciées qu'entre les buttes de Montmartre et les hauteurs de Montrouge, dans cette illustre vallée de plâtras incessamment près de tomber et de ruisseaux noirs de boue ; vallée remplie de souffrances réelles, de joies souvent fausses, et si terriblement agitée qu'il faut je ne sais quoi d'exorbitant pour y produire une sensation de quelque durée. Cependant il s'y rencontre çà et là des douleurs que l'agglomération des vices et des vertus rend grandes et solennelles : à leur aspect, les égoïsmes, les intérêts, s'arrêtent et s'apitoient ; mais l'impression qu'ils en reçoivent est comme un fruit savoureux promptement dévoré. Le char de la civilisation, semblable à celui de l'idole de Jaggernat, à peine retardé par un coeur moins facile à broyer que les autres et qui enraye sa roue, l'a brisé bientôt et continue sa marche glorieuse. Ainsi ferez-vous, vous qui tenez ce livre d'une main blanche, vous qui vous enfoncez dans un moelleux fauteuil en vous disant : Peut-être ceci va-t-il m'amuser. Après avoir lu les secrètes infortunes du père Goriot, vous dînerez avec appétit en mettant votre insensibilité sur le compte de l'auteur, en le taxant d'exagération, en l'accusant de poésie. Ah ! sachez-le : ce drame n'est ni une fiction, ni un roman. All is true, il est si véritable, que chacun peut en reconnaître les éléments chez soi, dans son coeur peut-être ! --Ce texte fait référence à l'édition Relié .

Présentation de l'éditeur

Après avoir lu les secrètes infortunes du père Goriot, vous dînerez avec appétit en mettant votre insensibilité sur le compte de l'auteur, en le taxant d'exagération, en l'accusant de poésie. Ah ! sachez-le : ce drame n'est ni une fiction, ni un roman. All is true, il est si véritable, que chacun peut en reconnaître les éléments chez soi, dans son coeur peut-être. --Ce texte fait référence à l'édition Relié .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Reliure inconnue Achat vérifié
Le livre en question appartient à une collection désormais difficile à trouver, mais que je trouve très intéressante. C'est donc avec le plus grand plaisir que je l'ai commandé, plaisir qui va continuer avec la lecture et l'emploi de ce livre dans mes classes.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
L'amour sans faille d'un père pour ses filles. Ruiné, il finira seul, sans un sou, sans personne á ses côtés si ce n'est Rastignac. Un roman qui révèle les mondanités du 19 éme siècle.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Article conforme à la description
Qualité au rendez-vous
Solide pour les tous petits
je recommande cet article
je ne regrette pas mon choix
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Quatrième de couverture assez étrange vu que Lucien de Rubempré ne figure pas dans cet épisode de la Comédie Humaine et que Marsay est à peine évoqué. Sinon grand moment de la littérature. La société décrite avec tant de finesse par Balzac est très actuelle malgré le langage un peu désuet. L'hypocrisie, le mensonge, l'intéressement dans ce milieu bourgeaois et aisé parisien serait facilement transposable à notre époque. Il est agréable de relire un français impeccable et soigné, même du XIXème siècle. Le personnage du Père Goriot est énervant autant qu'il est touchant dans sa paternité bafouée. Que dire d'autre sur Balzac, si ce n'est qu'il fait parti des incontournables de la littérature ?
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
C'est un livre que presque tout le monde a lu, mais là il s'agissait d'un achat pour ma petite fille qui entre en seconde et à qui l'on a demandé de le lire pour faire un compte-rendu pour la rentrée.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce roman est l'un des plus grands roman de "la comédie humaine", et cette appellation convient magnifiquement à ce formidable roman, où la nature humaine, le malheur, le bonheur, l'espérance, le pathétique sont incarnés à travers le prisme d'une pension parisienne où se croise des destins très diverses et appartenant chacun à cette émouvante "comédie humaine".

Ce roman débute avec la description de la sordide pension parisienne et de ses habitants. Au fil du récit on en apprend plus sur l'histoire et le caractère de ces personnages d'une belle épaisseur réaliste.

Dans cet appartement, on retrouve Eugène de Rastignac, un jeune étudiant en droit sans le sous et tout en espérance, Vautrin un homme rustre et mystérieux, un surnommé "Père Goriot", ancien vermicellier, ayant fait fortune et finissant sa vie dans cette minable pension de manière pathétique, où encore tous les autres habitants de la pension tout aussi passionnant et prenant pleinement leur place dans le récit.
Alors que Rastignac, ébloui par Paris et sa haute société, délaisse ses études pour essayer d'entrer dans celles-ci, le destin des autres habitants se dessinent et se révèlent dans sa tristesse et sa drôlerie pittoresque.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Leb le 25 août 2011
Format: Broché
Passionnée par Balzac, ce roman est évidemment le plus célèbre. Néanmoins, je préfère peut-être des romans moins célèbres mais tout aussi fort.
On appréciera dans ce roman les personnages singuliers, en particulier Vautrin et Eugène de Rastignac. La lecture du Père Goriot est indispensable pour connaître les débuts de Eugène de Rastignac qui sera un personnage récurrent dans toute la comédie humaine.

Je conseille la lecture de Gobseck avant le père Goriot. Il a lieu au même moment que ce dernier avec les filles de Goriot et Derville. Il permettra une meilleur compréhension de la deuxième partie du roman.

Les notes de cette édition sont agréables tout comme la mise en page.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce livre marque le début de la fameuse Comédie Humaine propre à Balzac qui consiste à faire circuler les mêmes personnages d'un roman à l'autre de manière que l'assemblage des récits constitue l'histoire d'une société entière. Il s'intéresse à la pension Vauquer au début du 19ème siècle à Paris. On y trouve certains personnages attachants comme le père Goriot ou Eugène de Rastignac et d'autres plus exécrables dont je tairai le nom.
Les défauts et qualités du genre humain y sont référencés : l'amour total d'un père pour ses filles, la recherche de reconnaissance, le pouvoir, l'argent, l'hypocrisie ' Une société qui semble ne pas avoir pris un seul cheveu blanc aujourd'hui tant la description des sentiments en est juste. « Savez-vous comment on fait son chemin ici ? Par l'éclat du génie ou par l'adresse de la corruption. Il faut entrer dans cette masse d'hommes comme un boulet de canon, ou s'y glisser comme une peste. L'honnêteté ne sert à rien. » Étant le premier roman de Balzac que je lis, je n'ai pas de point de comparaison avec ses autres œuvres ; toutefois, cette histoire mérite d'être connue et ne peut vous laisser indifférent.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents