Pépé le Moko a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par LE TANDEM
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: NEUF DANS CELLOPHANE D'ORIGINE - ENVOI RAPIDE SOUS ENVELOPPE BULLES
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 8,17
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : KAPPA MEDIA
Ajouter au panier
EUR 8,56
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Pépé le Moko

4.4 étoiles sur 5 9 commentaires client

Prix : EUR 8,18 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock.
Vendu par S-PION et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
21 neufs à partir de EUR 4,37 4 d'occasion à partir de EUR 4,26
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Pépé le Moko
  • +
  • Le Quai des brumes
  • +
  • Hôtel du nord
Prix total: EUR 22,03
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Jean Gabin, Mireille Balin, Gabriel Babrio, Lucas Gridoux, Gilbert Gil
  • Réalisateurs : Jean Gabin, Mireille Balin, Gabriel Babrio, Lucas Gridoux, Gilbert Gil
  • Format : Noir et blanc, PAL
  • Audio : Français (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Studiocanal
  • Date de sortie du DVD : 26 octobre 2010
  • Durée : 90 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 9 commentaires client
  • ASIN: B003VKTP84
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 25.515 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Filmographies
Galerie d'affiches et de photos
Présentation du film par Jean-Jacques Bernard (chaîne cablée Ciné Classics)
Interview de Julien Duvivier
Scènes du remake américain
Revue de presse

Descriptions du produit

Description du produit

Pépé le Moko, 1 DVD, 90 minutes

Synopsis

Réfugié dans la casbah d'Alger, Pépé le Moko chef d'une bande de malfaiteurs, est émerveillé par la beauté d'une jeune femme, Gaby, dont il tombe amoureux. Hélas, leur idylle est de courte durée car Slimane, un indicateur, tend un piège à Pépé pour le faire quitter son repaire...

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Luc B. TOP 1000 COMMENTATEURS le 1 mars 2008
Format: DVD
PEPE LE MOKO est un des plus fameux films de Julien Duvivier. Il n'appartient pas au Réalisme Poétique, cher à Carné et Prévert. Duvivier, comme Autant-Lara, ou plus tard Clouzot, donnait dans le Réalisme Noir. L'action se situe dans la casbah d'Alger, à la fin des années trente. Pépé le Moko est un célèbre gangster, qui échappe à la police, grâce à un réseau d'amis et de complices, soucieux de protéger ce "Robin des Bois", ce grand frère, ce père protecteur. Mais l'inspecteur Slimane, de la police locale, est un homme patient, qui attend le faux pas de Pépé, pour lui mettre la main dessus...

Le film commence par une visite accélérée de la casbah, faite de ruelles étroites, terrasses communicantes, porches sombres, et passages secrets. C'est le repère de Pépé, avec sa bande. Duvivier débute son film comme un documentaire, avant de bifurquer vers le film policier. Trahison, fusillades, poursuites, le tout est rondement mené. La mise en scène de Duvivier est rapide, et l'image s'inspire de l'expressionnisme allemand des années 30, avec contre plongées, clairs-obscurs. Cet esthétique préfigure le Film Noir américain.

Mais que serait Pépé sans Gabin ? Il domine de film, en chef charismatique. Lorsqu'il rencontre Gaby, une parisienne oisive venue s'encanailler auprès des voyous, Duvivier nous fait le coup de la lumière tamisée sur les yeux bleus de Gabin. Classique.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Luc B. TOP 1000 COMMENTATEURS le 1 mars 2008
Format: DVD
PEPE LE MOKO est un des plus fameux films de Julien Duvivier. Il n'appartient pas au Réalisme Poétique, cher à Carné et Prévert. Duvivier, comme Autant-Lara, ou plus tard Clouzot, donnait dans le Réalisme Noir. L'action se situe dans la casbah d'Alger, à la fin des années trente. Pépé le Moko est un célèbre gangster, qui échappe à la police, grâce à un réseau d'amis et de complices, soucieux de protéger ce "Robin des Bois", ce grand frère, ce père protecteur. Mais l'inspecteur Slimane, de la police locale, est un homme patient, qui attend le faux pas de Pépé, pour lui mettre la main dessus...

Le film commence par une visite accélérée de la casbah, faite de ruelles étroites, terrasses communicantes, porches sombres, et passages secrets. C'est le repère de Pépé, avec sa bande. Duvivier débute son film comme un documentaire, avant de bifurquer vers le film policier. Trahison, fusillades, poursuites, le tout est rondement mené. La mise en scène de Duvivier est rapide, et l'image s'inspire de l'expressionnisme allemand des années 30, avec contre plongées, clairs-obscurs. Cet esthétique préfigure le Film Noir américain.

Mais que serait Pépé sans Gabin ? Il domine de film, en chef charismatique. Lorsqu'il rencontre Gaby, une parisienne oisive venue s'encanailler auprès des voyous, Duvivier nous fait le coup de la lumière tamisée sur les yeux bleus de Gabin. Classique.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Erewhon TOP 500 COMMENTATEURS le 2 octobre 2014
Format: DVD
Amour et exotisme, bandit au grand coeur, inspecteur fourbe, police peu compétente, compagne fidèle et soumise, femme fatale, nostalgie du pays : tous les ingrédients traditionnels du film d'aventure sont réunis dans cette production qui met en valeur la casbah d'Alger.

Si l'on accepte d'entrer dans cet univers un rien factice et théâtralisé, le plaisir est constant. Les dialogues d'Henri Jeanson font mouche, la composition de Gabin est sans reproche, Mireille Balin (Gaby, la femme fatale) est belle à damner, l'inspecteur Slimane (Lucas Gridoux) est savoureux, Inès (Line Noro) émouvante, et les personnages secondaires tous bien choisis ( l'incontournable Dalio, Charpin en indic gluant, bien loin de Panisse !). Quant à Frehel qui vient nous pousser la chansonnette, elle réussit à nous émouvoir !

Bien que l'essentiel des scènes soit tourné en intérieur, Duvivier sait mettre en valeur la casbah reconstituée, (fameuse séquence de la descente des escaliers), avec son ambivalence de convivialité et d'enfermement dans une atmosphère aussi étouffante que sa chaleur. Le milieu interlope qui en a pris possession est décrit avec justesse, le reste de la population qui l'occupe est réduit à de la figuration. Comme dans toutes les productions de l'époque, les personnages sont trop typés, l'exotisme est de pacotille, et les lieux communs abondent, mais il suffit de se laisser emporter par le cours du film pour oublier ces travers.

Le grand Duvivier (quoi qu'en dise la médiocre et envieuse Josée Dayan) réalise ici un magnifique film populaire, ancré dans son époque.

A quand une parution en DVD de "La Belle équipe" ??? C'est le dernier des grands Gabins qui manque encore à l'appel !
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?